À Oslo, le Maroc et la Norvège entament des consultations politiques    Espagne : 28 passagers du Maroc s'échappent d'un avion atterri en urgence à Barcelone    Maroc – Portugal : Les Lions de l'Atlas avides de victoire et d'histoire    Qatar 2022 : La Croatie élimine le Brésil et valide sa place dans le carré final    Cliniques privées: voici ce qu'en pense le Conseil de la Concurrence    Vahid Halilhodžić : «J'aurais aimé revivre ce que j'ai vécu avec l'Algérie» au Mondial 2022    Un grand dommage... vers la disparition des stades de Qatar 2022    Sahara: le Conseil suprême du CCG réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Renault Commerce Maroc et NCRA inaugurent un nouveau showroom à El Kelaâ des Sraghna    Le roi adresse un discours au 1er Sommet sino-arabe qui se tient en Arabie Saoudite    Der Spiegel. Libération de l'activiste humanitaire allemand Jörg Lange grâce aux services de renseignement marocains    Mondial 2022. Les chances des Lions de l'Atlas de vaincre la Seleção das Quinas portugaise    CCG : le Conseil suprême réitère ses positions fermes en faveur de la marocanité du Sahara    Mahi Binebine : première exposition individuelle au Maroc (VIDEO)    Vidéo. DS Automobiles lance la 2e édition du Marché des Créateurs du 08 au 11 décembre    PLF 2023: IS, IR, auto-entrepreneur… Voici les principaux amendements adoptés    Les Etats-Unis et le Maroc appellent les pays méditerranéens et africains à adhérer à l'Initiative contre la prolifération    Covid-19 au Maroc : 156 nouvelles infections et aucun décès ce vendredi    Coronavirus: 156 nouvelles contaminations enregistrées ce vendredi    La CNDP lance la plateforme à vocation africaine « Koun3labal »    Les sanctions imposées sur les pays africains doivent être adaptées et proportionnées afin de garantir leur efficacité    Femmes africaines dans les médias, le credo d'Akharbach    Le chef de gouvernement ce lundi devant les députés    Sociétés cotées en bourse : une performance revue à la hausse    Mondial 2022 / Lu sur Twitter / Vahid Halilhodzic : « Au Maroc, ils ont le meilleur centre technique du monde ! »    L'ONMT, fier du rayonnement suscité par les Lions de l'Atlas    Iran : Abolition de la police des moeurs Hommage à Mahsa Amini    Le ministère de la solidarité compte créer 12 incubateurs sociaux au niveau national    France : Un consulat mobile au profit des MRE dans l'Aveyron    Le photographe de National Geographic au zoo de Rabat    France : Condamné à tort pour viol il y a 23 ans, Farid El Haïry veut sa réhabilitation    AstraZeneca et la Fondation Lalla Salma agissent pour l'accès équitable aux soins contre le cancer au Maroc    Agriculture : en avant toute pour l'opération de charme auprès des jeunes !    Secteur bancaire : McKinsey dresse les perspectives dans son rapport Global Banking 2022 Annual Review    «Welidatna Jabouha», la dédicace de Saida Charaf pour le Onze national    La réalisatrice Sofia Alaoui en compétition officielle du festival Sundance    Tétouan des sept portes: Une 10ème édition sous le signe de la préservation des ressources hydriques    Alerte météo: fortes averses parfois orageuses et rafales de vent du vendredi au dimanche    L'arbitre de Maroc-Portugal nous a déjà porté chance    Sommet sino-arabe: Akhannouch à Riyad pour représenter le roi    Gros contrats signés pendant la visite de Xi Jinping en Arabie saoudite    Washington et Moscou échangent des prisonniers, dont la basketteuse Brittney Griner    Talbi Alami représente le Roi à la cérémonie d'investiture du président de Guinée équatoriale    Covid: la 9ème vague de l'épidémie continue de monter en France    Atteinte d'une maladie neurologique, Céline Dion reporte sa prochaine tournée mondiale    L'excellent édito de Martin Buxant : Les Lions de l'Atlas, un Milkshake culturel    Le FIMA veut promouvoir la diversité culturelle de l'Afrique par l'éducation    Maroc : Ouverture des Semaines du film européen avec le film suédois «Sans filtre»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bande dessinée : L'art et la manière
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 17 - 05 - 2005

La deuxième édition du Festival international de la bande dessinée de Tétouan aura lieu du 19 au 21 mai. Une occasion pour poser de nouveau la question de la place qu'occupe ce neuvième art au Maroc.
