Le Maroc abrite la 4ème édition du Sommet Humanitaire Panafricain    Brexit : Le projet d'accord « répond au vote des britanniques », soutient May    Italie : Salvini accueille 51 migrants en provenance du Niger    « We Could Be Heroes », le documentaire poignant de Hind Bensari primé au Canada    Debdou célèbre le patrimoine juif marocain    Les Ateliers de l'Atlas, nouveau programme d'aide au développement de talents du MENA    Une nouvelle liste du Patrimoine culturel national    L'urgence d'un Observatoire africain pour la sécurité routière    Le maire de Harhoura destitué de ses fonctions    "Les hommes meurent, mais ne tombent pas" bientôt à Rabat    Une enquête sur le recrutement de deux joueurs mineurs par l'AS Monaco    Paiement Mobile. 6 millions d'utilisateurs marocains en 2024    L'Algérie au pied du mur    Kénitra: Kromberg & Schubert investit 450 millions de dirhams et promet 3.000 emplois    Afrique du Sud : Un scandale à la sex-tape emporte le ministre de l'Intérieur    Ce précieux fluide devenu très rare    Nuit des galeries 2018 : Appel à candidature    Climat, coût du voyage, hôtels classés : Ce qui motive les Italiens à visiter le Maroc    Le Conseil de gouvernement reporte sa réunion    Hémodialyse : Seulement 36 centres créés en 6 ans    Assises nationales sur la protection sociale : Les recommandations des intervenants    Addis-Abeba: Le Maroc appuie la réforme institutionnelle de l'UA    Dès ce jeudi soir : Afriquia baisse ses prix pour la 2ème fois consécutive    L'accord de Skhirat: le seul cadre viable offrant une voie inclusive et durable vers la stabilisation de la Libye    GFi Informatique intègre Value Pass    Akhannouch : Un début prometteur pour la saison agricole    Arrestation de quatre personnes impliquées dans l'affaire : Saisie à Marrakech d'une importante quantité de drogue    Le Groupe Banque centrale populaire lance la 1ère édition de «Fintech Challenge»    Fiscalité des associations. Une profonde réforme s'impose    Treize bases de missiles non déclarées identifiées en Corée du Nord    "Le serviteur du Roi", cinquième tome des mémoires de Mohamed Seddik Maaninou    Entre le marteau du refoulement et l'enclume du déplacement    Limiter l'abandon scolaire à défaut de pouvoir l'éradiquer    Divers    C'en est trop !    La Ligue des nations, rapidement adoptée    D'Ifrane à Tokyo : Le VTT marocain en bonne voie pour se qualifier aux prochains Jeux olympiques d'été    WAC-Girard : Le divorce ?    Habib El Malki reçoit les membres de la commission des pétitions à la Chambre des représentants    Insolite : Une Lamborghini et un lionceau    Conférence sur l'architecture espagnole à l'Institut Cervantès de Rabat    Plaidoyer à Rabat pour la promotion des investissements étrangers dans le domaine cinématographique au Maroc    Stan Lee, légende de la bande dessinée, n'est plus    L'équipe nationale sacrée 3e au niveau mondial    Le pape François au Maroc les 30 et 31 mars 2019    L'art martial et la manière    Mondial 2022.. La main tendue de l'Iran    News    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Castel investit le vignoble Marocain
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 15 - 09 - 2003

Les Brasseries du Maroc s'attaquent au marché du vin en lançant trois produits correspondant à quatre marques : Bonassia, Comtesse de La Courtablaise et Larroque.
Le Groupe Castel, repreneur des Brasseries du Maroc, s'est donné pour mission de rendre sa splendeur au vignoble Marocain. «Après six années de travaux et d'efforts, les premiers raisins sont récoltés et le renouveau du vignoble est assuré », affirme Jean-Marie Grosbois, Directeur Général du Groupe Brasseries du Maroc. La société vient de s'attaquer au marché du vin en lançant trois vins, correspondant à quatre marques : Bonassia, Comtesse de La Courtablaise et Larroque (rouge et rosé).
Ainsi, Bonassia, vin rouge d'appellation d'origine garantie (A.O.G), porte le nom des propriétaires français qui ont entretenu la propriété sise au sud-est de Meknès. Le vignoble est constitué de 33 ha pour une superficie totale de 43 ha. Le domaine de Comtesse de La Courtablaise fait partie des six domaines composant le vignoble de Beni M'Tir dans la région de Meknès. Il est séparé du domaine El Baraka par une voie ferrée et tous deux bénéficient d'une superficie de 128 ha. A.O.G, le domaine porte, lui-aussi, le nom de ces anciens propriétaires français. Le troisième vin lancé est le domaine Larroque, en rouge et rosé. Sa particularité réside dans son terroir au pied des contreforts de l'Atlas, sur un sol très fin de couleur marron. Il est connu pour conserver l'humidité et empêche la diffusion de la maladie du phylloxéra. Ce domaine est parmi les rares à développer un vignoble « franc de pied », plants enracinés directement dans le sol sans porte greffe (plants types étudiés pour résister à différents types de sols ou maladies). Depuis son implantation en 1994, ce sont aujourd'hui 1050 ha de vignes exploitées sur deux régions historiques (Boulaouane et Meknès), quatre appellations (Zehroun, Doukkala, Beni M'tir et Guerrouan) et 13 domaines. « C'est en mariant la technologie moderne (irrigation) et les méthodes ancestrales (plantations manuelles) que Castel a développé un vignoble qualitatif composé de cépages nobles tels que le Cabernet Sauvigon, le Merlot ou la Syrah pour les vins rouges et le Cinsault et le Grenache pour les vins gris », estime le Directeur général des Brasseries tout en ajoutant « nous avons opté pour la valeur ajoutée plus que pour les volumes. C'est pourquoi nous nous situons dans le haut de gamme ».
Les caves Castel aux moyens techniques modernes, constituent la première unité de vinification du Maroc à ce jour. Les unités de Boulaouane (31 000 hl) et de Meknès (85 000 hl) sont équipées de conquêts de réception en inox, de pressoirs pneumatiques, d'échangeurs thermiques d'une capacité de 1,2 million de frigories et de cuves en inox de vinification et d'élevage thermos-régulées autonomes et programmables. Il est à rappeler que Castel avait repris les Brasseries du Maroc pour un montant global de 1,7 milliards de DH. Un communiqué de la société en date de juin 2003 faisait état de la cession de l'activité boissons gazeuses pour un montant de 73 millions de dollars. Donc, SNBM (Société Nouvelle des Brasseries du Maroc) qui s'est vue confier la branche bière, la distribution (SIM) et la fabrication de casiers à bouteilles (Maropac) peut être valorisée à 1 milliard de DH.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.