La lune et le doigt    Casablanca/transport par bus: Faut-il revenir à la gestion directe?    Managem renforce son engagement RSE    Terres collectives: Le dispositif bientôt en plénière    Ecole publique: Sortir de l'idéologie de l'échec    Enfin un lycée français international à Oujda    Brèves Internationales    Brèves    Johnny Clegg, un blanc parmi les Zoulous    Une investiture à haut risque se profile pour Pedro Sanchez    La Juventus casse sa tirelire pour la pépite de Ligt    Klopp restera à Liverpool    Eliminatoires de la CAN 2021    Nasser Bourita : Le Maroc dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que partenaire crédible de l'Europe    Rapport du gouvernement sur la situation des droits de l'Homme    Cryptomonnaie Le casse du siècle    Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil    Familly School, l'éducation comme figure de proue    Les bateaux de pêche européens retournent dans les eaux territoriales marocaines    Grogne à la CGEM    Kabiné Komara : L'eau est à la fois une ressource indispensable et un facteur potentiel de conflit entre les individus et les nations    Tom Cruise présente la bande-annonce du nouveau "Top Gun"    "Accro" à Terminator, Schwarzenegger ne pouvait refuser une suite    Muslim et Cheb Younes enchantent le public oujdi    Qui va remporter la CAN ?    Du casse-tête à la dream team ? la future Commission Von der Leyen    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    Maroc-UE. L'Espagne "satisfaite" de l'adoption de l'Accord de pêche    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    CAN 2021 : Le Maroc connaît ses adversaires pour les éliminatoires    Sbagha Bagha 2019. Les murs ont des poèmes...    Adam Naas : Vieille âme du futur    Partenariat CGEM/SFI pour stimuler l'employabilité des femmes    Le Crédit Agricole du Maroc : un passage réussi au Parlement    CAN 2019: Algérie-Sénégal en finale inédite    Communiqué du Bureau politique du PPS    La MAP inaugure son nouveau siège à Casablanca    Boucetta met en avant à Washington l'engagement continu du Maroc en faveur des libertés religieuses    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    Préscolaire, le ministère dresse son bilan    Rabat. Un quinquagénaire arrêté pour meurtre    Primes : La CAF augmente le «prize money»    Polémique sur un meeting Trump, une élue le traite de « fasciste »    L'UE sanctionne la Turquie pour forage au large de Chypre…    10.000 dollars d'amende pour la fédération algérienne    La syphilis regagne du terrain    Avant Trump, Clinton n'était pas épargné par la diplomatie britannique    Bouillon de culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FICM de Tétouan 2019 : «La sueur des palmiers» de Radwan El-Kashef ouvre le bal
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 25 - 03 - 2019

Cette soirée a été marquée par l'hommage rendu à l'acteur marocain Mohamed Choubi
Le rideau s'est levé, samedi 23 mars, sur le 25ème Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan (FCMT), avec la participation d'une pléiade de professionnels, dont des cinéastes, comédiens et scénaristes. Ayant pu s'imposer depuis sa création, en 1985, comme l'un des plus importants événements cinématographiques au Maroc, «le FCMT se distingue par sa particularité liée à la Méditerranée», a indiqué le ministre de la culture et de la communication, Mohamed Laaraj.
L'intervenant a souligné l'importance du FCMT à travers sa contribution au développement du cinéma marocain, qui a connu la mise en œuvre de la nouvelle loi relative à l'organisation de l'industrie cinématographique. M. Laaraj a fait part que cet événement a confirmé son engagement en faveur de la cause palestinienne par le choix du cinéma palestinien, symbole de la résistance, comme invité d'honneur de cette édition.
Concernant la projection des films, celle-ci a débuté par la présentation du long-métrage «La sueur des palmiers» de Radwan El-Kashef (hors compétition), programmé lors de l'ouverture officielle de ce 25ème festival. Ayant remporté, il y a une quinzaine années, le Grand prix au FCMT, ce film de 110 minutes (sorti en salles en 1998) traite du phénomène de la désertification du monde rural des années 70 en Egypte. L'histoire se déroule dans un village du Sud, qui a vu émigrer beaucoup de ses hommes laissant leurs femmes seules. Ahmed a, quant à lui, préféré y rester pour réaliser son rêve d'escalader le palmier le plus haut de sa bourgade en vue de récolter les dattes blanches dont l'arak rendra, à tous, l'extase et le bonheur. En voyant son village se vider de ses hommes, ce jeune paysan courageux a pu découvrir le monde des femmes. Il s'est retrouvé amoureux de la jeune et belle Salma.
Cette cérémonie d'ouverture a également été marquée par l'hommage rendu à l'artiste Mohamed Choubi. Quelques extraits des films, ayant vu le développement de la carrière de cet acteur marocain, ont été projetés lors de cette soirée. Ayant fait ses débuts au théâtre amateur à Marrakech, l'artiste marocain a décidé ensuite de découvrir le monde du cinéma à travers son interprétation de différents personnages dans plusieurs films marocains et internationaux.
Il est à noter que ce 25ème festival prévoit un autre hommage à l'actrice égyptienne Nelly Karim et le cinéaste espagnol Luis Miñarro pour leur rôle dans le développement du cinéma méditerranéen. Présidé par l'artiste Roberto Giacomo Pischiutta, le jury du long métrage de cette édition devra choisir entre douze films. Le programme de ce festival comporte deux autres compétitions du documentaire et de la critique (portant le nom du défunt critique marocain Mustafa Messnaoui). Le public est invité à voir d'autres films programmés dans le cadre de la célébration du cinéma palestinien comme invité d'honneur de ce festival. Au grand bonheur des cinéphiles, particulièrement les amoureux du film national, quelque sept films marocains, déjà récompensés au cours des précédentes éditions, seront projetés dans le cadre des travaux de cette 25ème édition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.