UE: les 27 déterminés à verdir leurs importations, divisés sur l'énergie    Blinken consulte les alliés européens avant le face-à-face russo-américain    CAN 2021: Première séance d'entraînement des Lions de l'Atlas en vue des 8ès de finale    La Cour suprême inflige un revers à Trump dans l'enquête sur l'assaut du Capitole    L'ONMT déploie une nouvelle task force au FITUR de Madrid    Maroc-Mexique : Une coopération universitaire qui se fortifie    La pandémie de Covid-19 a fragilisé l'ensemble des droits humains dans le monde, selon l'ONU    Météo Maroc: temps assez froid sur l'intérieur du pays ce jeudi 20 janvier    CAN 2021: voici l'adversaire des Lions de l'Atlas aux huitièmes de finale    Tourisme. Des solutions ponctuelles à une crise structurelle    Le Chery Tiggo 7 Pro remporte le prix du SUV le plus vendu de l'année au Qatar    L'ancien président du Wydad, Abdelmalek Sentissi, n'est plus    Auteur de deux agressions, le meurtrier de Tiznit interné à l'hôpital psychiatrique Errazi de Salé    Le PPS appelle à la réouverture des frontières    Accord entre le gouvernement et les syndicats d'enseignement les plus représentatifs    Cervantes, le théâtre centenaire de Buenos Aires    «Il est temps de vous libérer du complexe du colonisé»    Le poète et militant, Houcine Kamari, n'est plus    La circulation temporairement coupée sur ce tronçon routier    USA: Bilan mitigé de Biden après un an à la Maison Blanche    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 Janvier 2022 à 16H00    Espagne : L'ONMT déploie une nouvelle task force au FITUR de Madrid    Consommation : Les ménages entre espoir et incertitude pour 2022    Liban : Le gouverneur de la Banque du Liban dans de sales draps    Maroc : La DGI lance un assistant virtuel «chatbot»    «L'autonomie, sous souveraineté marocaine. Autonomie entérinée par l'ONU» : en Espagne, le rapprochement entre Rabat et Berlin scruté    Casablanca : Interpellation de sept individus, dont un agent de sécurité, présumés impliqués dans l'enlèvement et la séquestration    Le PPS critique la faible présence politique du gouvernement et appelle à l'ouverture des frontières    Ouverture de la billetterie pour la Coupe du monde de football 2022    CAN2021-Arbitrage : La Marocaine Bouchra Karboubi assiste l'Ethiopien Tessema à la VAR du ''Soudan-Egypte'' (20h)    L'Oriental Fashion Show retrouve la scène de la mode parisienne    Maroc-Gabon : Le superbe golazo de Hakimi impressionne Mbappé et fait le tour de la toile    CAN: Halilhodzic s'exprime après le match Maroc-Gabon    Covid: nouveau record de contaminations en Allemagne    Ceuta. Les frontières avec le Maroc fermées jusqu'en juin    Covid-19: Abdelilah Benkirane hospitalisé suite à des complications    L'UA condamne "l'attaque terroriste" des houthis contre les Émirats Arabes Unis    Les ports de Casablanca et Jorf Lasfar ont réalisé 70,5% du trafic national en 2021    Bain de foule dans un souk populaire pour Najat Aâtabou (VIDEO)    Attaque des Houthis contre les Emirats : Pr Zakaria Abouddahab fait le point (VIDEO)    Emirates suspend des vols vers les Etats-Unis en raison de la transition 5G    L'Egypte en pleine confiance face au Soudan    Lucile Bernard présente «A l'aube de nos rêves» en février à Marrakech    Fès : Session de formation sur l'éducation inclusive et l'autisme    Khalifa Mennani, membre de Fnair, lance «Mi Lalla»    Affaire Ghali : Le directeur adjoint de la police nationale entendu par le juge Lasala    "أحسن Pâtissier", la deuxième saison bientôt de retour sur 2M !    Enseignement/Dialogue social : l'accord MEN-syndicats, "un accord d'étape" pour la FNE qui "augure du positif"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



PLF 2018 : La recette du gouvernement El Othmani
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 10 - 2017

Les ressources accordées aux secteurs sociaux en nette progression et un effort supplémentaire dans l'investissement
Un budget orienté secteurs sociaux et investissement. C'est l'une des principales particularitées du projet de loi de Finances 2018 (PLF), le premier à proprement parler du gouvernement de Saâd Eddine El Othmani. Dans ce sens, l'Exécutif a voulu faire un effort supplémentaire dans les domaines de l'emploi, de la santé et de l'éducation. Deux secteurs où l'équipe gouvernementale actuelle est particulièrement attendue. Plus concrètement, le PLF 2018 table sur la création de 19.000 postes d'emploi. Ce n'est pas tout. Pas moins de 20.000 autres postes par contrats sont également annoncés dans le secteur de l'enseignement. Alors que le Maroc est engagé dans un processus de réforme de son secteur éducatif, le gouvernement a voulu accompagner ce chantier stratégique à travers une enveloppe budgétaire conséquente qui s'élèvera à 59,2 milliards de dirhams (MMDH), soit une hausse de 5 MMDH en comparaison avec l'exercice budgétaire en cours.
