BMCE Bank distingué en Afrique du Sud    Aziz Akannouch reçoit une médaille à Abidjan    Wydad-Raja en huitièmes de finale retour de la Coupe arabe Mohammed VI : Le derby qui tient tout le Maroc en haleine    Finale de la Copa Libertadores : Un match sur fond de crise    Supercoupe d'Afrique : L'ES Tunis affronte le Zamalek au Qatar    Même pas peur: Xi Jinping réplique à Trump en pleine guerre commerciale    Le moteur d'un Boeing s'enflamme dans le ciel, frayeur à Los Angeles (Vidéo)    Inezgane: Un individu arrêté pour sextorsion    Twitter annonce une nouvelle fonction pour protéger les utilisateurs    Quelques heures après son retour du Maroc, French Montana hospitalisé    Des parlementaires du Pays Basque dénoncent vigoureusement    Son business model arrive à bout : L'ONCF se prépare à tourner la page    Au-delà des célébrations, l'urgence de concrétiser les droits…    Lydec : Hausse de 1,8% du CA à fin septembre    MDJS vs PSG : Une rencontre choc pour l'e-sport marocain    Disparités régionales: Mohand Laenser tire à boulets rouges sur le PLF 2020    L'hétéroclicité fortement dominée par la technocratie    Une incommunication inquiétante    Selon les détails de l'enquête nationale du HCP : 63% des entreprises sur l'axe Casa-Tanger    Maroc : Un autre opérateur renonce à ses explorations d'hydrocarbures    Destitution: Trump jugé pire que Nixon par les démocrates après des auditions choc    Le froid de canard!    Vidéo. Bab Darna : le président arrêté    Electrochoc en Israël, Netanyahu inculpé pour corruption    Rabat vibre aux rythmes internationaux!    18è FIFM: La 2ème édition des Ateliers de l'Atlas accompagnera 28 projets    La 9e édition d'une tradition sensationnelle!    USA : Les meilleurs écrivains de l'année primés au "National Book Awards"    Hervé Renard fan de cuisine marocaine    La police tangéroise met la main sur un dangereux récidiviste    Marrakech: Ouverture du procès de l'ancien directeur de l'Agence urabaine    La province de Midelt frappée pour la deuxième fois en une semaine par un séisme    Le régime successoral est à revoir    Shinzo Abe, une longévité record sans successeur en vue    L'OCS croit pleinement en ses chances à Radès    Les billets du derby se font désirer sur internet    Euro 2020 : Casse-tête au tirage et chocs en perspective    Unis contre Trump, les démocrates exposent leur division entre modérés et progressistes    Tiznit s'achemine vers un nouveau marketing territorial    Le Maroc, un acteur majeur dans le domaine industriel en Afrique    Philippe Vasseur : On ne va pas changer le monde uniquement avec des décisions qui viennent d'en haut    Deux films marocains en compétition aux Journées cinématographiques de Kairouan    Malgré la polémique, le film de Polanski attire le public    Lizzo en tête des nominations aux Grammys, la diversité triomphe    Bourita reçoit Jean-Yves Le Drian à Rabat    Mosquées: Ahmed Toufiq s'engage pour l'amélioration de la qualité des lieux    Le Maroc que nous voulons...    Los Angeles se met à l'heure marocaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le réseau des cafés littéraires livre son bilan : De nombreuses activités dans 18 villes marocaines en 2018
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 07 - 02 - 2019

Une convention de partenariat a été signée entre le réseau et le ministère de tutelle en vertu de laquelle la structure se verra allouer des subventions annuelles fixes pour le rayonnement de son programme national et la propagation de son expérience culturelle dans plusieurs villes du Royaume.
Le nouveau bureau national du réseau des cafés littéraires au Maroc, récemment élu, prévoit d'organiser de nouvelles activités. «Des initiatives qui témoignent de la dynamique et la vitalité de ce rassemblement socioculturel qui fait preuve, d'une année à l'autre, de particularité dans le paysage culturel marocain», précise le président du réseau, Noureddine Aqchani.
Des initiatives multiples de par le pays
Au-delà de ces perspectives, cette structure a, selon son numéro un, réalisé en 2018 «un trend haussier distingué et positif». Les nombreuses activités culturelles et artistiques du réseau initiées dans les cafés littéraires ayant, selon ses dires, été organisées, lors de cette année, dans 18 villes marocaines. La même année s'est ouverte par la tenue de la 7ème rencontre nationale des cafés littéraires à Sidi Yahia El Gharb en présence de 30 représentants des cafés relevant du réseau pour examiner plusieurs sujets ayant trait à celui-ci. Lors de cet événement, cette structure, créée en 2015, s'est consolidée par un document assurant son avenir.
Une convention avec le ministère de tutelle
La rencontre s'est distinguée par la signature d'une convention de partenariat entre le réseau et le ministère de la culture et de la communication. «En vertu de cette convention, la structure se verra allouer des subventions annuelles fixes pour le rayonnement de son programme national et la propagation de son expérience culturelle dans plusieurs villes du Royaume», explicite M. Aqchani. Le tout en détaillant les initiatives du réseau pendant l'année dernière.
