ADM: Démarrage des travaux d'élargissement des derniers lots de deux autoroutes    Secousse tellurique de magnitude 4,7 degrés au large de la province de Laâyoune    CAN 2021 : Vahid Halilhodzic tacle gentiment la CAF    Maroc/Covid-19 : 18 décès et 7.756 nouvelles infections recensés en 24h    Maroc/Covid-19 : le point sur la campagne nationale de vaccination à date du 18 janvier 2022    Résidence culturelle : appel à projets 2022 sur le fait religieux    La mère de Gad El Maleh va livrer du couscous marocain dans le monde entier    Dominic Cummings, l'ex-éminence grise devenu l'ennemi juré de Boris Johnson    HCP: une majorité gouvernementale hégémonique implique une dynamique des réformes    Azrou : Arrestation d'un individu en état d'ivresse, ayant provoqué un accident    Gabon – Maroc : Janny Sikazwe, officiel de la VAR    Tarfaya: 45 candidats à l'immigration sauvés par la Marine    M. Daki: La justice numérique, un des piliers de la réforme globale du système judiciaire    Covid-19. Omicron représente 95% des cas positifs au Maroc [Ministère de la Santé]    Paiement en commun : La ZLECAF esquisse les contours de la monnaie unique    Maroc-Espagne : les mots insuffisants de Pedro Sánchez    Commerce international : un partenariat CGEM-ADII pour l'accompagnement des entreprises    Cristiano Ronaldo remporte un « Prix spécial » de la Fifa pour son record de buts en sélection    Un nouveau ferry en partance de Tanger Med vers Marseille programmé ce 24 janvier    Le Parlement européen a une nouvelle présidente : La Maltaise Roberta Metsola    Un autre club de Serie A sur les traces de Sofyan Amrabat    CAN 2021 / Programme de ce mardi : Quatre matches décisifs pour la hiérarchie et la qualification    Pour Eric Zemmour, «c'est le pétrole que la France a trouvé en Algérie qui permet de nourrir sa population de 40 millions»    Plus de 4 700 signatures pour une pétition contre le maintien du couple Filali en France    L'Ambassadeure de l'UE présente ses lettres de créances au Souverain    Le Maroc un des leaders mondiaux en matière d'hydrogène vert    Sécurité routière: NARSA dévoile son plan national de contrôle (2022-2024)    Covid-19 : Le pic épidémique aura lieu vers fin janvier, selon Mustapha Naji    Maroc : Liberté provisoire pour la militante Fatima Zohra Ould Belaid    Tourisme : Le gouvernement accorde un montant de 2MMDH pour soutenir le secteur    Sahara : Washington réitère son soutien à l'envoyé onusien de Mistura    L'importance du tourisme pour le redressement économique en 2022 : l'essentiel du rapport de l'ONU    « La musulmanité face à l'islamisme : le nouveau défi de la République »    Une nouvelle ligne ferroviaire entre la Tanzanie et le Burundi    Une tempête de neige balaie le Canada    Météo: les températures baissent au Maroc, les détails par villes    Météo Maroc: temps assez froid ce mardi 18 janvier 2022    Conseil de gouvernement : la marque «Morocco Tech», en tête de l'ordre du jour    Tempête sur la côte Est américaine: plus de 200.000 foyers sans électricité    Le MEF obtient la certification TIer III d'Uptime Institute pour son DataCenter    Mehdi Bensaid déterminé à promouvoir le théâtre et le cinéma au Maroc    Peu de réussites, beaucoup de fustrations: un an de mandat Biden    CAN 2022: Sofiane Alakouch seul manquant à l'entraînement des Lions de l'Atlas avant le Gabon    Une anti-IVG favorite pour la présidence du Parlement européen    A la galerie casablancaise A2 : Patrick Lowie et Bilal Faris exposent leurs sculptures oniriques avec «Agitateurs»    Maroc: 150 nouvelles salles de cinéma verront le jour    Cinéma : Les salles de l'IF Maroc proposent une sélection des meilleurs films 2021-2022    Hamid Douieb expose ses œuvres récentes à Marrakech    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'ETA frappe lâchement au cœur de Madrid
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 03 - 2004

L'organisation terroriste basque ETA s'est sinistrement invitée aux élections législatives en Espagne en perpétrant une série d'attentats à Madrid. Treize explosions ont secoué, jeudi, les trois gares ferroviaires de la capitale espagnole faisant 173 morts et plus de 600 blessés, dont des citoyens marocains résidant en Espagne.
À trois jours des élections législatives, les terroristes basques de l'ETA ont perpétré, jeudi, une série d'attentats qui ont provoqué un carnage des plus meurtriers de l'histoire de l'Espagne. 173 morts et plus de 600 blessés est le bilan provisoire des victimes de la série d'attentats à l'explosif qui ont secoué la capitale espagnole.
