Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 21 juin    Euro 2021: coup dur pour la France    Réunion jeudi du Conseil de gouvernement, la lutte contre la violence à l'égard des femmes au menu    Permis de conduire : La digitalisation des épreuves pratiques pour bientôt    Jumia conclut un partenariat avec Huawei    Palestine : Biden appelé à aider à mettre fin à l'oppression israélienne    Chambre des conseillers : séance plénière mardi pour examen et vote de projets de loi relatifs au domaine agricole    Handisport / Championnat national d'athlétisme : Attahadi et Amis de Fès remportent le titre    Coupe de la CAF: le Raja de Casablanca et Pyramids font match nul (VIDEO)    Botola : Le FUS tombe à Berrechid, le MAS et la RCOZ accrochent le HUSA et le DHJ    Coupe arabe U20 : Réaction d'Idrissi après la victoire des Lionceaux    Le président du Barça défend encore le projet de la Super Ligue    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 juin 2021 à 16H00    Tout savoir sur la qualité des eaux de baignade    Covid-19: La Santé met en garde contre le non-respect des mesures préventives    France : au moins trois blessés dans l'effondrement de deux immeubles à Bordeaux    Météo au Maroc: il fera chaud ce lundi 21 juin    Patrimoine immatériel : La tutelle complète son inventaire    Mohamed Aboudrar quitte le PAM pour le MP    Une relance des IDE en 2021 face à des perspectives incertaines    Guercif. Le britannique Predator a foré le puits MOU-1    Tanger Med. MFM Radio au cœur de Marhaba 2021 [Vidéo]    Michelle Bachelet déplore une augmentation de l'extrême pauvreté et des inégalités dans le monde    Le Chili reconnait avoir rompu la bulle sanitaire en faisant venir un coiffeur    10.000 spectateurs autorisés sur les sites de compétition    Organisation des ministres de l'Education d'Asie du Sud-Est. Le Maroc est le premier pays arabe et africain à obtenir le Statut de «Membre Associé»    La pandémie aggrave les effets néfastes du blocus américain contre La Havane    Echec de Macron et Le Pen, un avertissement pour 2022    Elections iraniennes : Un ultraconservateur à la tête du pays    Allemagne : les conservateurs dessinent le paysage politique de l'après-Merkel    Quarantaine des voyageurs au Maroc. Voici la liste des hôtels participants    Opération Marhaba 2021: voici la liste de numéros de téléphone et d'e-mails mise à disposition des MRE    Espagne : malgré la polémique, le gouvernement va gracier les indépendantistes catalans    «Drawing life» remporte le Grand Prix de la Compétition internationale officielle du court-métrage    Remise du Prix de l'Excellence musicale de la Fondation Brahim Akhiate pour la diversité culturelle    Un chef d'œuvre qui inspire la haute couture mondiale    Exposition: Abdoulaye Konaté, un doux harmattan    Corée du Nord: le représentant spécial des Etats-Unis propose une rencontre    Législatives au Maroc : une circulaire du ministère public et le ministère de l'Intérieur dévoilé    RAM: de nouveaux vols additionnels programmés en juillet (PHOTO)    La Libye, calvaire pour les femmes sur le chemin de l'Europe    Bac 2021 : taux exceptionnel de réussite dans la région Dakhla-Oued Eddahab    Marché des changes (10-16 juin): le dirham se renforce face à l'euro    Guterres reconduit, les félicitations de Sa Majesté le Roi    Elections professionnelles : L'UMT confirme, le syndicat du PJD régresse    Exposition: danse avec le papier    Décédé à l'hôpital américain à Paris : Haj Brahim Id Hali Bicha, une icône du mécénat s'éteint    Abdoulaye Konaté, le croisé à angle droit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une contribution de 2 MMDH allouée par le Fonds Hassan II
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 02 - 2020

Elle représente le quart des financements du programme intégré dédié aux entreprises
Le compte d'affectation spéciale «Fonds d'appui au financement de l'entrepreneuriat» est constitué désormais de 8 milliards de dirhams. Un montant complémentaire s'ajoute à ce fonds public- privé de soutien à l'entrepreneuriat. Il s'agit de deux milliards de dirhams qui seront apportés par le Fonds Hassan II pour le développement économique en vue de soutenir des projets d'entrepreneuriat dans le monde rural.
Cette contribution, en application aux Hautes instructions royales, a fait l'objet de l'une des deux conventions signées devant le Souverain vendredi 31 janvier 2020. Ces signatures interviennent quelques jours après le lancement du programme intégré d'appui et de financement des entreprises dont l'une de ses dispositions est la création du fonds d'appui au financement de l'entrepreneuriat doté d'une enveloppe de 6 milliards de dirhams co-financé par l'Etat et les banques.
