Sahara marocain-Genève II : Kohler garde espoir    HPS Switch accompagne l'APEP avec son activité de switching mobile    Forum Crans Montana: L'Afrique doit bâtir l'avenir de sa jeunesse    Un Monde Fou    Musiques sacrées: La 25e édition met Fès à la confluence des cultures    La lutte menée par le Maroc contre le trafic de migrants louée par le ministre espagnol de l'Intérieur    Les industriels partagés à propos de l'évolution de leur production au premier trimestre    L'aéroport Mohammed V considéré comme l'un des meilleurs en Afrique    Première rencontre régionale sur le commerce à Agadir    Participation marocaine à la Conférence de l'ONU sur la coopération Sud-Sud    Un carnage évité de justesse pour 51 collégiens pris en otage dans un bus à Milan    Journée mondiale de la météorologie    Driss Lachguar reçoit Nabil Chaath    Le match contre le Malawi, un sérieux test pour les prétendants à la liste définitive de Renard    Le RTCMA fin prêt pour accueillir la 35ème édition du GP Hassan II de tennis    Divers sportifs    Special Olympics 2019 47 médailles pour le Maroc dont 12 en or    Ces célébrités ont touché le fond : Heather Locklear    Divers    fin de la première journée de la 2e table ronde de Genève    "Indigo" de Salma Bargach, un film marocain de classe mondiale    Ouverture officielle à Rabat des Journées de la Francophonie    L'artiste peintre Afif Bennani expose ses oeuvres à Montréal    LdC : 20 000 euros d'amende pour Ronaldo    Attijariwafa bank : Des résultats en forte progression malgré le repli de la branche Assurance    HCP : Evolution du taux de la fécondité au Maroc    El Othmani : La gratuité de l'enseignement, maintenue et affirmée    Interpellée pour "intention de s'adonner à la prostitution"... Le cri de colère d'une Marocaine à Jakarta    Conférence-Débat: La place des femmes dans l'espace public    Les AREF comptent licencié les enseignants contractuels pour abandon de poste    Paradis fiscaux : Jouahri exprime sa colère vis-à-vis du maintien du Maroc par l'UE sur la liste grise    Colloque international de Rabat : Réflexions sur la pensée de Khatibi    «Sound of Berberia» : à la recherche de véritables sonorités amazighes    Tennis : Grand Prix Hassan II du 7 au 14 avril à Marrakech    Fusillade d'Utrecht : Le suspect va comparaître pour homicides « terroristes »    Communiqué du BP du PPS    Motor Village et Marokoto, partenaires de la Raquette d'Or de Mohammedia    La journée mondiale de la poésie célébrée à la Villa des arts de Rabat    Préscolaire    Les Lions sans Ziyech, Belhanda et Amrabet incertains, place aux Botolistes…    Projection du documentaire "A Thousand girls like me" qui ouvre le débat sur l'inceste    La Commission interministérielle spécialisée examine le plan de mise en œuvre de la déconcentration administrative    La jeunesse face à la classe politique    Haute commission mixte entre le Maroc et le Rwanda    Prochaine tenue du Forum national du handicap    Syrie    Edito : L'eau    Le Ministère de la Santé propose plusieurs mesures pour une meilleure gouvernance des CHU    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le réseau des cafés littéraires livre son bilan : De nombreuses activités dans 18 villes marocaines en 2018
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 07 - 02 - 2019

Une convention de partenariat a été signée entre le réseau et le ministère de tutelle en vertu de laquelle la structure se verra allouer des subventions annuelles fixes pour le rayonnement de son programme national et la propagation de son expérience culturelle dans plusieurs villes du Royaume.
Le nouveau bureau national du réseau des cafés littéraires au Maroc, récemment élu, prévoit d'organiser de nouvelles activités. «Des initiatives qui témoignent de la dynamique et la vitalité de ce rassemblement socioculturel qui fait preuve, d'une année à l'autre, de particularité dans le paysage culturel marocain», précise le président du réseau, Noureddine Aqchani.
Des initiatives multiples de par le pays
Au-delà de ces perspectives, cette structure a, selon son numéro un, réalisé en 2018 «un trend haussier distingué et positif». Les nombreuses activités culturelles et artistiques du réseau initiées dans les cafés littéraires ayant, selon ses dires, été organisées, lors de cette année, dans 18 villes marocaines. La même année s'est ouverte par la tenue de la 7ème rencontre nationale des cafés littéraires à Sidi Yahia El Gharb en présence de 30 représentants des cafés relevant du réseau pour examiner plusieurs sujets ayant trait à celui-ci. Lors de cet événement, cette structure, créée en 2015, s'est consolidée par un document assurant son avenir.
Une convention avec le ministère de tutelle
La rencontre s'est distinguée par la signature d'une convention de partenariat entre le réseau et le ministère de la culture et de la communication. «En vertu de cette convention, la structure se verra allouer des subventions annuelles fixes pour le rayonnement de son programme national et la propagation de son expérience culturelle dans plusieurs villes du Royaume», explicite M. Aqchani. Le tout en détaillant les initiatives du réseau pendant l'année dernière.
