Reprise de l'activité des cafés et restaurants    Le gouvernement à l'écoute des syndicats    Le tabagisme tue!    Maroc : allègement du déficit commercial à fin avril    Est-ce que la Bourse sur-anticipe la reprise?    Un exercice difficile dans des conditions difficiles    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hong Kong: Le Parlement chinois adopte sa «loi sur la sécurité»…    Message de condoléances de SM le Roi à Mme Hélène El-Youssoufi, veuve du défunt    TAS. WAC-EST, Ahmad Ahmad livre sa version des faits    Yunis Abdelhamid nominé pour le Trophée Marc-Vivien Foé    Tunisie: le championnat reprendra le 2 août    Message de condoléances du PPS à l'USFP    Le parcours original du grand combattant    Utilisation des Big Data et de l'Intelligence Artificielle dans le combat contre le Coronavirus [Analyse]    L'intervention remarquée de Benchaâboun devant les membres du conseil d'administration de la CGEM [Vidéo]    CGEM: Les pertes des industries culturelles et créatives estimées à 2 milliards de dirhams    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    Coronavirus : 15 gymnases mobilisés à Rabat pour le Bac 2020    Coronavirus : 3 nouvelles contaminations, aucun nouveau décès et 5.412 guérisons au total dimanche 31 mai à 10h00    Message de condoléances de SM le Roi à la veuve du grand militant, feu Abderrahmane El-Youssoufi    Marché pour l'acquisition de 2 millions de tests Covid-19 : Le Ministère de la Santé réagit    Abderrahmane El Youssoufi a présenté son bilan à la nation    L'OMDH rend hommage à l'un de ses fondateurs    L'homme de l'alternance n'est plus    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Les grands travaux du gouvernement El Youssoufi    Abderrahmane El Youssoufi : Un homme d'Etat au service de la culture    Danielle Skalli tire sa révérence    À quoi sert la littérature en période de confinement?    Abderrahmane Youssoufi personnifiait l'histoire du Maroc    Technocrates, gouvernement d'union nationale…: Le Maroc peut-il se permettre ces changements en plein Covid-19?    Mort de Guy Bedos    Le CNDH lance un appel au respect des droits des travailleurs    L'INDH s'investit dans la formation à distance à Khénifra    Un Casque bleu marocain honoré par les Nations unies    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    Tarik El Malki : Il convient de mettre de côté la doxa libérale pour un temps    Le chef du gouvernement entame ses concertations avec les partis politiques représentés au Parlement    Relaxé, Rafiq Boubker présente ses excuses    L'auteur de la saga Harry Potter met en ligne un conte pour les enfants confinés    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ben Laden était en février, au Pakistan
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 07 - 03 - 2003

Oussama Ben Laden était en février au Pakistan, où il a rencontré Khaled Cheikh Mohammed, arrêté le week-end dans ce pays, selon le New York Times, qui a cité des responsables pakistanais.
Des CD-Rom et un ordinateur saisis lors de l'arrestation de Cheikh Mohammed à Rawalpindi, dans le nord du pays, montrent que le dirigeant d'Al-Qaïda et son lieutenant se sont rencontrés en février, peut-être à Rawalpindi même. Un responsable pakistanais a affirmé que Cheikh Mohammed avait lui-même confirmé, lors d'un interrogatoire, avoir rencontré ben Laden en février, dans un endroit qu'il a cependant refusé de révéler. "Il n'y a pas de doute à présent sur le fait qu'il (Ben Laden) est vivant et bien portant", a déclaré un haut responsable du gouvernement pakistanais au journal américain, "nous avons des documents qui montrent qu'il est vivant et dans cette région".
Ces nouvelles déclarations abondent dans le sens d'informations de la veille, qui faisaient déjà état de lettres de Ben Laden retrouvées sur Cheikh Mohammed, tendant à prouver qu'il se cachait "dans la région". Le ministre de l'Intérieur, Faisal Saleh Hayat, avait toutefois affirmé qu'il n'était "pas au Pakistan". Les autorités américaines n'ont pas eu vent d'une rencontre récente entre les deux hommes, qui est toutefois plausible, a estimé un responsable à Washington, cité par le quotidien. Cheikh Mohammed a indiqué aux enquêteurs que les lettres, sans date, avaient été écrites par Ben Laden en personne, a également affirmé un responsable pakistanais de la sécurité. "Les enquêteurs pakistanais estiment que l'écriture de la lettre correspond à celle d'Oussama Ben Laden", a-t-il indiqué.
Considéré comme le numéro trois du réseau Al-Qaïda après Oussama Ben Laden et son adjoint égyptien Ayman al-Zawahri, Cheikh Mohammed a été interrogé pendant trois jours par les agents pakistanais et américains avant d'être ensuite transféré hors du Pakistan mardi matin. Il a affirmé avoir correspondu avec Ben Laden grâce à un réseau compliqué de messagers. Jusqu'ici, Cheikh Mohammed a affirmé ne pas être au courant de l'endroit exact où se trouverait Oussama Ben Laden. "Mais nous pensons qu'il le sait et qu'il finira par dire la vérité au cours de ses interrogatoires par les agents américains", a indiqué un responsable proche du dossier.
Les officiels pakistanais affirment que Cheikh Mohammed, né au Koweït de parents pakistanais, a été transféré au centre de détention de l'armée américaine sur la base aérienne de Bagram en Afghanistan. Son arrestation constitue le succès le plus important remporté par la guerre contre le terrorisme lancée par les services spéciaux sous la houlette des Américains.
"Un ordinateur portable, un téléphone satellitaire, des agendas ainsi que ces lettres fournissent des renseignements les plus précieux aujourd'hui sur le réseau Al-Qaïda ainsi que son empire financier", a affirmé un responsable gouvernemental. Les services de renseignement occidentaux ont souvent désigné la zone frontalière entre le Pakistan et l'Afghanistan, particulièrement inhospitalière, comme l'endroit le plus vraisemblable où pourrait se cacher Oussama Ben Laden, mais les autorités pakistanaises estiment qu'il est probablement en Afghanistan.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.