Mohamed Benabdelkader: «3000 personnes ont retrouvé la liberté, grâce au recours au procès à distance»    Hausse du SMIG, le flou persiste    Change: les devises étrangères contre le Dirham marocain    Edito : Les vraies urgences    Accès aux facultés de médecine: le seuil de sélection rabaissé    Botola : le Wydad en tête du classement général    USA : collision de deux petits avions, sept morts    Espagne: les conséquences directes de la crise sur les établissements d'hôtellerie    Une femme tente de s'immoler par le feu à l'aéroport de Marrakech    Coronavirus : le nouveau bilan au Maroc ce dimanche, par régions    Reconfiguration des chaînes de valeur mondiales, quelles opportunités pour le Maroc ?    Ahmed Mohamed Al-Amine Andari : Le discours Royal a présenté des solutions concrètes pour surmonter les répercussions du Covid-19    Karima Benyaich : La crise du Covid-19 a renforcé le partenariat stratégique entre le Maroc et l'Espagne    Aubameyang offre la Cup et l'Europe à Arsenal    La FRMF remanie le staff de Vahid Halilhodzic    La trop grande emprise des arbitres sur les résultats de la Botola    Diagnostic réaliste et solutions éclairées    Abdelaâli Benchekroun : Il est de l'intérêt du Royaume, Etat et société, que les choses changent vers un Maroc de la connaissance, du social et de la lutte contre les inégalités sociales    Baisse des prix dans l'industrie chimique en juin    Cas confirmés, cas graves et décès en nette augmentation    Alzheimer : 21 façons de réduire les risques    Le labour du chameau ou l'effroyable légèreté du gouvernement El Othmani    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    "Black Is King", le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    Le réalisateur de "Midnight Express", Alan Parker n'est plus    La fête du Trône célébrée en communion à Sainte Lucie    Nouveau coronavirus au Maroc : La majorité des entreprises craignent un reconfinement    Alerte météo : Des averses attendues dans ces régions    Covid-19 : Comment l'Espagne veut accélérer la recherche d'un remède    Covid-19: Kyrgios annonce son forfait pour l'US Open    183 migrants secourus par les gardes-côtes de la Marine Royale    Aïd Al-Adha: les « collecteurs » des peaux de moutons se plaignent aussi (VIDEO)    Vidéo: La Nasa rassure sur la Mission Mars 2020    Douzi lance son clip pour Afriquia    Maroc: les ministres prennent leurs vacances    Message du roi Mohammed VI à la présidente suisse    Le Discours Royal suscite l'intérêt des hommes politiques européens    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    L'Espagne en récession, le PIB chute de 18,5%    Vidéo: Le Roi, Amir Al-Mouminine, procède au rituel du sacrifice dans le respect des mesures sanitaires préventives contre la Covid-19    «Casablanca International HipHop Festival» : Une première édition en ligne dédiée à tous les hip-hoppeurs    La Fed au chevet de l'économie américaine    Guéris du Covid-19, les joueurs du MAS retrouvent le terrain    Une nouvelle Consule générale de France nommée à Fès    Ce que j'ai voulu vous montrer Par le Dr Lahsen SBAI EL IDRISSI    Aïd Al Adha: le roi Mohammed VI gracie 752 personnes    Fête du Trône : Grâce Royale au profit de 1.446 personnes    Le président du Haut conseil d'Etat libyen reçu par le chef de la diplomatie marocaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aïd Al-Adha : Les préparatifs dans le respect des exigences sanitaires
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 15 - 07 - 2020

Les marchés ouverts pour la vente et un guide des mesures préventives en distribution
Les préparatifs pour Aïd Al-Adha vont bon train. En effet, tous les marchés sont ouverts pour la vente du bétail. De même, un guide sera distribué pour faire connaître toutes les mesures préventives à respecter comme la désinfection, le respect de la distanciation physique et le port des masques. C'est ce qu'a annoncé Aziz Akhannouch, ministre de l'agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts lundi à Rabat, lors de son oral à la Chambre des représentants.
