Wafa Assurance signe un accord de rapprochement avec des compagnies au Cameroun    Brief d'avant match : Que peut-on attendre de la rencontre WAC-Mamelodi Sundowns    Maluma et Gims préparent un clip à Marrakech !    Ukraine : À peine élu, Zelensky pris entre deux feux    Les dispositions relatives à la protection sociale des artistes mises en oeuvre par le ministère    Baisser les impôts et élargir l'assiette, un vrai casse-tête    Un policier tire sur deux voleurs à Rabat    Badr Tahiri. ‘‘Une stratégie dédiée à la région s'impose''    L'UE a accordé une protection à plus de 300 000 demandeurs d'asile en 2018    Après freddy Mercury, Rami Malek passe au mode "Bond"    Jazzablanca 2019 accueillera Metronomy !    Afrique du Nord. Les pistes de promotion de l'emploi    Festival international de la culture Aissaoua : Retour sur les temps forts    Arrestation à Meknès de deux individus soupçonnés de possession et de trafic d'ecstasy    Programme Moucharaka Mouwatina : Lancement d'un appel à propositions    Le Wydad assuré de jouer la Ligue des Champions 2019/2020    CAN 2019 : L'UAR veut maintenir les droits de retransmission télévisée à un niveau abordable    9è fête des journalistes sportifs marocains : Des journalistes honorés    Fès à l'heure du 2ème Salon régional de l'économie sociale et solidaire    DGSN : Huit employées d'un centre d'appels non autorisé arrêtées à Khouribga    ABL Aviation: faire de Casablanca un hub régional de l'Afrique    De Zemamra à Azemmour    Khalid Naciri au Forum de la MAP    Benabdallah: le PPS soutient totalement l'Initiative civile pour le Rif    Santé scolaire: «Jeux Vidéo : Jouons sans en abuser»    Les hommes qu'il faut à la place qu'il faut    Irlande du Nord: Une renaissance de l'I.R.A.?    Ramadan et santé: Les précautions à prendre    Le pétrole dépasse 75 dollars pour la première fois depuis fin octobre    Partenariat : La BEI et l'Amica renforcent leur coopération    Dialogue social : Nouvelles conditions des syndicats    Après le fiasco d'Hanoi, Kim ravive les « liens historiques » avec Moscou    Données: Facebook table sur une amende record de 3 à 5 milliards de dollars    Dans l'ouest de la Libye, des anti-Haftar se battent contre un "nouveau Kadhafi"    Insolite : Navigateur non-voyant    Edito : Ordures    Limogeages en série en Algérie : Le PDG de Sonatrach congédié    La jeunesse marocaine discute du Maroc de demain    Mohamed Benabdelkader : Passer d'une gestion administrative des carrières à une gestion professionnelle basée sur les compétences    Pourquoi la Lune et le Soleil semblent avoir une taille similaire vus depuis la Terre    Campagne agricole: 80% du PIB hors aléas climatiques    Le Barça quasiment champion d'Espagne    Autopsie de l'équipe nationale par Hervé Renard    Coup d'envoi de la 46ème édition du Trophée Hassan II et de la 25ème Coupe Lalla Meryem de golf    Anders Holch Povlsen, un milliardaire très discret    Vers une protection effective du livre et des droits d'auteur    "La lune et Casablanca", une immersion dans les univers de l'art vidéo    Projection à Washington du long métrage franco-marocain "Tazzeka"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pas de modification du statut du concours d'internat en médecine
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 03 - 2019

Les étudiants des facultés de médecine privées ne peuvent pas passer cet examen
Le ministère de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, et le ministère de la santé sont catégoriques : il n'y a pas de modification du statut juridique du concours d'internat en médecine. A l'issue d'une réunion tenue par les deux départements le 15 mars, les ministères ont précisé à travers un communiqué que le statut actuel «ne permet pas aux étudiants inscrits aux facultés de médecine privées de passer les concours d'internat organisés par les facultés de médecine et de pharmacie publiques». Ainsi, le concours d'internat en médecine n'a subi aucune modification dans l'attente de la mise en œuvre de la réforme du 3ème cycle.
Dans un communiqué conjoint, les deux ministères précisent par ailleurs que les cahiers des normes pédagogiques nationales (CNPN) n'ont pas fixé les modalités de formation pour la 6ème et la 7ème années. Cela dit, celles-ci relèvent des compétences des facultés de médecine et de pharmacie compte tenu de l'intérêt de l'étudiant, d'impliquer les professeurs-chercheurs et les étudiants dans ce processus. Conformément à ces CNPN, l'examen national d'habilitation est organisé en trois sessions chaque année par les facultés de médecine et de pharmacie qui s'en chargent elles-mêmes, sachant que les cahiers des normes pédagogiques nationales ne mentionnent en aucun cas la possibilité d'organiser un tel examen.
A noter qu'à l'issue de la septième année du cursus de formation, l'étudiant subit un examen national d'habilitation destiné à évaluer les compétences acquises. Seuls les étudiants ayant validé toutes les années du cursus de formation peuvent se présenter à cet examen. Il faut aussi relever que cet examen est aussi destiné à évaluer les compétences des étudiants titulaires d'un diplôme de médecine à l'étranger ayant soumis une demande d'équivalence de leurs diplômes. Pour rappel, la formation au diplôme de docteur en médecine s'étend sur 7 ans et comporte 14 semestres d'enseignement, d'apprentissage et d'évaluation. Les quatre premiers semestres sont destinés à l'enseignement de modules scientifiques de base et aux sciences fondamentales précliniques. Les semestres S5 à S10 comportent des stages hospitaliers d'externat mi-temps et des enseignements théoriques ayant pour objectifs l'acquisition et le développement de compétences cliniques. Les semestres S11 à S14 sont consacrés aux stages d'internat à plein temps. Chaque semestre comprend 6 à 7 modules avec un volume horaire minimum de 50 h par module et un volume horaire global semestriel de 400 h maximum d'enseignement et d'évaluation. La formation comprend au minimum 89 modules.
L.Z


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.