La lune et le doigt    Casablanca/transport par bus: Faut-il revenir à la gestion directe?    Managem renforce son engagement RSE    Terres collectives: Le dispositif bientôt en plénière    Ecole publique: Sortir de l'idéologie de l'échec    Enfin un lycée français international à Oujda    Brèves Internationales    Brèves    Johnny Clegg, un blanc parmi les Zoulous    Une investiture à haut risque se profile pour Pedro Sanchez    La Juventus casse sa tirelire pour la pépite de Ligt    Klopp restera à Liverpool    Eliminatoires de la CAN 2021    Nasser Bourita : Le Maroc dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que partenaire crédible de l'Europe    Rapport du gouvernement sur la situation des droits de l'Homme    Cryptomonnaie Le casse du siècle    Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil    Familly School, l'éducation comme figure de proue    Les bateaux de pêche européens retournent dans les eaux territoriales marocaines    Grogne à la CGEM    Kabiné Komara : L'eau est à la fois une ressource indispensable et un facteur potentiel de conflit entre les individus et les nations    Tom Cruise présente la bande-annonce du nouveau "Top Gun"    "Accro" à Terminator, Schwarzenegger ne pouvait refuser une suite    Muslim et Cheb Younes enchantent le public oujdi    Qui va remporter la CAN ?    Du casse-tête à la dream team ? la future Commission Von der Leyen    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    Maroc-UE. L'Espagne "satisfaite" de l'adoption de l'Accord de pêche    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    CAN 2021 : Le Maroc connaît ses adversaires pour les éliminatoires    Sbagha Bagha 2019. Les murs ont des poèmes...    Adam Naas : Vieille âme du futur    Partenariat CGEM/SFI pour stimuler l'employabilité des femmes    Le Crédit Agricole du Maroc : un passage réussi au Parlement    CAN 2019: Algérie-Sénégal en finale inédite    Communiqué du Bureau politique du PPS    La MAP inaugure son nouveau siège à Casablanca    Boucetta met en avant à Washington l'engagement continu du Maroc en faveur des libertés religieuses    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    Préscolaire, le ministère dresse son bilan    Rabat. Un quinquagénaire arrêté pour meurtre    Primes : La CAF augmente le «prize money»    Polémique sur un meeting Trump, une élue le traite de « fasciste »    L'UE sanctionne la Turquie pour forage au large de Chypre…    10.000 dollars d'amende pour la fédération algérienne    La syphilis regagne du terrain    Avant Trump, Clinton n'était pas épargné par la diplomatie britannique    Bouillon de culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Edito : 1er mai
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 02 - 05 - 2019

C'est un 1er mai plutôt différent que les travailleurs, les ouvriers, les salariés et les fonctionnaires ont célébré cette année.
Et pour cause. Il y a eu la signature d'un accord, il y a quelques jours, entre les partenaires sociaux, à savoir gouvernement, centrales syndicales les plus représentatives et Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Pour rappel, cet accord a permis d'octroyer des hausses de salaires générales dans la fonction publique entre 400 et 500 dirhams selon les échelons, alors que les salariés payés au SMIG dans le secteur privé ont eu une hausse de 10% étalée sur deux tranches de 5%.
A cela, s'ajoute une hausse des allocations familiales de 100 dirhams pour les trois premiers enfants dans les secteurs privé et public. Il faut dire que cet accord est venu après une période de disette, puisque le dernier accord tripartite remonte à 2011. L'accord a permis de répondre à des revendications sociales.
Cela dit, les partenaires sociaux se sont engagés à poursuivre le débat sur les questions qui restent encore en suspens. C'est le cas principalement pour le volet législatif. Ainsi, le débat doit porter essentiellement sur le projet de loi organique relatif au droit à la grève, le projet de loi sur les syndicats ainsi que la réforme du code du travail. Les négociations promettent d'être intenses entre les partenaires sociaux afin de trouver un terrain d'entente.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.