Il était 7h30 du matin lorsqu'une série de treize explosions eurent lieu dans trois gares ferroviaires de Madrid. Aussitôt, la bande terroriste de l'ETA est montrée du doigt. Cela faisait des semaines que les services espagnoles de sécurité recevaient des signaux forts sur l'intention de l'organisation terroriste de perpétrer un grand attentat à Madrid. Cette thèse se confirmera quelques heures plus tard malgré les tentatives d'intoxication de la part du mouvement interdit, Herri Batasuna, considéré comme l'aile politique de l'ETA qui a déclaré que la série d'attentats auraient été perpétrés par des organisations terroristes islamistes.
Cette thèse fut immédiatement rejetée par le ministre espagnol de l'Intérieur, Angel Acebes, dans une conférence de presse. "Les forces de sécurité de l'Etat et le ministère de l'Intérieur n'ont aucun doute que le responsable de cet attentat est l'organisation terroriste, ETA", a-t-il affirmé. Selon le Acebes, treize bombes ont été utilisées pour commettre les attentats.
"Trois bombes ont explosé à la gare d'Atocha" en plein de centre de Madrid, "quatre à proximité" cette gare, "une dans la gare de Santa Eugenia et deux dans celle d'El Pozo", ces deux dernières étant dans la banlieue de Madrid, a précisé le ministre Angel Acebes.
S'agissant des trois autres explosions, ce furent les artificiers de la police qui ont procédé à leur explosion contrôlée. Il s'agit là d'une preuve de l'implication de l'ETA. Car, l'organisation terroriste a l'habitude de placer des bombes pièges dans les lieux des attentats afin de les faire exploser au moment de l'arrivée des secours et des services de sécurité.
"Les explosions se sont produites à bord de quatre trains de banlieue à partir de 7h30 du matin (06H30 GMT), à 4 ou 5 minutes d'intervalle et sans aucun avertissement préalable», a précisé le ministre espagnol. Le ministre de l'Intérieur, Angel Acebes a par ailleurs annoncé que la police recherchait deux personnes qui ont été vues plusieurs fois montant et descendant de trains sur la ligne ferroviaire où ont eu lieu les attentats.
Pour ce qui est des élections législatives qui se dérouleront le dimanche 14 mars, l'ensemble des partis politiques ont suspendu leur campagne électorale et ont annoncé l'annulation de tous leurs meetings à la suite de ces attentats sans précédent et qu'ils ont unanimement condamnés.
Toutefois, il est certain que ce carnage aura certainement un grand impact sur le déroulement de l'opération électorale et sur la tendance du vote.
Rappelons que, malgré leur unanimité quant à la condamnation du terrorisme, les deux principaux partis politiques du pays, le Parti Populaire (PP) au pouvoir et le Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE) ont, des points de vue divergents concernant la manière de l'affronter. Il est à signaler que le président sortant du gouvernement, le Populaire José Maria Aznar, a, depuis son arrivée à la tête de l'Exécutif espagnol, radicalisé la position de Madrid quant au dialogue avec les mouvements indépendantistes. Les résultats des élections seront donc certainement influencés par le carnage de jeudi.
Par ailleurs, au Maroc, SM le Roi Mohammed VI a eu, jeudi, un entretien téléphonique avec le Roi Juan Carlos 1er d'Espagne. Le Souverain a fait part au chef de l'Etat et au peuple espagnols de ses sincères condoléances, suite aux explosions criminelles. SM le Roi a également demandé au souverain espagnol de transmettre sa compassion aux familles des victimes et ses vœux de prompt rétablissement aux blessés.
De son côté, le gouvernement marocain a fait part, dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération de la condamnation de ces actes criminels par le Maroc, Roi, gouvernement et peuple, et de la solidarité totale du Royaume du Maroc avec le Royaume d'Espagne dans cette tragédie.
Par ailleurs, il a été confirmé qu'il existe des victimes marocaines parmi les blessés. Contacté par notre rédaction, l'ambassadeur du Maroc à Madrid, M. Abdessalam Baraka, a confirmé qu'il existe des victimes marocaines parmi les blessés.
Le chef de la représentation diplomatique marocaine a aussi précisé qu'en ce qui concerne les victimes mortes, les services espagnols n'ont pas encore confirmé si des citoyens marocains y figurent. "Des cadres de l'ambassade et des services consulaires sont sur les lieux et maintiennent des contacts permanents avec les responsables espagnols et collaborent avec eux afin d'aider dans d'éventuelles opérations d'identification", a précisé M. Baraka.
Enfin, le terrorisme a prouvé encore une fois qu'il n'a pas de nationalité et que la solidarité entre tous demeure l'unique manière de le combattre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.