Compteur coronavirus : 1.240 nouveaux cas confirmés et 1.361 guérisons en 24H    Cosumar accompagnera 10 auto-entrepreneurs    Un nouveau partenaire de Bank Of Africa en Chine    À Tamernoute (province d'Azilal) : Un enfant sauve tout un douar    CMC : financement externe "maitrisé et soutenable"    « Un maire de ville doit être un très bon gestionnaire »    Sahara : Le Gabon réaffirme son appui à l'Initiative marocaine d'autonomie    Maire : Un «boulot» bien payé    Technologie digitale intelligente: FRDISI et ONEE créent un centre à Casablanca    Proximité culturelle et sportive    Tourisme: Abdellatif Kabbaj élu personnalité de l'année    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Nador : Enquête judiciaire pour identifier les impliqués dans une tentative de trafic de 2.380 kg de Chira    Grandes villes : À quoi servent les maires ?    Vaccins anti-Covid-19 : Guterres crie sa grande déception    Mondial Handball : Ce soir à 18h00, le Maroc face au Portugal sans se faire des illusions !    ONU : la hausse des migrations internationales a ralenti de 27% en raison de la COVID-19    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    CHAN 2021 : Ce soir, Cameroun/Zimbabwe en ouverture à 18 heures    CHAN : Cameroun 2020 ou Cameroun 2021 ?    Omar Hilale : la coexistence entre musulmans et juifs est ancrée dans l'ADN des marocains    "Atlantide KM 130 " Rencontre entre l' artiste photographe Imane Djamil et la ville de Tarfaya    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Trump décoré du Wissam El Mohammadi    Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Vaccination anti-covid : Biden dévoile le successeur de Moncef Slaoui    Le Cameroun est prêt    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    Initiative marocaine d'Autonomie: Un fort soutien formulé lors de la conférence ministérielle    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Les équipes à suivre de très près    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara : Moratinos mouche les pro-Polisario
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 04 - 08 - 2005

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération espagnol vient de s'exprimer sur la politique du gouvernement Zapatero concernant le conflit autour du Sahara marocain. Pour Moratinos, il ne faut pas compter sur l'Espagne pour une campagne internationale contre le Maroc.
Une autre sortie médiatique qui ne risque pas d'être oubliée de sitôt. Surtout pour les milieux espagnols pro-Polisario et les nostalgiques de l'ère d'un Aznar «offensif». Miguel Angel Moratinos, ministre espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération a fait l'effort d'un véritable recadrage au sujet du conflit autour du Sahara et qui n'a pas été du goût des ennemis du Maroc. Dans une «Lettre ouverte sur le Sahara», signée par Moratinos et publiée sur les colonnes du quotidien «El Mundo» (édition du mardi 2 août), le chef de la diplomatie espagnole affirme qu'il ne saurait être question que l'Espagne puisse être à la tête d'une campagne internationale contre le Maroc et pour l'indépendance du Sahara. Le gouvernement espagnol ne peut se mettre dans une «situation qui ne tient pas», ajoute Moratinos pour qui il est question de préserver les relations privilégiées avec Rabat sans rien renier quant aux obligations de respect des droits de l'Homme.
Le gouvernement Zapatero, selon Moratinos, a plutôt travaillé et travaillera toujours pour la recherche d'une solution juste et définitive au conflit autour du Sahara. Solution qui est aujourd'hui entre les mains des parties concernées directement par le conflit, avec la participation de l'ONU. L'Espagne, elle, gardera toujours une «attitude d'engagement actif» pour trouver une solution dont elle n'a d'ailleurs pas les clés, selon les propres termes du chef de la diplomatie de Madrid qui affirme qu'il est aujourd'hui question de s'attaquer à la «maladie» et non aux «symptômes». Pour Moratinos, ceux qui poussent à ce que l'Espagne dirige une campagne internationale anti-marocaine sont mus par des considérations purement politiciennes. Pour lui, il s'agit d'une tentative d'induire l'opinion publique espagnole pour une «capitalisation» politique de l'intérêt que revêt cette question pour les Espagnols. L'allusion aux adeptes des thèses du Parti Populaire, certains milieux de gauche et des associations pro-Polisario est l'on ne peut plus claire. D'ailleurs, le même mardi, c'est le dénommé Brahim Ghali, représentant des mercenaires à Madrid, qui disait tout le mal qu'il pense de la lettre ouverte de Moratinos et ce dans des déclarations à «Europa Press».
La lettre ouverte de clarification de Moratinos arrive quelques jours après la nomination d'un nouveau représentant personnel du secrétaire général de l'ONU au Sahara. Nomination d'ailleurs saluée par la diplomatie espagnole et un Moratinos qui appelle toutes les parties à aider Peter Van Waslum à s'acquitter de sa nouvelle mission. Il y a quelques jours également, c'est une lettre de quelque 250 intellectuels, artistes et journalistes marocains qui appelait à une clarification des choses entre les deux rives.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.