Ecosystème ferroviaire: Alstom revendique un taux d'intégration locale de 30%    Un bac record... et après?    OMS: Trop de sucres dans la nourriture pour bébé    Une saga nommée «Megri»    Le Nigéria obtient la 3ème place en battant la Tunisie    Chambre des représentants. Séance plénière lundi consacrée à la politique générale du gouvernement    Le Maroc est tenu de réduire les inégalités et de lutter contre la corruption    L'AMMC se dote d'un Conseil scientifique    Enjeux des approches de la formation des ressources humaines dans le contexte du New public management    Le Sénégal y est presque    6500 sportifs attendus aux 12èmes Jeux africains au Maroc    Le WAC passe au mode serbe    Adoption du projet de loi-cadre relatif au système de l'éducation par la commission de l'enseignement de la Chambre des représentants    Apporter une réponse collective aux défis stratégiques, sécuritaires et économiques auxquels nos pays se trouvent confrontés    Présentation du projet de politique publique intégrée pour les personnes âgées    Une faille d'Android permet aux hackers d'accéder à vos photos    Divers    Bouillon de culture    Nouvelle édition du Festival international des arts de la rue à Laâyoune    Record de nominations pour la série "Game of Thrones" aux Emmy Awards    Signature d'un accord de partenariat entre le Ministère public et la CNDP    Crédit Agricole passe son oral au parlement    Casablanca. Le festival Noujoum Gnaoua s'invite à partir du 18 juillet    Après le scandale Radès, la CAF change de système !    La Présidence du Parquet Général et ‘‘l'association des journalistes Adala'', partenaires pour une presse responsable    Trois diplomates turcs tués au Kurdisan Irakien    JCPoA: Les pays européens invitent Washington et Téhéran à la retenue…    Transfert: Iajor pourrait quitter le Raja vers le Qatar    12e édition des Jeux Africains: Le Maroc tient son pari    Biennale d'art contemporain. Rabat, capitale artistique de la rentrée !    Le FMI analyse le Maroc et son économie    Mustapha Hadji tire à boulets rouges sur Renard    Ancien professeur, il braque une agence de micro-crédit    Ebola en RDC: l'OMS va de nouveau évaluer l'épidémie après le décès du premier cas à Goma    Allemagne : La dauphine de Merkel à la Défense, une promotion    L'AMMC se dote d'un Conseil scientifique    Attentat de Barcelone. Le chef des terroristes «bossait» pour les renseignements espagnols    Trump accusé de racisme par la Chambre des représentants    Les nouveaux étudiants en médecine rejoindront-ils le boycott ?    Dans un marché en forte baisse : Renault maintient une part de marché de 4,4%    Le Rwanda va ouvrir une ambassade au Maroc    Recherche scientifique. L'Université Cadi Ayyad primée    Redal contribue à faire découvrir l'impressionnisme aux écoliers    La loi cadre sur l'enseignement adoptée en commission, le PJD et le PI toujours contre    Nezha Hayat décorée par le Roi d'Espagne Felipe VI    Les tweets xénophobes de Trump provoquent un tollé à Washington    Le président de Melilia recadre les opérateurs    Fès : Plaidoyer pour la promotion de la diversité culturelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un contexte de plus en plus difficile
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 16 - 09 - 2002

Télécommunications. L'Union Internationale des Télécommunications (UIT) tiendra sa 16ème conférence de plénipotentiaires à Marrakech du 23 septembre au 18 octobre. Les thèmes au menu touchent à l'ensemble du secteur des NTICS.
«C'est un grand honneur pour l'UIT d'organiser ici, au Maroc, dans la superbe ville de Marrakech, sa conférence de plénipotentiaires du 23 septembre au 18 octobre prochain», avait indiqué le secrétaire général de l'Union Internationale des Télécommunications (UIT), le 2 avril dernier à Casablanca, lors du Télécomp Maroc 2002.
L'annonce est aujourd'hui officielle : la 16ème conférence de plénipotentiaires se tiendra, de source UIT, «à un moment où le secteur des télécommunications connaît des changements sans précédent. Alors qu'il y a quatre ans, la dernière conférence avait lieu dans un climat de postérité, les fabricants d'équipements de télécommunication, les opérateurs, les développeurs de logiciels et les fournisseurs de services doivent aujourd'hui affronter une nouvelle réalité difficile régissant un secteur qui subit une mutation rapide et profonde».
Le ton est donné par l'Union. La mouvance actuelle qui tend vers un contexte «incertain», justifie la tenue d'une telle manifestation. Elle permettra «d'envisager une réforme des règlements, des méthodes de travail et des structures de l'UIT». Aussi, c'est dans la lignée des résolution du plan d'action élaboré à Istanbul, lors de la dernière conférence mondiale, que «certaines décisions ardues» vont être prises à Marrakech, souligne-t-on auprès de l'UIT.
Afin d'améliorer l'accès des pays pauvres aux technologies de l'information et de la communication, il faut établir des partenariats entre l'UIT, les pouvoirs publics et le secteur privé. Les questions qui seront abordées à Marrakech concerneront dans un premier temps les préparatifs du sommet mondial sur la société de l'information (SMSI). Par ailleurs, sera défini le nouveau rôle du secteur privé qui aura comme principal objectif de veiller à la réduction des coûts sans entraîner la baisse de la qualité des services dispensés. D'autre part, les débats porteront sur les mesures destinées à équilibrer son budget et à mettre en place les fonctions électives au sein de l'UIT.
La rationalisation des activités du secteur et la nécessaire prise en charge des problèmes liés aux coûts seront également d'actualité. Les participants se pencheront aussi sur la mise en place d'une procédure plus rapide pour l'approbation des normes mondiales de télécommunication. Il restera à résoudre les entraves liées à la complexité de la coordination des services spatiaux et des créneaux orbitaux pour les satellites.
De même, cette rencontre sera l'occasion d'évaluer les conséquences de la convergence dans le secteur des télécommunications et l'incidence de l'Internet. Tout un programme en perspective.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.