La France veut inscrire la question du Sahara au menu du sommet euro-méditerranéen    Référendums en Ukraine: Les alliés de Kiev ne reconnaissent pas les résultats    Un économiste décrypte la décision de BAM pour relever le taux directeur    Exercices russo-algériens : la Russie tente de rassurer le Maroc !    Météo Maroc : le temps qu'il fera jeudi 29 septembre 2022    Sommet arabe : l'émissaire algérien raillé après avoir quitté le Maroc en toute hâte    Maroc : Arrestation de 7 personnes pour escroquerie de demandeurs de visa    Musique andalouse. Un Festival à la confluence des cultures marocaine, ibérique et judaïque    Un programme chargé pour le festival international du film de femmes de Salé    Mondial 2022: quels seront les joueurs écartés ? Regragui aurait tranché    Prince Héritier Moulay Hassan KiteSurf World Cup 2022 : Deux Marocains briguent le championnat du monde    La Bourse de Casablanca finit dans le rouge ce mercredi    Akhannouch s'est entretenu avec le Premier ministre Fumio Kishida    Covid-19 au Maroc: le bilan de ce mercredi 28 septembre    Ksar El-Kébir: un bilan de 19 morts après la consommation d'alcool frelaté    Sahara marocain: la Fondation France-Maroc appelle Paris à clarifier sa position    Joe Biden doit dire si les Etats-Unis sont derrière les fuites sur Nord Stream, fulmine la Russie    Afghanistan: Un accord avec la Russie pour l'approvisionnement en blé et en carburant    Des parlementaires péruviens reprochent au président son aventure avec le polisario    Services marchands non financiers: plus de la moitié des patrons s'attend à une embellie    Casablanca: le forum économique maroco-saoudien se tiendra le 4 octobre    Les Parlements marocain et panafricain saluent la reprise de ses fonctions    «Le Maroc d'exception : Terre de diversité et de fraternité»    Les Marocains appelés à vacciner leurs animaux de compagnie    Le Brésil surclasse la Tunisie !    Le Maroc en amical face à la Seleção !    Guillaume Musso à Rabat    Botola Pro D1 / 4e Journée : Le choc WAC-RSB décalé au dimanche    Le peuple marocain célèbre jeudi l'anniversaire de SAR la Princesse Lalla Asmaa    Criminalité: un présumé trafiquant de drogues abattu par la police à Fès    Une première dans la province d'El Jadida, une vingtenaire donne naissance à des quadruplés    Ahmed Réda Chami plaide pour une territorialisation de l'action du CESE    Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane devient Premier ministre    Fenêtre FIFA septembre 2022 : Clap de fin    Industrie pharmaceutique: Signature d'un contrat-programme, 16.000 emplois attendus    La fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus accompagne les enfants des anciens condamnés dans le cadre de la loi antiterroriste    Pourquoi la France macronnienne nourrit-elle tant d'ambiguïté à l'endroit du Maroc ?    Palestine : Trois Palestiniens tués par Israël    Microdata améliore son chiffre d'affaires semestriel, hausse de 15,6%    L'icône intemporelle fête son grand retour    Questions à Mohamed El Hassouni, fondateur du théâtre nomade: «Maintenant le théâtre nomade se consacre vraiment à la formation»    2ème Short Festival de Marrakech : 4 films projetés en ouverture    Interview avec Abderrahmane Chabib : « Le Maroc a plus d'opportunités à saisir avec le nouveau gouvernement italien »    Subventions : Le cinéma et le livre pris au piège de l'argent public    Hommage à Houssein Miloudi : Une oeuvre singulière, intense et plurielle    Le doublé de Lionel Messi face à la Jamaïque (VIDEO)    "Les Impériales 2022" célèbre les marques, les agences et les campagnes qui ont brillé en 2020 et 2021    Maroc-UE : Entretien téléphonique entre Ursula von der Leyen et Aziz Akhannouch    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rangs d'honneur : Tout près de la nature
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 04 - 03 - 2005

«Rangs d'honneur» est une association comme on en voit peu. Ce sont des amoureux de la nature doublés d'humanitaires. Rien de mieux pour unir une équipe gagnante.
