Belgique : Emeutes à Bruxelles après le match contre le Maroc    Mondial-2022 : La Croatie s'impose face au Canada (4 buts à 1)    Haro sur les erreurs du passé !    Salé / Conseil communal: Mobilisation de 14 MMDH pour le renforcement des infrastructures    Rabat-Salé-Kénitra : Accompagnement des associations en matière de démocratie participative    Casablanca : 7ème édition de la Journée de consultations médicales gratuites    Mondial2022: Apothéose historique du Maroc contre la Belgique    Mondial 2022 / Belgique vs Maroc (0-2) : Les Lions de l'Atlas auteurs d'un exploit monumental et historique    Dakar abritera du 11 au 13 décembre la 54è Assemblée générale de l'AFRAA    Covid-19: nouveau bilan du ministère de la Santé    Prisons : le nombre de détenus en France atteint un record inédit    Covid-19 au Maroc : 101 nouvelles infections et aucun décès ce dimanche    Silence assourdissant dans les ruelles de Rabat    Japon : La Moroccan Night célébrée à l'ambassade du Maroc    Mourad Fedouache vainqueur du prime final de Dream Artist de 2M    Le Costa Rica surprend et s'impose face au Japon    Le Parlement arabe examine les développements de la situation en palestine    Maroc - Belgique : le onze de départ des Lions de l'Atlas    Rabat, capitale du patrimoine culturel immatériel mondial du 28 novembre au 3 décembre    France : 49.3, l'article qui muselle l'Assemblée Nationale    Le Tourisme reconnecte Marocains et Israéliens    Mort d'un casque bleu marocain en République centrafricaine: Le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU expriment leurs condoléances au Royaume    Maroc – Belgique: la compo des Lions de l'Atlas    Migration : Les entrées irrégulières en Europe au plus haut depuis 2016    Spoliation immobilière. Le ministère de l'Intérieur muscle son dispositif de lutte contre le phénomène    Voici les prévisions météorologiques pour dimanche 27 novembre 2022    Femmes: Le MEF adhère à la campagne contre la violence    Niamey: le président du Niger reçoit Ryad Mezzour, porteur d'un message du roi Mohammed VI    Précieux conseils de connaisseurs pour investir au Maroc    Italie: une dizaine de personnes disparues après un glissement de terrain    Rapatriement de mineurs marocains: Le juge décide de poursuivre Mateos et Deu    Investissement. Saâd Bendidi vers la passe de trois    Niger-Maroc: Mohamed Bazoum reçoit un message du Roi Mohammed VI    Attijariwafa bank lance son nouveau Business Game « Attijari Startup Game »    Mondial-2022: l'Argentine bat le Mexique (2-0) et se relance    Magazine : Décibels, ouïe c'est cela    Exposition : La Terre mère de Wafaa Mezouar    Arts de la scène : Riche dérive casablancaise    Mouvement populaire. Mohamed Ouzzine succède à Mohand Laenser (vidéo)    Chakib Benmoussa reçu par les autorités maliennes    Covid-19: le bulletin du samedi sur la situation épidémiologique    France : le 49.3 ou la lente agonie de la démocratie parlementaire    Parution de l'ouvrage « Le Maroc, Israël et les Juifs marocains » de Jamal Amiar    Ouzzine élu nouveau secrétaire général du MP    Le coût global de la violence à l'égard des femmes est estimé à 2,85 MMDH    La mise en vente des armes aux USA est une « très mauvaise idée », selon Biden    « Lalla Moulati » : Neta Elkayam chante pour les femmes    Festival Handifilm. « Le cinéma comme levier d'autonomisation » au cœur de la 15e édition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tanger : Exposition collective de trois jeunes artistes-peintres
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 06 - 2011

Ayant en commun leur amour pour les arts plastiques, les trois plasticiens Karim Kharbaoui, Saïd Yaghfouri et Mohamed Menguit représentent une nouvelle génération d'artistes. Organisé par la Fondation Cherkaoui pour l'art contemporain, le vernissage de leur exposition collective a eu lieu, vendredi 3 juin, à la galerie Ochtar, sous le thème «Les empreintes artistiques».
Les trois artistes-peintres y exposent leurs dernières œuvres, qui réaffirment une convergence de leurs visions de la réalité sociale. «C'est une exposition collective de nos trois artistes dont les talents ne sont plus à prouver. Elle présente des œuvres récentes qui invitent le public à un magnifique voyage avec une rencontre salutaire entre l'art contemporain et nos racines», indique Aziz Cherkaoui, président de la Fondation organisatrice de cet événement.
Ayant découvert leur passion pendant leur enfance, ces trois jeunes plasticiens ont réussi, depuis, à développer leurs compétences en arts artistiques. Natif de Tétouan, l'artiste Karim Kharbaoui a étudié aux beaux-arts de sa ville natale, avant de partir poursuivre ses études à Paris. Ayant commencé à exposer pendant sa vie estudiantine, l'artiste présente, au cours de cette exposition, ses toiles, faisant découvrir son spiritualisme, l'ésotérisme et le mysticisme qui sont source de son inspiration. Comme à son habitude, Karim Kharbaoui cherche à y réaffirmer sa puissance créatrice grâce à ses différents motifs sous forme d'écritures, symboles, chiffres, couleurs, etc. ayant un message commun et précis à transmettre au public.
Quant au jeune artiste et sculpteur tangérois Mohamed Menguit, il réussit encore une fois grâce à ses peintures aussi bien figuratives qu'abstraites à montrer la fragilité et la force du trait, l'intensité et le reflet des couleurs. Ayant débuté dans l'encadrement de tableaux, cet artiste autodidacte se dit que son ancien métier lui a permis de côtoyer un nombre important d'artistes-peintres et sculpteurs marocains.
Sa sculpture, qui se trouve au centre de cette exposition, montre l'influence du grand artiste tangérois défunt, Mohamed Drissi, avec qui, «j'ai travaillé dans son atelier pendant ses derniers temps de sa vie», confie cet artiste. Né à Béni Mellal, Saïd Yaghfouri, troisième jeune artiste participant à cette exposition, se distingue, selon les critiques d'art, par «une sensibilité extrême». Ses nouvelles toiles montrent que ce diplômé des beaux-arts du lycée Les Orangers à Rabat y a puisé encore une fois son inspiration de son entourage, la médina, les Gnaouas et les autres portraits des personnages qui ont marqué son enfance tels que le guerrab. Il traite ses thèmes avec une technique, qui lui est propre. Ce qui le place parmi les jeunes artistes-peintres talentueux et prometteurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.