L'enveloppe budgétaire de 2 milliards de dirhams à taux zéro représente le quart des financements de ce programme intégré. Tel qu'elle a été présentée lors de cette audience, cette contribution du Fonds Hassan II a permis de faire baisser le taux d'intérêt dans le cadre de ce programme impulsé par SM le Roi à un niveau historiquement bas, plafonné à 1,75%. Les projets qui seront financés sont ceux des petites ou très petites entreprises, qu'elles soient agricoles ou non agricoles, des auto-entrepreneurs ou des jeunes porteurs de projets, des jeunes entreprises innovantes et des petites exploitations agricoles (personnes physiques ou personnes morales).
L'activité en question peut être une création nouvelle ou une reconversion significative de l'exploitation, ou encore un investissement innovant ou permettant une modernisation de l'activité. Sont également éligibles les futurs projets d'investissement dans le cadre de l'opération de Melkisation des terres collectives. Outre la convention relative à la contribution du Fonds Hassan II pour le financement de l'entrepreneuriat dans le monde rural, un autre accord a été signé lors de cette cérémonie. La deuxième convention porte, en effet, sur la mise en œuvre du financement accordé pour l'entrepreneuriat dans le monde rural «Al Moustatmir Al Qarawi».
Ils ont dit
«Un mécanisme de suivi attentif sera déployé»
Le Fonds Hassan II pour le développement économique et social est un instrument créé pour accompagner des actions structurantes pour l'économie et la société marocaines. Le Fonds se mobilise en faveur de la création d'emplois et de l'inclusion économique dans toutes les régions du Royaume. Pour nous assurer que la mise en place de ces financements permettra d'avoir un impact réel sur le monde rural et contribuera à l'émergence de cette classe moyenne rurale pour laquelle les Hautes instructions royales ont appelé à réunir les conditions favorables, un mécanisme de suivi attentif sera déployé. Avec l'aide de la Caisse centrale de garantie, toutes les informations relatives au fonctionnement et aux réalisations des financements accordés seront examinées régulièrement. Le Fonds suivra en particulier les indicateurs sur le nombre d'emplois créés, le nombre de porteurs de projets ou d'entreprises accompagnés et ou financés, ainsi que la répartition régionale, sectorielle et par genre. Ces éléments permettront aux banques d'ajuster leurs propositions pour répondre de la façon la plus efficace possible aux besoins du monde rural.
«Les banques effectueront des missions d'encadrement»
Les banques feront tout leur possible pour attirer un maximum d'entrepreneurs et de projets. Elles effectueront des missions d'encadrement auprès des porteurs d'idées novatrices, pour faciliter leur intégration financière et réussir à faire fructifier leurs projets, mettant notamment l'accent sur l'investissement de sorte à ce que chaque région du Royaume puisse offrir des opportunités d'emploi à ses jeunes. Al Barid Bank et le Crédit Agricole du Maroc disposent d'un large réseau d'agences dans le monde rural, en plus des agences ambulantes et des solutions de mobile banking qui faciliteront l'accès de ces jeunes, où qu'ils soient, aux services bancaires.
«Les banques accorderont des crédits à un taux de 1,75% aux porteurs de projets»
La particularité des conventions signées, c'est qu'elles sont dédiées au monde rural. Le mécanisme impulsé par Sa Majesté le Roi consiste en un refinancement des banques qui vont accompagner l'entrepreneuriat dans le monde rural à 0%. Les banques, à leur tour, vont accorder des crédits à un taux de 1,75% aux porteurs de projets, ce qui constitue un effort extrêmement important et un encouragement sans précédent dans l'histoire du Maroc pour accompagner le monde rural. L'objectif étant bien évidemment de réduire les disparités territoriales, de rapprocher le niveau de vie dans le monde rural de celui en milieu urbain, et de faire en sorte que ça soit conforme aux Hautes orientations de Sa Majesté le Roi en matière de création d'une classe moyenne rurale.
«Trois catégories de populations rurales concernées»
Cette opération va concerner trois catégories de populations rurales. La première catégorie est constituée des jeunes agriculteurs, porteurs de projets agricoles et des futurs bénéficiaires de l'opération de Melkisation des terres collectives. La deuxième catégorie concerne les anciens agriculteurs qui veulent améliorer leur agriculture. Le champ est toujours ouvert pour ces anciens agriculteurs à condition qu'ils présentent des projets nouveaux et innovants. La nouveauté peut consister en la reconversion de la terre, la plantation de nouvelles cultures à meilleure valeur ajoutée, une modernisation des techniques de culture, ou encore un investissement innovant (utilisation des énergies alternatives). La troisième catégorie a trait aux porteurs de projets non agricoles mais se trouvant en milieu rural.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.