Dans le même sens, le ministre a expliqué qu'en coordination avec le ministère de l'intérieur, d'autres marchés sont en train d'être aménagés dans les villes pour la vente du bétail et ce dans le plein respect des mesures sanitaires. Aïd Al-Adha est en effet la période de l'année où les agriculteurs, notamment les petits éleveurs, consolident leurs revenus.
Le département de l'agriculture avait annoncé un peu plus tôt que le chiffre d'affaires moyen à l'occasion de l'Aïd Al-Adha dépasse les 12 milliards de dirhams. Une grande partie de ces recettes est transférée dans le milieu rural aidant ainsi les agriculteurs à couvrir les dépenses des autres activités agricoles en particulier celles se rapportant aux préparatifs de la prochaine campagne. Notons que pour cette année, le ministère a procédé jusque-là à l'identification de plus de 7,2 millions de têtes d'ovins et de caprins destinées à l'abattage à Aïd Al-Adha. Cette opération d'identification du cheptel prendra en principe fin ce mercredi ciblant au total 8 millions de têtes.
Rappelons que l'identification des animaux, chapeautée par les services vétérinaires de l'ONSSA, est un outil indispensable de la traçabilité animale et de transparence dans les transactions sur le bétail à la fois en termes de qualité et d'état sanitaire.
Le passage d'Aziz Akhannouch à la Chambre des représentants était une occasion pour faire le point sur la situation des secteurs de l'agriculture et de la pêche maritime. «Les secteurs de l'agriculture et de la pêche maritime disposent de mécanismes et de visions bien définies leur permettant de répondre aux exigences de la production durant cette conjoncture difficile», relève-t-on du ministre.
En effet les deux secteurs ont fait preuve de grande résilience durant le confinement sanitaire. Cette période a démontré, selon M. Akhannouch, l'importance capitale des secteurs de l'agriculture et de la pêche maritime, comme elle a montré leur résilience face aux crises les plus aiguës et leur capacité d'absorption des chocs.
Se référant à la tutelle, les deux secteurs n'ont pas éprouvé de difficultés pour jouer leur rôle central dans la poursuite de l'approvisionnement régulier des marchés en quantités abondantes à des prix abordables.
Le ministre de l'agriculture et de la pêche maritime a livré quelques indicateurs lors de son intervention et a expliqué leur évolution. La production céréalière à titre d'exemple n'a baissé que d'environ 5% en termes de PIB agricole. En dépit de la faiblesse enregistrée, la plupart des autres filières agricoles sont en bonne situation.
S'agissant du programme de distribution d'orge subventionné, il ressort que 80% de la première et de la deuxième phase de cette opération ont été mises en œuvre avec la distribution de plus de 2,5 millions de quintaux.
Le ministre a assuré par ailleurs que des efforts ont également été déployés notamment en ce qui concerne les cultures printanières, «puisque les objectifs définis ont été réalisés alors que 25% de ceux fixés pour les cultures d'été ont déjà obtenus, chose qui permettra de couvrir les besoins nationaux et de répondre aux exigences d'exportation jusqu'en décembre».
Pour ce qui est des cultures sucrières, la production de la betterave sucrière dans la région du Gharb devrait atteindre un million et 200 mille tonnes. Ce chiffre sera atteint pour la première fois depuis l'introduction de cette culture dans ce périmètre au début des années soixante, et ce grâce au rendement élevé d'environ 140 tonnes par hectare.
Par ailleurs, M. Akhannouch a précisé qu'en dépit du déficit pluviométrique important enregistré au cours des deux dernières années, le PIB ne passe pas sous la barre des 110 milliards de dirhams (MMDH), ajoutant que certaines régions souffrent d'une pénurie d'eau (Souss, Al Haouz et Doukkala) à cause des conditions climatiques difficiles, du manque de précipitations et de la baisse des retenues des barrages.
Du côté de l'irrigation localisée, il a expliqué que 600.000 hectares ont été irrigués à fin mai dernier, dans la perspective d'atteindre 630.000 hectares vers la fin de l'année en cours notant que le Plan Maroc Vert a fixé l'objectif d'irriguer 550.000 hectares en fin d'année.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.