Akhannouch sur 2M et Al Aoula pour les 100 premiers jours du gouvernement    Bourita s'entretient avec Staffan de Mistura    Agroalimentaire. Un centre d'innovation en la matière lancé à Meknès    Alaa Squalli nommé directeur général du Sofitel Casablanca Tour Blanche    Une tempête hivernale « majeure » frappe l'est des Etats-Unis    Libye : Une ONG annonce le décès de trois Marocains dans un centre de détention    Gabon-Ghana se termine par une bagarre générale : La CAF annonce les sanctions    La CAF confirme les dates des tirages au sort des Eliminatoires africaines du Mondial 2022 et de la CAN 2023    Maroc: la réouverture des frontières est recommandée (Expert)    Report sine die du festival international «ElHal» de Casablanca    Le Zajal marocain à l'honneur à la Maison de la Poésie à Marrakech    L'artiste-peintre Hamid Douieb expose ses œuvres récentes à Marrakech    Le festival d'Angoulême en mars    Après l'affaire Djokovic, Roland-Garros planche sur l'accueil des non vaccinés    CAN 2021 : Satisfait de son choix de joueurs, Vahid ne regrette pas l'absence de Ziyech    Azzedine Ounahi : « Avancer comme il faut dans cette CAN »    Salah relance l'Egypte qui s'impose contre la Guinée-Bissau    Le Real Madrid remporte sa 12ème couronne d'Espagne    Les NFT ou comment révolutionner le monde de l'art dans son ensemble !    Casablanca-Settat : La formation des cadres statutaires de l'AREF est officiellement lancée    Allemagne : Le corps d'un MRE incinéré, le consulat marocain réagit    L'offensive de charme allemande pour accélérer le dégel des relations avec le Maroc    Lutte contre la corruption : où en sommes nous ?    Rabat : Lancement de « MoroccoTech »    Mounia Aram remporte le prix de l'innovation culturelle    Les meilleurs films français et internationaux à l'affiche    Jeudi cinéma de Khouribga: Projection du film "The Dream Of Shahrazad"    Dimistura reçu par des enfants soldats du Polisario    عبد الإله بنكيران يصاب بفيروس كورونا    Coronavirus : Un milliard de doses de vaccin livrés via le programme Covax (OMS)    Les restrictions bientôt renforcées au Maroc ?    Hausse des cas au Maroc: affluence toujours en baisse vers les centres de vaccination    Volkswagen va développer sa production de véhicules électriques en Chine    Cybersécurité. Le Niger s'allie à l'UA    Maroc : Après le syndicat, Chabat se prépare à mettre la main sur la présidence du FFD    Nouveau coup dur pour Credit Suisse avec la démission surprise de son président    L'Espagne expulse une Marocaine pour son appartenance à une cellule djihadiste    Mali. Décès de l'ancien président IBK à Bamako    Espagne : Albares très prudent sur le retour de l'ambassadrice du Maroc    Chine : à trois semaines des JO, les cas quotidiens de Covid-19 explosent    Banques: Le besoin en liquidité s'atténue à 64,8 MMDH en décembre 2021 (BAM)    Fraude fiscale: d'anciens dirigeants et cadres de Wendel jugés à Paris    Maroc/Météo : Températures du jour en baisse sensible ce lundi 17 janvier    Eruption et tsunami: gros dégâts aux Tonga, sans internet pour encore « deux semaines »    Après l'affaire Djokovic, Roland-Garros planche sur l'accueil des non vaccinés    Poutine veut construire une liaison ferroviaire vers l'Arctique    Los Angeles: Des cambrioleurs dérobent un million $ en bijoux de la maison d'une actrice américaine    Magazine : Mohamed Jibril, la plume du perpétuel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Aznar était au courant
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 10 - 2004

L'ex-président du gouvernement espagnol, José Maria Aznar, est de nouveau dans la tourmente. Selon des révélations publiées par un quotidien espagnol, son gouvernement aurait ignoré des alertes des services secrets sur la présence en Espagne du commanditaire des attentats du 11 mars.
Le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et le Parti Populaire (PP) se livrent à une bataille sans merci et sans trêve depuis les élections du 14 mars dernier qui avaient donné la victoire aux socialistes. La guerre à laquelle se livrent les deux partis tourne autour de la détermination des responsabilités sur les attentats du 11 mars à Madrid.
Dans cette bataille, tous les moyens sont utilisés : médias, services de renseignements, commission parlementaire d'enquête…etc. Et si le PP a été le premier à recourir à la presse pour s'attaquer au Parti socialiste, ce dernier a su réagir à temps et a pu donc se rattraper. Ainsi, après le tapage médiatique provoqué par les divagations du quotidien espagnol El Mundo qui a publié une série d'articles visant à influencer l'opinion publique espagnole en l'orientant vers de fausses pistes sur les commanditaires des attentats de Madrid, c'est le journal El Pais qui passe à l'action pour contrecarrer le flux de mensonges diffusés par la droite espagnole.
Dans son édition du lundi 18 octobre, ce quotidien, qui célébrait son numéro 10.000 a publié un article contenant des révélations qui mettent en cause l'ex-ministre espagnol de l'Intérieur, le Populaire Angel Acebes, dont le département n'aurait pas donné suite à des alertes qui lui auraient été adressées par le CNI, Centre national d'intelligence (services secrets espagnols) sur l'existence sur le territoire espagnol d'un terroriste algérien et ce quelques mois avant les attentats du 11 mars. Selon El Pais, le ministère de l'Intérieur, alors dirigé par Acebes, avait ignoré d'insistantes requêtes des services secrets pour localiser le terroriste algérien, Allekema Lamari, considéré, selon les dernières conclusions de l'enquête, comme le chef du commando qui a commis les attentats du 11 mars dernier.
Le quotidien espagnol, citant une source informée du CNI, affirme que ce centre avait alerté le ministère de l'Intérieur sur le passage à la clandestinité de Lamari, sorti de prison en juin 2002 après avoir purgé une peine comme membre du GIA algérien (Groupe islamique armé). « Le 6 novembre, presque quatre mois avant le 11 mars, les services secrets avaient transmis au ministère de l'Intérieur une note dans laquelle, ils avertissaient que Lamari, ex-dirigeant du GIA, préparait un attentat en Espagne et demandait de l'aide pour le localiser », affirme El Pais. Mais, la demande du CNI n'avait pas été retenue.
Le 6 mars, cinq jours avant les attentats, le CNI réitéra sa demande, mais le ministère de l'Intérieur ne lui donna aucune suite. Le 16 mars, le CNI insiste, lors d'une réunion regroupant les services de sécurité, sur le rôle joué par Lamari au sein du commando qui a commis les attentats et demande que sa photographie soit incluse "de façon prioritaire et toute urgence" parmi celles des suspects les plus recherchés. Une fois de plus, sa demande a été refusée. Ce n'est que vendredi dernier, que le ministère espagnol de l'Intérieur a confirmé l'identification de Lamari comme étant le septième des islamistes qui s'étaient suicidés le 3 avril à Leganes (banlieue sud de Madrid) après les attentats du 11 mars à Madrid. « Savoir que nous étions sur la piste correcte n'est pas une consolation. Bien au contraire. Ce qui est vrai est que nous n'avons pas pu l'éviter », conclut une source du CNI citée par le quotidien espagnol.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.