Marouane Chamakh prend sa retraite    Explosion des droits d'importation du blé tendre    Rwanda : La journée de l'Afrique célébrée en présence du Maroc    Ftour d'Al Bayane: Empathie, retrouvailles et partage    Les Berkanis à un pas du sacre    Une réaction curieusement ingrate!    Euromoney livre sa lecture des principales tendances du marché : Des perspectives prometteuses pour les années à venir    Témoignages assemblés par Lhoussine Elliaoui    La FRMF gèle les activités des intermédiaires qui y sont accrédités    Inde: «NaMo» rempile pour un second mandat…    Festival de Cannes : La Palme d'or attribuée à « Parasite », du Sud-coréen Bong Joon-ho    Aïd Mouhoub: talent et humilité à équidistance    Gambie et Zambie au menu des Lions de l'Atlas    Horst Kohler remet son tablier d'émissaire du SG de l'ONU pour le Sahara marocain    ONU : Chapeau aux casques bleus    Possible maintien du trend haussier des prix des carburants    Pronostics Cannes 2019    Tenue de la 6ème édition du SITeau à Casablanca    Banque privée : Les principaux requis de succès    Des services bancaires à portée de clic : La banque privée à l'heure du tout numérique    Festival Gnaoua et Musiques du Monde : 22 ans déjà !    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Match nul pour le WAC    Mammifères    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Theresa May pose les armes    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La signature Ritz Carlton arrive
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 22 - 04 - 2014

ALM: Vous venez de signer avec la chaîne Ritz Carlton pour la gestion de l'hôtel et résidences du Jnan Amar Polo Resort, après que la crise internationale a freiné l'initiative du premier gestionnaire The Address. Pouvez-vous nous faire un flash-back sur ce qui s'est passé entre 2009 et aujourd'hui ?

Amar Abdelhadi: Compte tenu de la crise internationale de l'époque, la chaîne hôtelière dubaiote qui avait connu un changement de direction, avait décidé de mettre en stand-by certains projets pour concentrer ses efforts sur le marché local. Il s'en est suivi l'annulation du contrat de gestion mais il fallait respecter le délai de 6 mois contractuel avant de démarrer de nouvelles négociations avec les chaînes hôtelières intéressées par le projet. La préférence des prioritaires à signer avec la chaîne Ritz se justifie par la notoriété qui comporte toute la symbolique du luxe correspondant parfaitement à la nature du resort comprenant polo et premium standing.

Quelles sont les raisons du retard de la signature avec le Ritz Carlton sachant que cela fait déjà deux ans que le microcosme marocain en entend parler ?
En fait, aucun retard n'a été enregistré puisqu'une lettre d'entente a été signée en novembre 2012. Au mois d'avril 2013, l'accord de gestion pour l'hôtel a été signé. Une série d'ajustements sur les plans architecturaux de l'hôtel a été effectuée sur cette période. Aujourd'hui, nous pouvons dire que nous aurons le plus bel hôtel de Marrakech. Le projet est doté de plus de 20 villas qui font partie de l'hôtel ainsi que 60 suites. L'accord sur la gestion des villas vient d'être conclu récemment permettant l'appellation Ritz Residences.

Aujourd'hui, les choses sont officielles et l'événement que vous avez organisé le 19 avril, baptisé Jnan Amar Polo Challenge, en partenariat avec la fondation Branson, vise à promouvoir déjà le polo club du projet qui est déjà opérationnel depuis déjà deux ans. Parlez-nous de l'événement...
L'événement est co-organisé par Jnan Amar Polo Resort et Branson Foundation, société d'organisation British Polo Day reconnue pour son expertise en organisation de Polo day. L'événement Maroc fait partie d'un circuit d'une dizaine de pays. Quatre équipes ont été mises en compétition. Le Maroc est représenté par l'équipe de la Garde royale. Les autres sont représentées par l' armée anglaise, l'équipe Jnan Amar Polo Club et l'équipe Eve Branson. Quelque 350 personnes se sont rendues à l'événement dont des joueurs internationaux, en plus des VIP du Maroc et de l'étranger.
L'évènement aura été marqué par la présence de Richard Branson mais aussi Philip Treacy, la célébrité british fashion et Patrick Hermes, ancien président de la Fédération internationale du polo.

La journée permettra aussi de présenter le projet dans sa globalité. Quelle est la consistance exacte du projet et quelle stratégie globale d'architecture avez-vous retenu ?
Globalement, le projet comprend un hôtel Ritz Carlton Hotel, 60 suites et 20 villas. Un grand spa est également prévu. 85 villas Ritz Residences agrémenteront le projet également. Un polo club avec 2 terrains polo ainsi qu'un club house, un centre équestre et une académie de polo feront partie intégrante du projet.

Quels sont les nouveaux moyens financiers que vous vous êtes donnés pour hisser le label mondial Ritz Carlton au sommet de l'offre nationale s'agissant du très haut de gamme?
La société mère, Société d'Investissement Al Amal pour le Maroc (SIAMA) dont le siège est à Casablanca, a été créée en 1985. A travers cette filiale Jnan Amar, elle a investi plus de 150 millions DH en fonds propres entre 2008 et aujourd'hui. Elle a également mis en place un plan de financement 2014 - 2017 en partenariat avec de grandes institutions financières. L'ouverture du resort est prévue dans le premier trimestre 2017. Elle prévoit de commencer la construction au mois d'octobre 2014.

Quels sont les marchés internationaux cibles ?
Nos clients sont essentiellement des pays du Golfe, de la France, d'Angleterre, sans oublier la clientèle marocaine en quête de luxe et d'exclusivité.

Quelle est la stratégie marketing prévue pour les attirer ?
Une communication ciblée est prévue pour toucher les différents marchés. Et c'est la société Knight Frank qui gèrera la campagne de communication dans les différents pays cibles. La campagne démarre dans les prochaines semaines et s'étend sur plusieurs mois pour accompagner la première phase du projet.

Combien de postes d'emploi devra générer le projet et quel serait son impact sur la ville de Marrakech ?
Plusieurs impacts sont attendus par un tel projet. Déjà en termes d'impact indirect sur la région de Tamaslouht, le projet a pu valoriser un bel emplacement naturel qui était inexploité. Nous collaborons aussi avec toutes les autorités pour ne citer que le Centre régional de l'investissement et le Conseil de la ville pour promouvoir la destination Marrakech et précisément la destination de luxe.
En termes d'impact sur investissement, la clientèle de polo présente à l' événement est d'une classe sociale très élevée. Nous l'avons attirée à Marrakech pour découvrir la ville et y retourner.
Enfin, en termes d'impact sur le marché de travail, le projet créera plusieurs centaines de postes d'emploi, pendant sa construction et une fois opérationnel. La majorité de ces recrutements portera sur des jeunes de la région qui seront formés par l'OFPPT puis recrutés dans notre hôtel et résidences.

Que représenterait alors le marché marocain pour la chaîne Ritz Carlton?
Nous pouvons dire d'ores et déjà que le fait de choisir de s'implanter à Marrakech et de signer un accord de gestion avec Jnan Amar Polo Resort signifie un signe de confiance et un intérêt fort au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.