Casablanca : Plus de peur que de mal dans des affrontements entre jeunes marocains et des migrants subsahariens    Des tours-opérateurs canariens en visite à Laâyoune    L'esprit critique, fruit de l'éducation aux médias et à l'information, estime Mme Lamrini    Standard & Poor's dégrade la note de l'Afrique du Sud    MATU: 2 MILLIARDS DE DIRHAMS D'ACTIFS FINANCIERS EXTERNALISES    Affrontements entre des jeunes Casablancais et des migrants subsahariens    Londres: Réouverture des stations de métro Oxford Street et Bond Street    Trump ne veut pas faire « la cover » de Time Magazine    Brexit-UE: Possible accord en décembre    MESSAGE DE CONDOLEANCES DU ROI MOHAMMED VI AU PRESIDENT EGYPTIEN    Coupe du Monde des Clubs. Mbark Boussoufa rêve de jouer la finale contre le Real Madrid    Al Akhawayn obtient la prestigieuse accréditation NEASC    Affrontements entre jeunes et migrants près le la gare routière de Ouled Ziane    METEO. VOICI LE TEMPS QU'IL FERA CE SAMEDI AU MAROC    VIDEO. CASABLANCA: AFFRONTEMENTS ENTRE "RIVERAINS" ET SUBSAHARIENS À OULED ZIANE    Programme des principaux matchs de ce samedi 25 novembre    Maroc remporte la CAN 2017 Handi-Basket    Attentat dans le Sinaï: le bilan s'alourdit    Al Akhawayn a obtenu l'accréditation américaine NEASC pour 5 ans    Insolite : L'amour sans frontières    Emmerson Mnangagwa devient le nouveau président du Zimbabwe    Le Maroc réalise des progrès notables en matière de gouvernance économique    Le Forum d'Ifrane plaide pour la création d'outils de financement innovants    L'ancien président brésilien Fernando Collor de Mello : « La mondialisation, un chemin vers la paix ».    Europa League : Les grosses écuries s'en tirent à bon compte    Robinho condamné à neuf ans de prison pour viol en réunion    Oscar Pistorius, de l'Olympe sportive à la prison    Driss El Yazami : La deuxième opération de régularisation vise le traitement d'au moins 82% des dossiers    Dimitris Avramopoulos : Le Maroc, un pays à même de contribuer à une gestion efficace de la migration    La Dominique réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Hausse des levées brutes du Trésor à fin octobre    Londres vise les premières voitures sans chauffeur    Divers    Message du Secrétaire général de l'ONU António Guterres    Pour une meilleure préservation de l'arganier    Les meilleurs films de tous les temps    Casablanca accueille la première édition de la "China Trade Week Morocco"    Ibrahim Maalouf dépoussière les morceaux de Dalida    Agadir accueille le 2ème Forum des avocats MRE    Visa For music : Des hommages à des figures nationales et africaines    « Visa for Music »: Le théâtre national Mohammed V vibre aux rythmes africains du groupe « Jouvay Fest »    Air Arabia : changement sur les vols Fès-Marrakech    Munir El Haddadi: «Je rêve de jouer le Mondial avec le Maroc, dont j'ai toujours chanté l'hymne national»    Bombardier au taquet avec l'ONCF    Mondial 2018 : Le Maroc est-il un tirage "facile" ?    Des mini-concerts pour de grands futurs musiciens    L'Uzine rend hommage à son quartier    Rabat, « capitale africaine par excellence » pour Visa for Music    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Préparation du projet de loi de Finances 2018: Un déficit budgétaire à 3% et un taux de croissance à 3,2%
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 17 - 08 - 2017

L'élaboration du projet de loi de Finances semble être à un stade avancé. Priorité est donnée au social, à l'industrie, à la régionalisation avancée et à la réforme de l'administration.