La ville de Tétouan abrite dans quelques jours et pour la deuxième fois, le Festival international de la BD (FIBD). Du 19 au 21 mai, l'institut national des beaux-arts de Tétouan sera le havre des expositions et des débats autour du thème de la bande dessinée. Ce festival organisé en partenariat avec la délégation de Wallonie Bruxelles au Maroc prévoit des ateliers spécialisés, des projections de films ainsi que des rencontres avec quelques créateurs de BD. Au programme entre autres, une rencontre avec le bédéiste espagnol Filipe Hernandez Cava qui fera une conférence le samedi 21 mai sur «La bande dessinée espagnole». Du côté marocain, il y aura également un débat sur «La diffusion de la bande dessinée au Maroc, quelles perspectives ?».
Un débat qui s'impose, étant donné que l'art de la bande dessinée au Maroc est encore balbutiant. C'est un secteur qui commence à faire ses premiers pas au Maroc, alors qu'ailleurs il s'est déclaré au début du 19ème siècle. Le Maroc serait donc très en retard dans ce domaine, et cela possède selon les spécialistes plusieurs explications. La thèse la plus défendable est celle qui rejoint le statut de l'image dans les pays arabo-musulmans. Selon Saïd Bouftass dessinateur et gérant d'une agence de graphisme, «A l'instar des autres pays arabo-musulmans, le Maroc a toujours souffert d'avoir un statut de l'image assez particulier». L'image et la représentation dans les pays musulmans étaient taboues. La preuve, l'imprimerie est restée interdite jusqu'au 19ème siècle. C'est ce qui expliquerait le retard qu'a connu le secteur de la bande dessinée au Maroc. Et jusqu'à ce jour, ce neuvième art n'a pas encore pris un élan de force.
En témoigne, le manque flagrant de dessinateurs de bande dessinée au Maroc. En tout et pour tout, ils seraient à peine cinq dessinateurs à s'investir dans ce domaine de la bande dessinée. Aussi, l'autre raison majeure qui explique le balbutiement du 9ème art au Maroc est à chercher du côté de manque de moyens. «S'investir dans la bande dessinée exige beaucoup de moyens financiers», explique Saïd Bouftass. Ce dernier, dans le courant de l'année 2000, crée une Bande dessinée intitulée Boom magazine. Mais quelques mois après il était obligé d'en arrêter la diffusion. «Notre obstacle majeur c'était l'impression, et en plus de cela les distributeurs s'acquittent de 50%, ce qui fait qu'il faut avoir un fonds de roulement très costaud pour survivre »déclare Saïd Bouftass. Mais malgré ces incidents, ce dessinateur reste optimiste quand à l'avenir de la BD au Maroc. Selon lui, cet art a une grande acceptation au Maroc. «Il a été prouvé que chez nous, on lit plus facilement une image qu'un texte, donc, la bande dessinée ne peut être que bien perçue et aimée» ajoute Bouftass. Cependant, il reste qu'il faudrait avoir les moyens et le soutien nécessaire pour la pérennité d'un projet de bande dessinée.
En tout cas, Saïd Bouftass a trouvé la solution de rechange : «créer une BD interactive qui pourrait être accessible à tous à partir d'un simple clic sur Internet ». Mais est-ce bien là la seule solution qui viendrait dégraisser la machine qui freine l'élan de la bande dessinée au Maroc ? Certains, voient et pensent, que le hic existe aussi du côté de l'absence de formation. Pour avoir des bandes dessinées, il faut des dessinateurs qui maîtrisent cet art. Il faudrait donc proposer dans les écoles d'art des formations au métier de bédéiste. Une façon peut être d'augmenter leur nombre. Et qui sait peut-être qu'une BD de la qualité «d'Astérix et Obélix» ou de «Tintin» pourrait voir le jour au Maroc ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.