Florilège des activités
Dans le café littéraire relevant du théâtre Mohammed V de Rabat, le réseau a célébré, en mars 2018, la journée mondiale de la femme en mettant à l'honneur la chanteuse du Malhoun, Majda El Yahiaoui, et la chanteuse marocaine, Siham Hachem. Aussi, la 3ème édition du café de poésie a été organisée par le réseau à l'occasion de la journée internationale dédiée à ce genre littéraire. Un événement marqué par la participation des poètes marocains Mohamed Belmou, Najat Cherkaoui, Driss El Meliani, Mustapha Soufi, Fatiha Nouhou et la Palestinienne Nivine Aziz Tina entre autres. Lors du mois sacré, les activités se sont également poursuivies. La 3ème Nuit ramadanesque des cafés littéraires s'est distinguée en 2018 par l'organisation d'événements aux cafés «Enjoy» à Khemisset, «Prestige» à Bouknadel, «Le saphir palace» à Kénitra, au café littéraire à Zagora, «Asmar Mogador» à Essaouira, «Le rivage» à Harhoura, au «Café des jeunes» à Boumia, au café «Chabab» à Belksiri, ainsi qu'aux cafés littéraires de Lissasfa et Safi. Ces espaces ont abrité des rencontres avec l'auteur Hassan Aourid, l'acteur Mohamed Choubi, le musicien Mohamed El Achraki, l'acteur Abdelkebir Rgagna, le réalisateur Mohamed El Younssi, l'actrice Youssra Tarik et l'auteur Abdesslam El Ouazzani.
Les nouvelles ouvertures
L'année 2018 s'est également distinguée par l'ouverture de nouveaux cafés littéraires à l'instar de celui appelé «Zaynab» à Sidi Kacem, «Le minaret cylindrique» à Moulay Driss Zerhoun, «Le septième art» à Rabat et «Cool view» à Kénitra. Il s'agit aussi du restaurant «Tanit» à Aourir, du café «L'optimiste» à Témara, de celui de la gare de Taourirt, du café «Zahrat El Gharb» à Souk Larbaâ et du café littéraire de l'hôtel «Amal» à Sidi Yahia El Gharb. Ces espaces ont mis à l'honneur des artistes, poètes, musiciens et romanciers dont Nasser Megri, Mohamed Rzine, Saida Baaddi, Latifa Baqa, Boualam Hamdouni, Mohamed Lemnouar, Mohamed El Jarti, Zhra Ramij, Mohamed Chaieb, Mohamed Nfinif, Driss El Korri, Mohamed Ouakrar, Mohamed Hajjou, Said Saadi, Hassan Rafik, Abdelouahad Rafiki, Noaufal Saidi, Abdelkhalek Fahid, Abdelkerim Tebbal et Abderrahim El Batouli. De plus, le café «Le bouquet» à Fès, le café littéraire de Safi, le Centre Mohammed VI à Chefchaouen, les cafés «Diamo» à Sidi Bernoussi et «Akwass» (Murailles) à Abi Jaâd ainsi que l'espace El Hamdani à Hay Hassani à Casablanca et les cafés «Chez Aniba» à Oued Zem et «La Ola» à Bir Mezoui ont abrité des rencontres ouvertes avec des artistes, écrivains et poètes.
Des expositions et soirées
Outre les rencontres littéraires, le réseau a organisé 3 expositions dont celle collective des artistes-peintres Mohamed Lahmidi, Aziz Tounsi et Naima Acherkouk à Kénitra. La même structure a également initié une exposition au profit de l'artiste Abdennebi El Ouakili à Moulay Driss Zerhoun et une autre intitulée «Rythmes végétaux» pour l'artiste Abdeljebbar Belacheheb à Sidi Kacem. Et pour célébrer la fête de l'indépendance et le 3ème anniversaire du réseau, le Centre culturel de Kénitra a abrité une soirée poétique animée par le poète Mohamed Nfinif, le groupe Jil El Ghiwan Erraqraq, le groupe Ichraq pour la musique arabe, le groupe Day El Gemra, le groupe «Bola Bola», l'artiste Tarik Bourhim et les poètes Mustapha Soufi, Boualaom Hamdouni et Mohamed El Malouani.
Une convention avec les patrons de cafés
Mieux encore, l'année 2018 s'est distinguée chez le réseau par la signature d'un partenariat avec l'Association nationale des propriétaires de cafés et de restaurants. Une autre convention a été signée avec les gérants du complexe commercial Al Manal à Rabat pour reprendre les activités du café littéraire cessées en 2014 après dix ans d'existence et culturelle et artistique aux niveaux local, régional et national. Aussi, le réseau a organisé la première de la pièce de théâtre «Ramad Yakin» (Cendres de la certitude) interprétée par la troupe Sidi Yahia El Gharb sur fond du recueil portant le même nom du poète Mohamed Belmou. Cette œuvre, mise en scène par le dramaturge Tarik Bourhim et interprétée par de jeunes talents, a été révélée au café El Mamounia en tant que première expérience dans la région. Longue vie aux cafés littéraires !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.