Les grandes orientations du budget sont esquissées. Le chef de gouvernement a, en effet, adressé aux différents départements ministériels la note de cadrage relative à la préparation de la loi de Finances 2018. Très attendu, cet acte établi le 9 août fixe le déficit budgétaire à 3%, le taux de croissance à 3,2% pour l'année prochaine et l'ambition de réduire en 2021 l'endettement du Trésor à moins de 60%. Après plus de 100 jours de la mise en place du gouvernement, l'élaboration du projet de loi de Finances semble être à un stade avancé.
Priorité est donnée au social, à l'industrie, à la régionalisation avancée et à la réforme de l'administration. Plus en détails, l'Exécutif devra se pencher dans les jours à venir sur ces quatre grands axes en accordant plus d'importance aux secteurs définis dans cette lettre du chef de gouvernement. A ce stade, la note indique que le social sera axé sur l'enseignement, la santé, l'emploi, la réduction des disparités, et un intérêt particulier sera porté au monde rural. Au terme de ce document, la réforme de l'enseignement se focalisera sur la généralisation de l'enseignement préscolaire, le renforcement et la maîtrise des langues, la généralisation de l'enseignement professionnel et son adaptation au marché de l'emploi, l'élargissement et l'amélioration de l'offre scolaire, et le renforcement du programme d'analphabétisation. Le programme du gouvernement planchera dans ce sens sur la mise en place de la vision stratégique 2015-2030 liée à la réforme de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique.
Autre plan stratégique évoqué par le document, celui relatif à l'emploi. En effet, Saad Eddine El Othmani a appelé à l'accélération de ce plan, notamment à travers la mise en place d'une évaluation des programmes de l'emploi et l'accompagnement des petites et moyennes entreprises. Selon cette note le projet de loi de Finances devra établir un lien entre les incitations fiscales, foncières ou l'aide financière directe et la création effective d'emploi en matière d'investissement. Dans cet élan l'année 2018 connaîtra à travers son projet de loi l'extension du programme d'auto-entrepreneurs au monde rural. Autre secteur clé, celui de la santé. Selon la note, les budgets seront également orientés vers l'évaluation des besoins en ressources humaines pour chaque région et l'amélioration de l'infrastructure hospitalière. Dans cet élan, le gouvernement compte accélérer la construction des CHU de Tanger et d'Agadir et la reconstruction du CHU Ibnou Sina de Rabat. Par ailleurs, une base de données unifiées des couches précaires ou pauvres sera mise en place pour le ciblage des aides directes du Ramed, du programme Taysser, des aides aux veuves ou autres.
Ecosystèmes industriels, Plan Maroc Vert et régionalisation avancée
Dans sa note exhaustive, Saad Eddine El Othmani marque l'ambition du gouvernement d'atteindre une part de 23% du PIB pour le secteur de l'industrie à l'horizon 2020.
Pour ce faire, le projet de loi de Finances 2018 compte poursuivre la stratégie fixée par le Plan d'accélération industrielle qui se focalise, entre autres, sur le développement des écosystèmes industriels. Une dynamique que le gouvernement entend continuer aussi en soutenant le Plan Maroc Vert au vu des résultats probants réalisés dans le secteur agricole.
Plus encore, le projet de loi de Finances portera aussi sur la mise en application du contrat-programme afférent au développement des industries agroalimentaires 2017-2020 signé en marge des 9èmes Assises de l'agriculture.
Autre grand chantier important évoqué par la note de cadrage, celui de la régionalisation avancée.
Outre l'orientation des ressources financière vers les régions, la mise en application de la régionalisation avancée nécessite l'accompagnement des collectivités territoriales pour arriver à la bonne gouvernance, indique le document. Dans ce sens, le chef de gouvernement appelle à l'adoption de la charte de la décentralisation administrative et la mise en œuvre d'un plan pour le transfert des attributions aux régions graduellement, tout en respectant les équilibres financiers de l'Etat.
Pour ce qui est de la réforme de la compensation, la note confirme la poursuite de ce chantier avec le démantèlement progressif des subventions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.