Florilège des activités
Dans le café littéraire relevant du théâtre Mohammed V de Rabat, le réseau a célébré, en mars 2018, la journée mondiale de la femme en mettant à l'honneur la chanteuse du Malhoun, Majda El Yahiaoui, et la chanteuse marocaine, Siham Hachem. Aussi, la 3ème édition du café de poésie a été organisée par le réseau à l'occasion de la journée internationale dédiée à ce genre littéraire. Un événement marqué par la participation des poètes marocains Mohamed Belmou, Najat Cherkaoui, Driss El Meliani, Mustapha Soufi, Fatiha Nouhou et la Palestinienne Nivine Aziz Tina entre autres. Lors du mois sacré, les activités se sont également poursuivies. La 3ème Nuit ramadanesque des cafés littéraires s'est distinguée en 2018 par l'organisation d'événements aux cafés «Enjoy» à Khemisset, «Prestige» à Bouknadel, «Le saphir palace» à Kénitra, au café littéraire à Zagora, «Asmar Mogador» à Essaouira, «Le rivage» à Harhoura, au «Café des jeunes» à Boumia, au café «Chabab» à Belksiri, ainsi qu'aux cafés littéraires de Lissasfa et Safi. Ces espaces ont abrité des rencontres avec l'auteur Hassan Aourid, l'acteur Mohamed Choubi, le musicien Mohamed El Achraki, l'acteur Abdelkebir Rgagna, le réalisateur Mohamed El Younssi, l'actrice Youssra Tarik et l'auteur Abdesslam El Ouazzani.
Les nouvelles ouvertures
L'année 2018 s'est également distinguée par l'ouverture de nouveaux cafés littéraires à l'instar de celui appelé «Zaynab» à Sidi Kacem, «Le minaret cylindrique» à Moulay Driss Zerhoun, «Le septième art» à Rabat et «Cool view» à Kénitra. Il s'agit aussi du restaurant «Tanit» à Aourir, du café «L'optimiste» à Témara, de celui de la gare de Taourirt, du café «Zahrat El Gharb» à Souk Larbaâ et du café littéraire de l'hôtel «Amal» à Sidi Yahia El Gharb. Ces espaces ont mis à l'honneur des artistes, poètes, musiciens et romanciers dont Nasser Megri, Mohamed Rzine, Saida Baaddi, Latifa Baqa, Boualam Hamdouni, Mohamed Lemnouar, Mohamed El Jarti, Zhra Ramij, Mohamed Chaieb, Mohamed Nfinif, Driss El Korri, Mohamed Ouakrar, Mohamed Hajjou, Said Saadi, Hassan Rafik, Abdelouahad Rafiki, Noaufal Saidi, Abdelkhalek Fahid, Abdelkerim Tebbal et Abderrahim El Batouli. De plus, le café «Le bouquet» à Fès, le café littéraire de Safi, le Centre Mohammed VI à Chefchaouen, les cafés «Diamo» à Sidi Bernoussi et «Akwass» (Murailles) à Abi Jaâd ainsi que l'espace El Hamdani à Hay Hassani à Casablanca et les cafés «Chez Aniba» à Oued Zem et «La Ola» à Bir Mezoui ont abrité des rencontres ouvertes avec des artistes, écrivains et poètes.
Des expositions et soirées
Outre les rencontres littéraires, le réseau a organisé 3 expositions dont celle collective des artistes-peintres Mohamed Lahmidi, Aziz Tounsi et Naima Acherkouk à Kénitra. La même structure a également initié une exposition au profit de l'artiste Abdennebi El Ouakili à Moulay Driss Zerhoun et une autre intitulée «Rythmes végétaux» pour l'artiste Abdeljebbar Belacheheb à Sidi Kacem. Et pour célébrer la fête de l'indépendance et le 3ème anniversaire du réseau, le Centre culturel de Kénitra a abrité une soirée poétique animée par le poète Mohamed Nfinif, le groupe Jil El Ghiwan Erraqraq, le groupe Ichraq pour la musique arabe, le groupe Day El Gemra, le groupe «Bola Bola», l'artiste Tarik Bourhim et les poètes Mustapha Soufi, Boualaom Hamdouni et Mohamed El Malouani.
Une convention avec les patrons de cafés
Mieux encore, l'année 2018 s'est distinguée chez le réseau par la signature d'un partenariat avec l'Association nationale des propriétaires de cafés et de restaurants. Une autre convention a été signée avec les gérants du complexe commercial Al Manal à Rabat pour reprendre les activités du café littéraire cessées en 2014 après dix ans d'existence et culturelle et artistique aux niveaux local, régional et national. Aussi, le réseau a organisé la première de la pièce de théâtre «Ramad Yakin» (Cendres de la certitude) interprétée par la troupe Sidi Yahia El Gharb sur fond du recueil portant le même nom du poète Mohamed Belmou. Cette œuvre, mise en scène par le dramaturge Tarik Bourhim et interprétée par de jeunes talents, a été révélée au café El Mamounia en tant que première expérience dans la région. Longue vie aux cafés littéraires !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.