Tuez-les par balle» : tel est l'ordre du président philippin contre ceux qui refusent le confinement    Coronavirus : M'jid El Guerrab interpelle le ministre français de l'Education nationale    Coronavirus : 17 nouveaux cas confirmés, 708 au total, jeudi 2 avril à 21h    Zaïo : arrestation d'un individu impliqué dans la diffusion de contenu numérique incitant à la haine    ADD: Tout savoir sur les initiatives digitales en faveur de l'administration publique    Agriculture : La situation du marché à un niveau normal    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    TIBU Maroc s'adapte au coronavirus    Aswak Assalam lance prochainement «Aswak Delivery», un service de livraison à domicile    Coronavirus : le groupe CDG annonce de nouvelles mesures au profit des TPME    Covid-19: Le ministère de la Santé appelle à la patience    Le vrai du faux sur le coronavirus au Maroc, ce jeudi 2 avril    Confinement: nouvelles pratiques, vieilles fractures    Enchères de Sotheby's: Melehi et Belkahia en vedette    Mohamed Belmou : «Nous sommes pour l'idée d'allouer le budget des festivals pour lutter contre le corona»    Fonds Spécial Covid-19    Saad Lamjarred réagit au décès de Marcel Botbol (PHOTO)    Les éboueurs, des soldats nocturnes qui veillent à la propreté    Covid-19: l'Espagne passe à la phase de “ralentissement” de la pandémie    CDM reporte les échéances des crédits pour les clients impactés    Sous le thème «Philosophie de jeu de la FRMF» : La FRMF tient son séminaire en ligne    Coronavirus : plus de 700.000 bénéficiaires de l'indemnité forfaitaire    Confinement : que regardent les téléspectateurs marocains?    La télévision au temps de Coronavirus et la reprise du pouvoir d'initiative    Le Maroc a été parmi les premiers à fournir la chloroquine malgré la forte demande au niveau mondial    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Adieu Si Fadel    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    Décès de Marcel Botbol à cause du Covid-19: ce que l'on sait    Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Brèves Internationales    Les réserves des centrales syndicales    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    Le Maroc n'y échappera pas    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le PLF 2018 en 5 points
Publié dans Challenge le 19 - 10 - 2017

Mohamed Boussaid, ministre de l'Economie et des Finances, a présenté au conseil du gouvernement les grandes lignes du projet de loi des finances (PLF) 2018. Le ministre table sur un taux de croissance de 3,2% et prévoit de contenir le déficit budgétaire à 3%.
Budget d'investissement : 5 milliards de plus
Mohamed Boussaid a indiqué que le PLF 2018 misait sur des recettes budgétaires courantes supérieures à 236,8 milliards de DH, en hausse de 10,25 milliards. Pour leur part, les dépenses courantes atteindront 215,83 milliards de DH, dont près de la moitié sera réservée aux fonctionnaires. Enfin, les dépenses d'investissement public atteindront 195 milliards de DH, soit 5 milliards de plus que l'an dernier.
IS progressif
Longtemps annoncé, l'impôt sur la société (IS) progressif fait enfin son entrée dans l'arsenal fiscal marocain. Il fait partie des mesures visant la promotion de l'investissement privé et de l'emploi. Ainsi, pour la tranche de résultat inférieure ou égale à 300.000 DH, le taux appliqué sera de 10%. Pour la tranche du chiffre d'affaires supérieure à 300.000 DH et inférieure ou égale à 1 million de DH, le taux appliqué sera de 20%. Enfin, le taux d'IS sera de 31% pour la tranche de chiffre d'affaires supérieure à 1 million de DH. Le coût de cette mesure pour l'Etat est de 1 milliard de DH, selon la presse.
Nouvelles mesures d'imposition
L'imposition des bâtiments de dessalement de l'eau de mer et l'élevage des êtres vivants marins, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), la consécration de la neutralité fiscale des produits de la finance participative, ainsi que la promotion de l'emploi des jeunes dans la limite de 10.000 DH pour chaque 10 salariés au lieu de 5 salariés actuellement, en plus de leur exonération de l'impôt sur le revenu (IR), font partie des mesures annoncées par le Mohamed Boussaid sans pour autant donner de détails.
IS, IR et régionalisation
Les régions n'ont pas été oubliées par le PLF 2018. Il prévoit l'augmentation de l'IS et l'impôt sur le revenu (IR) des régions de 3% à 4%. Ces augmentations vont s'ajouter aux crédits du budget général, portant le total du soutien à 7 milliards de DH.
Education et santé
Selon Mohamed Boussaid, le PLF 2018 revêt un caractère social « clair et concret ». Il consacre une place de choix au secteur de l'emploi. Le projet prévoit ainsi la création de 19.000 emplois et de renforcer les ressources humaines du département stratégique de l'éducation en recourant aux contractuels. 20.000 postes supplémentaires, par contrats, seront créés dans ce secteur en 2018. Le Rniste ajoute qu'entre 2018 et 2019, « le nombre des employés dans le secteur de l'enseignement par contrat avoisinera 55.000 ». Quant au budget, le département dirigé par Mohamed Hassad disposera de 5 milliards de DH de plus par rapport à 2017, soit une enveloppe globale de 59,2 milliards de DH.
Toujours dans le cadre des secteurs sociaux, le ministre RNI des Finances précise que le secteur de la santé verra son budget augmenter de 14,79 milliards de DH. 4.000 emplois y seront créés.
Pour rappel, il s'agit du premier PLF conçu par le gouvernement de Saâdeddine El Othmani qui rentre dans le cadre de l'application de la nouvelle loi organique des finances.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.