Les démêlés judiciaires de Brahim Ghali se poursuivent en Espagne, Santiago Pedraz Gómez enfonce le clou    Paix et stabilité au Proche-Orient : Blinken salue le « rôle clé » joué par le Maroc    Les ménages marocains vivent avec près de 3 sources de revenu (HCP)    Algérie : le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie et le mouvement Rachad classés «organisations terroristes» par le régime    Aménagement de 250 centres pour accueillir les mineurs migrants en Espagne    Bab Sebta: les autorités espagnoles utilisent des grenades lacrymogènes pour disperser les migrants (VIDEO)    Crise de Sebta: le Maroc rappelle son ambassadrice en Espagne    Déficit budgétaire de 21,4 MMDH à fin avril    Collectivités territoriales: le Maroc obtient un prêt du Japon    Hausse de 3,3% des primes émises à fin mars    FinanceCom devient O Capital Group    Réunion du Conseil de gouvernement: ce qui est prévu    Solidarité totale avec le peuple palestinien pour la défense de ses droits légitimes    Bayt Mal Al-Qods, un engagement indéfectible au service de la résilience de la ville sainte    France : Karim Benzema dans la sélection de Deschamps pour l'Euro    Le Real Madrid a trouvé un successeur pour Zidane    Le cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar se classe 3ème    Nouveaux cas, vaccination...: le bilan de ce mardi 18 mai (Maroc/Covid-19)    Alerte météo: il va faire très chaud dans ces régions du Maroc    Direction des prisons: bonne nouvelle pour les familles des détenus    Création de 342 salles d'enseignement préscolaire au titre de 2020-2021    MAScIR conçoit un dispositif pour le dépistage en temps réel et sans réactifs    Le Festival du Cinéma Méditerranéen de Tétouan en format digital    Lancement du concours d'art vidéo «Eye on the Street»    L'œuvre de Michel Ocelot à l'honneur    Clientélisme, surenchère idéologique et démagogie : la recette d'El Habib Choubani pour les législatives de 2021    Deux migrants blessés à la frontière entre le Maroc et Sebta hospitalisés à Tétouan    Le sang des Palestiniens continue de couler    Le département d'Etat américain publie la déclaration tripartite Maroc-Etats-Unis-Israël sur son site    Un chef militaire kurde tué lors d'une opération turque en Irak    Nouvelle édition du Festival du film éducatif pour les enfants des centres d' estivage    "C'est mieux là-bas" de Zouhair Chebbale projeté à Strasbourg    «Miroir de l'âme» : Voyage au cœur de l'univers sensuel de Rajae Lahlou    Younès Belhanda rejoint le championnat saoudien    Les Forces Royales Air renforcent leurs drones    La France efface la dette du Soudan    Dessalement : le marocain Hyrenco propose une technologie à faible coût    Trafic international de drogue : saisie de 1,2 tonne de chira à Boucraa et Gueltat Zemmour    Assurance : Les crèches sommées de jouer la transparence    Les sanctions urgentes à prendre par la FRMF    L'AS Salé représente le Maroc à la 1ère Basketball Africa League    Achraf Hakimi : "Je ne peux pas savoir ce que l'avenir nous réserve"    Destinée aux MRE : L'application de transfert d'argent «Taptap Send» lancée au Maroc    Covid-19 : Le Maroc bien parti pour contenir la pandémie    Casablanca : Des policiers usent de leurs armes pour interpeller des individus agressifs    Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Rabat: Le Café des Oudayas rouvre ses portes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les clés de la solidarité pour ouvrir les portes du Ramadan.
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 04 - 2021

Jamais en ces temps modernes, le mois sacré de Ramadan n'aura autant été l'occasion de conjuguer au présent les mots solidarité, partage, compassion, vivre-ensemble.
Une partie des nôtres – victimes collatérales du virus- vit dans l'absolue précarité : familles démunies, travailleurs journaliers, artisans de l'informel... sans même évoquer tous ceux qui ont perdu leur emploi, sont dans une stratégie de survie.
Le mois de Ramadan est chez nous certes un moment de recueillement, de piété, une occasion de se retrouver mais il est aussi -ce serait hypocrite de le taire- un mois où a l'heure du Ftour nous sommes heureux de nous retrouver devant une table copieuse. Copieuse plus que nécessaire parfois, mais c'est une réalité, nous sommes ainsi faits.
Bien sûr nombre de nos compatriotes – y compris en temps normal- ne peuvent s'offrir que le nécessaire : harira, pain, lait, dattes...mais au moins cela est tout de même accessible, cette année après 12 mois de pandémie, ce minimum n'est même pas garanti pour beaucoup d'entre nous.
Toutes les catégories que j'ai citées plus haut se retrouvent dans une situation de totale précarité, voire de dénuement et sont ainsi dépendantes de nous, de notre attention à eux, de notre solidarité, de notre sens du partage.
Nous tous, qui portons ces valeurs et répondons habituellement à toutes ces campagnes d'entraide, connaissons aussi nos propres difficultés : nous sommes la classe moyenne et nous aussi sommes touchés de plein fouet par les dégâts collatéraux de l'épidémie.
Pourtant tous nos concitoyens souffrant d'absence totale de revenus comptent sur nous, je ne parle pas que de ceux qui sont visibles, dans nos rues, je parle de ces familles, de ces femmes seules avec leurs enfants, de ces personnes âgées...que l'on ne voit pas et qui secrètement espèrent un geste, une attention, un soutien...
Soyons ceux qui feront ce geste.
De nombreuses associations se mobilisent en ce mois de Ramadan chaque année, et les réseaux sociaux s'en font l'écho, je voudrais quant à moi vous parler de l'action menée par de jeunes bénévoles : ces jeunes que je connais si bien -présents sur le terrain au quotidien- et qui depuis le début de la pandémie sont en première ligne.
Cette année à nouveau ils lancent leur opération «Abouab Ramadan»/ «Les Portes du Ramadan» , avec pour slogan : « Pour que jeûner ne signifie pas souffrir de la faim ».
Ils expliquent la philosophie de leur action par ces lignes :
«En cette période de la Covid, nombreux sont nos compatriotes en situation de précarité, familles démunies, travailleurs de l'informel, personnes âgées, etc. qui auront beaucoup de difficultés à vivre ce mois sacré dans de bonnes conditions.
Notre opération se décline en 2 étapes :
– La collecte que nous avons lancée et pour laquelle nous faisons appel à votre solidarité. Denrées alimentaires : farine, huile, sucre, dattes, pois chiches, thé, pâtes... sont évidemment les plus recherchées...
– La distribution de nos paniers, qui débutera le samedi 17 avril, où nous déposerons nos kouffas/ paniers, aux portes des bénéficiaires que nous aurons identifiés.
Nous initions l'opération dans plusieurs villes, pour chacune d'entre elles une association de jeunes bénévoles est en charge de l'opération :
– Casa : LES 109 + Marocains Pluriels
Marrakech : Kech Jeunesse
Essaouira : Mogajeunes
Sidi Kacem : Rihla
Oujda : Taoufik : Crescendo
Rabat : Hip-hop Family
Mohammedia : LES 109 + Marocains Pluriels »
Voilà ! Tout est dit, quant à nous, répondons à leur appel, leurs contacts sont disponibles sur leurs pages facebook...
Aidons les à les aider !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.