Données personnelles : Trois programmes Data-Tika lancés par la CNDP    La première partie validée par les députés en commission sans changements majeurs : Adoption express du PLFR    Temps chaud et averses orageuses dimanche et lundi    Un policier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un multirécidiviste    Météo: temps chaud et risque d'averses ce lundi au Maroc    Evolution par la crise    Clusters à Tanger : les autorités durcissent les mesures et ferment des entrées    Fonds d'aide cinématographique : 19 projets retenus et plus de 24 MDH d'avances accordées    Covid-19: 203 nouvelles contamination et 5 décés ces dernières 24H    Coronavirus : 3212 cas actifs dimanche 12 juillet à 18 heures, 12.283 guérisons    Sainte Sophie. Erdogan veut mettre la main sur l'Islam    La CAF prise de court par le Cameroun    Journée d'étude sur la reprise du championnat national de futsal    Messi toujours muet, le Barça souffre mais gagne    Retour béni    Le dialogue social reprend ses droits    Les Fondations du ministère de l'Intérieur font leur mue    L'équation difficile de Benchaâboun : Maintenir l'aide aux familles touchées par la crise avec des recettes budgétaires en pleine régression    Le CMC s'interroge sur les inflexions stratégiques à adopter après la pandémie    Accès au territoire national : Les précisions du ministère des Affaires étrangères    Record de contaminations aux Etats-Unis    Fitch confirme à la SCR sa notation AAA avec une perspective "stable"    La mue écologique du 7ème art    "Migration féminine à Casablanca, entre autonomie et précarité", nouvel ouvrage de la Collection Tiwizi    "Away", la série spatiale de Netflix dévoile son premier trailer    Préférence nationale : voici les mécanismes qui seront opérationnels    Espoir, engagement et responsabilité    Youssef Zalal: «Je veux devenir le meilleur au Monde!»    Sit-in des robes noires en solidarité avec le sulfureux Me Ziane    Abdeladim Chennaoui n'est plus    Le tourisme de demain sera celui de la Culture, de l'Ecologie et du Bien-être    Lkraimi, une vie à l'ombre...    Turquie: l'ancienne basilique Sainte-Sophie redevient mosquée    Pour la création d'une Haute Autorité de la Santé [Tribune]    Marrakech : Hadirate Al Anwar signe une nouvelle œuvre [Diapo]    Mohamed Hayak, directeur général de Chada FM, n'est plus    Liga: les résultats et le classement de la 36e journée    Le coup de gueule des Marocains souhaitant regagner leurs pays de résidence (VIDEO)    Casablanca: Abdeladim Chennaoui inhumé au cimetière Chouhada (VIDEO)    Dialogue social: un 2ème round aura lieu    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L Unicef appelle à une mise en Å"uvre effective de l obligation de la scolarité
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 09 - 2012

Au Maroc, des milliers d'enfants sont encore privés de scolarité et des centaines de milliers quitteront le système scolaire avant d'achever leur scolarité. L'Unicef regrette que le système scolaire marocain ne parvienne pas à assurer totalement l'accès des enfants à la scolarité et à retenir les enfants inscrits à l'école. La situation n'est pas prête de s'améliorer tant que la loi sur l'obligation de la scolarité jusqu'à l'âge de 15 ans ne sera pas totalement appliquée. A ceci s'ajoute la déperdition scolaire qui continue de ronger le système scolaire. A ce sujet, le représentant de l'Unicef au Maroc, Aloys Kamuragiye, note que les niveaux de déperdition au primaire, au collège et au lycée sont respectivement de 3, 11 et 9%. Si les taux de scolarisation au collège et au lycée chez les enfants de 12 à 14 ans et de 15 à 17 ans ont atteint respectivement 79 et 53%, ceux des filles en milieu rural ne sont respectivement que de 50 et 15%.
Chaque année, environ 340.000 enfants, adolescents et jeunes scolarisés abandonnent l'école. «En dix ans, c'est l'équivalent de la population d'une ville comme Casablanca qui serait formée de personnes analphabètes ou quasi analphabètes», déplore M. Kamuragiye. Devant ce constat alarmant, l'Unicef appelle à une mise en œuvre effective de l'obligation de scolarité et à mettre fin aux disparités qui marquent ce droit. «Nous appelons tous les acteurs du secteur de l'éducation au Maroc à s'attaquer aux causes profondes de cette situation et à conjuguer leurs efforts pour que le droit à l'éducation soit effectif pour tous les enfants au Maroc», a indiqué le représentant de l'Unicef. Pour cet organisme des Nations Unies, l'équité dans la jouissance du droit à l'éducation doit figurer au cœur des stratégies et plans d'actions de ce secteur. L'objectif étant de garantir ce droit à tous les enfants indépendamment de leurs sexe, de leur conditions physiques et socio-économiques, ou du milieu où ils vivent. S'agissant de la scolarisation au primaire, l'Unicef relève que le Maroc a affiché des progrès avec un taux de l'ordre de 98%. Cela dit, plus de 2% des enfants sont toujours exclus de l'école primaire. Ce qui va à l'encontre de la convention des droits de l'enfant qui précise dans son article 28 que les Etats parties reconnaissent le droit de l'enfant à l'éducation. «A cet effet, ils sont tenus de rendre l'enseignement primaire obligatoire et gratuit pour tous et d'encourager l'organisation de différentes formes d'enseignement secondaire, tant général que professionnel, les rendre ouvertes et accessibles à tout enfant, et prendre des mesures appropriées, telles que l'instauration de la gratuité de l'enseignement et l'offre d'une aide financière en cas de besoin», rappelle le représentant de l'Unicef au Maroc.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.