Tourisme : les opérateurs se mobilisent pour la relance du secteur    Coronavirus : 44 nouveaux cas, 7.910 au total, mercredi 3 juin à 10h    Coronavirus : Le Roi ordonne une large campagne de dépistage auprès des employés du secteur privé    Le grand bazar    Repli de l'IPPIEM hors raffinage de pétrole en avril    Ebranlés par la crise, les professionnels du tourisme dans l'expectative    La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs    La Fifa en appelle au bon sens    Les messages de condoléances affluent au siège de l'USFP    Un communiqué riche en enseignements    Ils sont tous devenus des épidémiologistes et des économistes !    Le cérémonial sahraoui du thé bousculé par le coronavirus    Le satisfecit de l'Université Mohammed V    L'Université Hassan II tient son premier festival culturel à distance    «Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Réunion à distance sur la création d'un centre culturel et gastronomique à Agadir    Penser le concret    3673 demandes examinées par le CNP et 2928 cartes attribuées    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Amélioration à tous les étages    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    France: C'est l'heure de la reprise économique    Hyperpuissance    Les Etats-Unis s'embrasent    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coronavirus : Quand les créations artistiques et littéraires passent au numérique
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 04 - 2020

En cette période de confinement, l'art sous toutes ses formes s'invite dans nos foyers via le Web et les réseaux sociaux.
ALM a sélectionné quelques-unes des nombreuses initiatives dans le domaine des arts et littérature mises en place dernièrement afin d'assouvir sa soif de culture en toute sécurité.
Les éditeurs et libraires optent pour la livraison à domicile
Les professionnels de l'édition de livres et les libraires cherchent également les moyens de maintenir le lien avec leur public et assurer une continuité du service public culturel. Ils présentent sur les réseaux sociaux les dernières parutions littéraires en proposant le service de livraison. C'est le cas de Sochepress culture et éducation, distributeur et éditeur de livres, qui propose sur sa page des prix de livres adaptés avec une livraison à domicile. Ainsi, pour fidéliser ses lecteurs, l'éditeur opte pour le contenu littéraire. En ce moment de confinement, il publie chaque jour un épisode de la fiction «Je ne suis quand même pas parano !» de Rachid Benzine.
Des événements culturels en ligne
Plusieurs institutions culturelles présentent en cette période de confinement des événements en ligne. C'est le cas de l'Institut français de Casablanca qui offre en ce mois d'avril une programmation numérique «IFMCHEZVOUS. Dédié à tous les goûts, le programme comprend des spectacles vivants, musées, cinéma ou des conférences en ligne. En effet, le théâtre opprimé de Casablanca, en collaboration avec l'Uzine et association Gorara pour les arts et les cultures, offre, quant à lui, des rencontres et des masters class en ligne avec des personnalités culturelles. D'ailleurs, il organise une rencontre en direct avec le réalisateur Mohamed Mouftakir et ce le 5 avril de 17 h à 20 h du soir.
Des journaux de confinement
Certains écrivains tiennent des journaux de confinement. C'est le cas de l'écrivain Abdelatif Laâbi. Sur sa page officielle Facebook, l'auteur a choisi en ces temps durs de faire acte de présence auprès de son public. Il a posté un extrait du livre qu'il écrit en ce moment. «Nous sommes en mars 2020 et la pandémie n'épargne plus aucun pays, aucun coin reculé de la planète. Le virus a pour cible privilégiée les personnes de l'âge de Monsieur Barde, astreintes au confinement le plus strict. Comment pourrait-il, dans ces conditions, continuer à «taquiner la muse, écrire comme si de rien n'était ?», extrait du texte.
Arts visuels virtuels
Proposer une offre culturelle inédite pendant la période de confinement, c'est le défi que se sont lancé de nombreuses institutions. C'est le cas de la Fondation nationale des musées qui invite le public à visiter les musées de chez soi. Depuis le début du confinement, elle propose chaque jour aux amateurs de l'art une immersion virtuelle en 360°. Après l'exposition de Picasso, c'est le tour de l'exposition «Le sel de ma terre» de Hassan El Galoui au Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain. Le public découvre ainsi une sélection des œuvres contemporaines et qui sont le témoignage de près de sept décennies de l'histoire du royaume. «Le Sel de ma Terre», ce sont des portraits, des scènes de vies intimes, des traditions et de grands moments de la vie politique et culturelle marocaine. U,e visite guidée de cette rétrospective inédite s'impose. De même, la fondation propose de faire un voyage dans le temps avec les peintres impressionnistes à travers une visite virtuelle de l'exposition événement «Les couleurs de l'impressionnisme». C'est une exposition qui retrace l'une des périodes les plus fascinantes de l'histoire de l'art à travers les œuvres des grands maîtres tels que Cézanne, Renoir, Pissarro, Monet, Sisley et plein d'autres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.