Le Syndicat national de la presse marocaine dénonce les insultes de Ziane contre les journalistes    2M: voici le nouveau directeur de l'information    Automobile: les ventes du neuf en baisse    Covid-19 : ce que l'on sait sur le vaccin qui sera administré au Maroc    Le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance du secteur à Dakhla Oued Eddahab    Une enveloppe de 400 millions de dollars pour une riposte sociale à la Covid    CNSS : Ouverture d'une première agence à Benguérir    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    La date des prochaines vacances scolaires au Maroc    Casablanca: décès suspect dans une clinique privée, la famille dénonce    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    CNSS. Indemnité pour perte d'emploi : les coulisses d'une réforme    Personnes en situation de handicap : l'accès à l'éducation et l'intégration professionnelle au centre de deux conventions interministérielles    Guergarat. L'Algérie ne lâche pas le morceau    Fitch Ratings : Les banques marocaines vont affronter une puissante vague de crédits douteux à cause de la pandémie    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    Devises vs Dirham: les cours de change de ce vendredi 4 décembre    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    La directrice de la comm' de la Maison Blanche jette l'éponge    Exclusif – Premières révélations sur l'opération anti-terroriste en cours à Tétouan (vidéo)    ONU : Le cannabis sort de la liste des drogues les plus dangereuses    BCIJ : Démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Tétouan (photos)    Sahara marocain : ARTE dévoile les Fake news du polisario    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    Mort de VGE: Macron décrète un jour de deuil national mercredi    Alerte Météo: chutes de neige, temps froid, rafales de vent et fortes pluies ce week-end    Evolution du coronavirus au Maroc : 4334 nouveaux cas, 368.624 au total, jeudi 3 décembre à 18 heures    Les prémices d' une saison prometteuse pour le CAYB    Décès de Mohammed Abarhoune    Ligue des champions : Paris revient, Chelsea déroule    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Festival international Cinéma et migrations d'Agadir. Une édition 100% digitale    Le régime algérien prend en otage les séquestrés de Tindouf pour un « choix politique fallacieux »    Abondantes chutes de neige, vague de froid et fortes averses de vent    Nouveau consulat des Etats-Unis à Casablanca    Le sport national en deuil : Saïd Bouhajeb n'est plus de ce monde !    Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods    Ait Taleb: la date de démarrage de la campagne de vaccination n'est pas encore fixée    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    LOI DE FINANCES 2021 : UN BUDGET DE CONVALESCENCE    Jamel Debbouze provoque Booba pour le buzz (Vidéo)    Gad El Maleh endeuillé (PHOTO)    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    Cancel Culture : Le bûcher des réseaux sociaux brûle de bon feu    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Edito : Modèle coopératif
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 26 - 10 - 2020

Il a fallu attendre les années 90 pour que les coopératives et organisations assimilées soient enfin reconnues, par les académiciens et les théoriciens à l'échelle mondiale, comme étant un agent économique à part entière.
Coopératives, associations, mutuelles ou fondations, les acteurs de l'économie sociale et solidaire ont pris tout leur poids économique à partir du moment où l'acteur traditionnel qu'est l'entreprise privée dans sa dimension lucrative a montré ses limites face à des défis tels que l'inclusion et l'insertion de certaines catégories de la société. Aujourd'hui sur les quelque 30.000 coopératives recensées au Maroc, une écrasante majorité opère dans les secteurs de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de l'artisanat, généralement dans le milieu rural et le plus souvent avec une forte composante féminine. Elles génèrent des revenus à près de 600.000 coopérateurs, donc autant de ménages.
Elles ont surtout permis d'inclure des femmes dans le circuit économique en les rendant autonomes et productives pour leur bien et celui de leurs familles. Certaines d'entre elles sont même devenues de véritables écosystèmes qui créent des emplois indirects et font vivre de petits tissus de TPME comme prestataires. Mais la démarche volontariste du Maroc depuis les années 90 en faveur des coopératives est aujourd'hui confrontée elle aussi à de nouvelles limites : les profondes mutations que connaît actuellement l'économie marocaine et mondiale, la montée en puissance de nouvelles tendances en termes de production et de consumérisme et la déferlante inévitable des nouvelles technologies imposent aux coopératives marocaines d'évoluer et de se moderniser mais tout en gardant intact leur ADN qui a fait leur succès, à savoir leur dimension participative, inclusive et leur fibre solidaire.
A l'heure où le Maroc recherche un nouveau modèle plus inclusif, les coopératives peuvent en constituer un des principaux leviers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.