Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Madrid accuse la filière marocaine
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 01 - 04 - 2004

La police espagnole considère que la collaboration des services de sécurité marocains n'a aucune importance, affirme El Pais. c'est ce qu'affirme le correspondant à Rabat du quotidien espagnol, qui cite des sources de la police de son pays.
Le ministre espagnol de l'Intérieur, Angel Acebes, a indiqué, mardi lors d'une conférence de presse, que l'enquête sur les attentats du 11 mars à Madrid privilégie la piste de l'existence d'une relation entre les personnes détenues et le Groupe islamiste combattant marocain (GICM) et de l'implication des 23 personnes mises en état d'arrestation jusqu'à présent.
La déclaration du ministre espagnol intervient à un moment où le juge espagnol chargé de l'instruction, Juan del Olmo, commence à tirer les premières conclusions sur l'affaire après avoir entendu plusieurs personnes arrêtées dont 19 avaient été placées en détention préventive. Ces premières conclusions ont permis au juge espagnol de lancer cinq mandats d'arrêt internationaux contre des individus soupçonnés d'être impliquées dans la préparation ou l'exécution des attentats. L'un des mandats d'arrêts concerne le Marocain Abdelkrim Thami Mejjati que les enquêteurs soupçonnent d'être le cerveau de l'opération du 11 mars. Mejjati, 36 ans, est aussi soupçonné par les services de sécurité marocains d'avoir participé à l'organisation des attentats du 16 mai 2003 à Casablanca. Il est également recherché par les services de sécurité saoudiens qui l'accusent d'avoir été derrière les attentats perpétrés en décembre dernier au quartier résidentiel Al Mohaya à Riyad.
Les mandats d'arrêts internationaux devraient être communiqués par la justice espagnole aux services de sécurité marocains dont la collaboration avec les enquêteurs espagnols a permis d'avancer plus rapidement dans l'enquête. Toutefois, le quotidien espagnol El Pais affirme dans son édition d'hier que la police espagnole considère que cette collaboration n'a aucune importance. Dans un article intitulé "Rabat veut être plus associée à l'investigation", le correspondant de ce quotidien madrilène au Maroc, Ignacio Cembrero, affirme que "la police espagnole signale que la collaboration marocaine est peu utile car ses archives ne sont pas à jour et les méthodes qu'elle emploie pour obtenir des déclarations incitent, parfois, les détenus à inventer des choses pour mettre fin aux mauvais traitements".
Selon Cembrero, les policiers marocains cherchent à avoir accès aux Marocains détenus afin de participer aux interrogatoires, et que pour convaincre leurs homologues espagnoles, "ils allèguent qu'ils ont fait des détentions à Tanger et Tétouan et qu'ils ont interrogé des dizaines de suspects pour aider la police espagnole". Par ailleurs, la police espagnole a arrêté hier un ressortissant marocain que le juge del Olmo avait relâché pour absence de preuves. Del Olmo avait ordonné mardi matin la remise en liberté de ce suspect âgé de 28 ans, mais de nouveaux éléments recueillis depuis ont conduit les enquêteurs à l'arrêter une nouvelle fois. Il s'agit d'un étudiant en électronique qui avait partagé un appartement avec l'un des auteurs présumés des attentats de Madrid, le Syrien Basel Ghayoun.
Selon le quotidien catalan La Vanguardia, la police aurait découvert quelques heures après sa libération que ses empreintes digitales avaient été relevées dans la maison de Morata de Tajuna où les terroristes auraient préparé les bombes du 11 mars.
Né en 1975 à Nador, il a étudié pendant trois ans à l'Université polytechnique de Madrid avant de poursuivre ses études en électronique à Gijon (Asturies) et en Allemagne. Par ailleurs, la mère de deux des principaux suspects arrêtés dans l'enquête sur les attentats de Madrid, Jamal Zougam et Mohamed Chaoui, affirme dans un entretien publié hier par le quotidien El Mundo, que ses deux fils étaient avec elle lorsque les bombes ont explosé dans les quatre trains de la banlieue madrilène. "Mes fils ne sont pas montés à bord d'un train, mercredi, ils ont passé la nuit à la maison avec moi, comme ils le font tous les jours ; jeudi, je leur ai préparé le petit-déjeuner, comme je le fais tous les matins, et nous avons vu à la télévision ce qui s'était passé", assure-Aïcha Achab.
Enfin, rappelons que, jusqu'à présent, dix Marocains sont placés en détention préventive dans une prison de haute sécurité de Madrid après avoir été entendus par le juge Del Olmo. Il s'agit de Jamal Zougam, Mohamed Chaoui, Mohamed Bekkali, Abderrahim Zbakh, Abdelouahed Berrak, Mohamed Cheddadi, Rafa Zouheir, Naïma Oulad Akcha, Fayçal Allouch et Hamid Hmidane.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.