Affaire Ramid-Amekraz CNSS : Des lecteurs de lobservateur.info s'indignent    Le drame du journaliste marocain. « Tu te crois à New York? »    Bac: plus de 100 cas de triche dans la région de Casablanca    Registre social unifié. Retard à l'allumage    Foot féminin: Les sélections nationales U17 et U20 débutent les entraînements    Le rôle des médias dans le nouveau système sportif mis en exergue    Maroc : repli de 18% de la demande étrangère au deuxième trimestre    Maladies rares : Les enfants atteints de la phénylcétonurie en danger    Covid-19 : l'Inde devient le troisième pays le plus touché, les hôpitaux américains débordés    Quand le confinement fait son œuvre sur l'art de Yassine Guedira    Comment se déroule la réouverture des salles de sport au Maroc? (VIDEO)    Coronavirus : 114 nouveaux cas, 14.329 cas au total, lundi 6 juillet à 10h    France : le nouveau gouvernement dévoilé ce lundi    Dans les faits, l'Union Européenne a tranché : le Sahara est marocain    Safi: les autorités ne badinent pas avec le confinement    Coronavirus : 114 nouveaux cas confirmés au Maroc, 14.329 au total    Le président comorien a reçu un message du roi Mohammed VI    Abdelmajid Tebboun. Tout le monde doit s'excuser à l'Algérie    Des femmes célibataires veulent légaliser le concubinage    Ecotourisme au Maroc : Voici des lieux inédits pour se reconnecter à la nature    Kanye West. Un rappeur à l'assaut de la Maison Blanche    Vers un retour d'Ounajem au Wydad ?    Casablanca : Lydec reprend la distribution des factures d'eau et d'électricité    Babioles à 5 milliards DH    Voici le temps qu'il fera ce lundi    Pour les joueurs, un été intense avant une année dense    Idiotorial : L'ovalie a son virus    Les autorités marocaines rejettent la réponse d'Amnesty International    "Jemâa El Fna en live" Quand les artistes de la place subjuguent le public par des spectacles virtuels à distance    L'Oriental fashion show, une édition digitale inédite    Les Instituts Cervantès au Maroc lancent la seconde partie du cycle du cinéma en ligne "Clásicos contigo"    Le Parlement et le HCP renforcent leur coopération    Rapatriement de 290 Marocains bloqués au Canada    L'ambassadeur de Chine à Rabat salue l'initiative Royale en faveur des pays africains    La responsabilité de l'Algérie dans les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf établie à l'ONU    L'Algérie veut que se tienne des élections en Libye    Le Maroc accueillera le premier Canopy by Hilton en Afrique du Nord    Le WAC et le Raja pas du tout tentés pas des matches au stade Père Jégo    Macron s'exprimera à l'occasion du 14 juillet, une première    Hong Kong: c entre Londres et Pékin    Raja Jeddaoui, la star du 7e art arabe n'est plus    Nabil Benabdallah: «Se départir des velléités colonialistes»    Des ministres gaffeurs!    Covid-19 : l'actrice égyptienne Raja Al Jadawi n'est plus    Message du roi Mohammed VI au président de l'Algérie    Ragaa El-Guiddawi emportée par le Coronavirus    Le trauma colonial algérien encore vivace, le président Tebboune réclame des excuses françaises    Un organisme de l'ONU pointe la responsabilité du régime algérien dans les violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Jazzablanca : 80% des festivaliers ont un accès gratuit
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 06 - 2019

Le festival fera découvrir de nouveaux artistes aux côtés des têtes d'affiche internationales, qui se produisent souvent pour la première fois au Maroc, voire en Afrique. Dans ce sens, Jazzablanca propose en 2019 une programmation alliant musiciens de renommée internationale, découvertes du monde et artistes marocains.
Ce sont 80% des festivaliers qui ont un accès gratuit au Festival Jazzablanca. Un accès offert à travers la scène BMCI, sponsor officiel de cette manifestation. Ce chiffre est précisé, mardi à Casablanca, lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation de la 14ème édition de cet événement qui se tiendra désormais en début juillet, soit du 2 au 7, après une programmation printanière. Ce passage à l'été est accompagné de plein de nouveautés dans les différents sites du festival. Ainsi, le Village Samsung à l'Hippodrome Casa-Anfa renforce son dispositif et devient encore plus festif. En détail, ce village ouvrira ses portes en journée avec de nouveaux aménagements, différents espaces pour ateliers enfants, proposés par la Fondation TGCC, Coda & Eco Jeunes, 3 master class, 2 conférences, des concerts à midi, des aires de jeux, une multitude de stands de restauration ainsi qu'une belle sélection de créateurs dans les domaines de la mode et du design. Mieux encore, ce village abritera trois concerts par soir. Dans ce sens, la programmation de la scène de ce Village gagne aussi en longueur et en qualité, alternant grands noms du jazz et découvertes musicales exceptionnelles. De plus, pour la deuxième année consécutive, la Fondation BMCI réitère son initiative sociale en installant à l'Hippodrome Casa-Anfa un espace associatif. L'occasion pour les festivaliers d'être sensibilisés aux causes soutenues dans le domaine de la solidarité et d'agir en contribuant financièrement ou autre à améliorer la situation des populations fragilisées.