Le secteur de la santé n'est pas en reste puisque l'Exécutif y a consacré 14,79 MMDH. Plus de 4.000 postes d'emploi seront également affectés à la santé. Le projet de budget revêt également un aspect important relatif à la lutte contre les disparités territoriales destiné au milieu rural. L'argentier du Royaume, Mohamed Boussaid, a fait savoir dans ce sens que les crédits de paiement seront de l'ordre de 3,54 MMDH, alors que les crédits d'engagement s'élèveront à 4 MMDH. Une autre nouveauté dans le projet de loi de Finances concerne cette fois-ci l'élargissement de la base des bénéficiaires de la caisse de cohésion familiale. Ainsi et même en cas de décès de la maman, les enfants continueront d'en bénéficier. S'agissant des investissements publics, le gouvernement a choisi d'effectuer une rallonge budgétaire supplémentaire de l'ordre de 5 MMDH pour l'année prochaine. Autrement, le budget accordé à l'investissement public passe à près de 195 MMDH. Des mesures sont également prévues pour doper l'investissement privé générateur de postes d'emploi. M. Boussaid vient d'annoncer le recours pour la première fois au tableau progressif en matière d'impôt sur les société (IS). Ce dispositif devrait ainsi permettre d'alimenter les capacités monétaires des Petites et moyennes entreprises (PME).
Il sera également question de promouvoir l'emploi des jeunes dans la limite de 10.000 DH pour chaque 10 salariés au lieu de 5 salariés actuellement, en plus de leur exonération de l'impôt sur le revenu (IR). Le PLF 2018 aura par ailleurs une dimension régionale pour la poursuite de la mise en œuvre du chantier stratégique de la régionalisation. Le gouvernement compte, dès 2018 et en vertu du nouveau projet de loi de Finances, procéder à l'augmentation de l'IS et l'IR des régions de 3 à 4%, qui s'ajoutent aux crédits du budget général.
Le montant total du soutien accordé aux régions passera dès lors à 7 milliards de dirhams. A noter que le projet de loi de Finances a été adopté en Conseil de gouvernement mardi dernier. Le ministre de l'économie et des finances devra le présenter dans quelques jours devant les membres du Parlement. Une présentation synonyme du démarrage du débat parlementaire et de la réflexion sur les principaux amendements des représentants de la Nation.
PLF : Principaux indicateurs macro
Le projet de loi de Finances (PLF) 2018 table sur un taux de croissance de 3,2% et prévoit de contenir le déficit budgétaire à 3%. Selon le ministre de l'économie et des finances, Mohamed Boussaid, le PLF 2018 intervient dans un contexte marqué par une amélioration du niveau du taux de croissance qui a atteint 4,6% en 2017, de la valeur ajoutée des secteurs agricoles (en hausse de 16,1% par rapport à 2016) et de la croissance des secteurs non agricoles (3,2%).
Dans un autre registre, le ministère des Finances table sur des recettes budgétaires courantes de 236,81 MMDH, en hausse de 10,25 MMDH, tandis que les dépenses courantes atteindront 215,83 MMDH, dont 108,85 MMDH réservés aux fonctionnaires, outre des dépenses de compensation dans la limite de 13,72 MMDH. A noter que les grandes orientations du projet de la loi de Finances se basent sur quatre éléments essentiels, à savoir le soutien aux secteurs sociaux (santé, éducation, emploi, lutte contre les disparités territoriales avec un appui particulier au secteur de l'éducation dans les zones rurales) et à l'industrialisation, la poursuite des efforts de soutien aux investissements publics et privés et des Moyennes et petites entreprises, la poursuite de la mise en œuvre de la régionalisation avancée et de la réforme de l'administration et de la gouvernance, ainsi que l'accélération du processus des réformes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.