On est au service de son prochain ou on ne l'est pas. Les nombreuses associations créées et qui continuent à se créer d'ailleurs, n'arrivent pas à attirer que des dévoués aux bonnes causes. Souvent l'association sert de coalition d'opportunistes. Rarement, elle se consacre à son objectif de création. Mais depuisque le gouvernement a sollicité la société civile pour une meilleure implication dans les affaires sociales du pays, les associations poussent comme des champignons. Leur nombre devient de plus en plus imposant et les résultats demeurent maigrichons. Ce qu'il faut savoir, c'est que le travail d'une association est un réel boulot de professionnel. Pour les quelques associations qui veulent sincèrement « rendre service», un plan de travail, un échéancier d'actions, un ciblage et un sens des priorités sont souvent méconnus.
Encore faut-il motiver les adhérents afin de les maintenir dans la course ! «Rangs d'Honneur» est l'une de ces associations qui sont arrivées à se professionnaliser et à garder motivés ses adhérents. Voilà ce qui illustre parfaitement l'adage «joindre l'utile à l'agréable». Quelle est la recette magique ? «Nous sommes des adorateurs de la nature. C'est grâce à cela que nous avons pu entretenir une cadence d'une sortie le week-end au bout de chaque deux semaines», révèle Nourredine Bennani, président de l'Association «Rangs d'Honneur». A l'origine, cette association était un club de randonnées.
Ce club était formé d'une quarantaine de médecins qui partaient les week-ends, quelque fois même en famille, dans les régions montagneuses du pays. Une fois sur les lieux, ils ne lésinaient pas sur les efforts pour prodiguer des soins et des consultations gratuites pour les habitants du coin. Ceci se faisait anarchiquement jusqu'à ce que les fondateurs ont ressenti le besoin de mieux s'organiser pour faire face à cet engagement naissant. Devant la multitude des chantiers qui se présentaient, notamment les actions à caractère social, ce même club s'est transformé en association («Rangs d'Honneur») à partir de l'année 2000. Avec l'élargissement de son champ d'action, une deuxième association s'occupant exclusivement de l'environnement a vu le jour en 2001. Il s'agit de l'Association Amane. «Nous demeurons une seule et même équipe. La création de deux associations répond à un besoin d'organisation et de rapidité d'action dans deux champs d'action distincts», explique le président des deux associations.
Cette organisation a permis aux randonneurs de doubler d'efforts et d'actions. «Nous avons assuré 46 actions médicales et thérapeutique, dont des actions de dépistage du cancer du col qui sévit sévèrement dans certaines régions du Maroc. Nous avons aussi mené des opérations forestières et environnementales telles que la plantation d'arbres. Nous avons aussi permis la création de deux coopératives en réponse à un besoin en développement durable», déclare Nourredine Bennani. Ces actions se font en concertation avec les commissions spécialisées. Au préalable, une équipe part en éclairage, pour définir les besoins de la région à visiter et établir les contacts nécessaires avec les associations régionales, les délégués de la santé et les autorités locales. «Pour mieux connaître la région, nous collaborons avec les locaux. Cela garantit la réussite de nos missions». La visite est alors préparée en établissant la liste des personnes et des dons à emporter en adéquation avec la spécificité des faiblesses de chaque région.
Les samedis sont consacrés au travail tandis que les dimanches ont cette vocation de distraction. Un bilan est établi dans l'après-midi du de chaque Dimache. «Nous sommes contre la politique des dons. Les gens défavorisées ont besoin d'aide pour assurer leur indépendance et non pas d'aumône», fait remarquer Dr. Seloua Bouhlal membre de l'association.
Revenons au côté agréable du domaine : les équipes en mission passent la nuit chez des habitants dans une ambiance conviviale, des fêtes folkloriques sont organisées à leur honneur tout ceci dans le cadre d'un échange constructif. «Nous respectons les ruraux que nous visitons et nous en faisons des partenaires pour promouvoir leur région et pour les aider à s'établir dans une activité rémunératrice », reconnaît Nourredine Bennani. Et d'ajouter : «Actuellement, nos actions convergent toutes vers le développement durable.
Répondre aux besoins en matière de santé nous permet d'asseoir une ambiance de confiance. C'est de cette confiance que nous avons besoin pour rendre plus efficaces nos actions loin des réticences ». Avec actuellement plus de 2000 membres adhérents, les Associations «Rangs d'Honneur» et Amane ont plus agi que parlé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.