Et ce n'est pas tout. Jazzablanca ajoute une nouvelle scène dédiée à la musique électronique. La nouvelle scène «Le Roof» est située à l'Hippodrome Casa-Anfa. Pensée comme un Rooftop, avec vue imprenable sur le golf et Casablanca, cette scène proposera chaque soir des DJs nationaux et internationaux.
Quant aux concerts de la scène BMCI, accessibles gratuitement sur la Place des Nations Unies, ils se dérouleront sur 6 jours au lieu de 3. Confirmant ainsi la volonté de Jazzablanca Festival et de la Fondation BMCI d'offrir plus d'animation dans la ville.
Dans l'ensemble, le festival se déroulera sur 6 jours, dans 2 lieux, où prennent place 5 scènes. Outre l'Hippodrome Casa-Anfa, qui abritera la scène Anfa qui accueillera les têtes d'affiche internationales, les scènes Village Samsung & Jazz Club, ainsi que le Roof, la place des Nations Unies accueille la scène BMCI qui sera animée par deux artistes par soir pendant 6 jours avec un accès gratuit.
De plus, le festival fera découvrir de nouveaux artistes aux côtés des têtes d'affiche internationales, qui se produisent souvent pour la première fois au Maroc, voire en Afrique. Dans ce sens, Jazzablanca propose en 2019 une programmation alliant musiciens de renommée internationale, découvertes du monde et artistes marocains. Parmi ces derniers, sont présents les 15 groupes de musiciens sélectionnés suite à l'appel à candidatures lancé au mois de mars. Ils se produiront en premières parties sur la scène du Village Samsung et sur la scène BMCI. Au total, ce sont ainsi 58 concerts, 40 groupes d'artistes, 200 musiciens de 14 nationalités qui viendront animer cette belle semaine casablancaise aux rythmes du jazz, de la soul, du funk, du groove, du rock et des musiques électroniques. En détail, le festival démarrera le mardi 2 juillet sur la scène Anfa avec le légendaire groupe d'Indie pop écossais Franz Ferdinand. Le lendemain, c'est la merveilleuse Calypso Rose qui viendra enchanter l'Hippodrome Casa-Anfa avec ses sonorités calypso joyeuses. Jeudi 4 juillet, Michael Kiwanuka, le nouveau phénomène folk soul britannique, prendra possession de la scène.
Vendredi 5 juillet, place à la Pop electro, avec les talentueux Metronomy.
Samedi, c'est le parrain de la funk et du jazz, le grand Maceo Parker, qui enflammera la scène.
Enfin, la scène Anfa brillera dimanche 7 juillet, sous les sons disco-funk d'Al McKay, leader de la formation mythique Earth, Wind and Fire.
Sur la scène BMCI, pendant 6 jours au lieu de 3, la programmation sera éclectique et fera profiter le public de musiques et de cultures du monde entier. Le mardi 2 juillet, le concert d'ouverture de la scène BMCI se fera sous les sonorités gnaouies de l'extraordinaire Mehdi Nassouli. Mercredi 3 juillet, ce sont les huit membres d'Atlantic Soul Orchestra, tout droit venus de Londres, qui débarquent à Casablanca.
Le lendemain, la scène gratuite reçoit l'étonnant groupe français NoJazz.
Vendredi, le beatmaker et producteur de hip hop et de funk français Guts sera de retour à Jazzablanca.
Puis, samedi 6 juillet, place à l'immense Aziz Sahmaoui et à sa formation University of Gnawa.
Enfin, dimanche, les concerts de la scène BMCI festival seront clôturés avec l'impressionnante énergie de la formation Hypnotic Brass Ensemble. Chaque soir, les premières parties des concerts de la scène BMCI seront assurées par les talents locaux marocains et africains, lauréats de l'appel à candidature que lance le festival chaque année. Mardi 2 juillet avec la formation congolaise basée à Casa, Coton d'Afrik & The Sailors (Afrobeat Rumbatock) ; mercredi avec le groupe Rock-But (Maroc / Rock Fusion) ; jeudi avec Albert Cohen & The Hurricane (Blues Rock) ; vendredi avec l'auteur-compositeur bassiste et chanteur ivoirien Arnaud N'Gaza (Afro/ Jazz); samedi avec Soul Mussango (Côte d'Ivoire/Jazz Groove) et dimanche avec la talentueuse formation Génération Taragalte (Maroc/Desert Blues).
Quant au programme «off» du festival, il offre plein d'activités gratuites à découvrir sur place.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.