Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Economie verte : Un nouveau chapitre s'écrit
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 22 - 10 - 2021

Le Maroc déterminé à suivre les grandes mutations mondiales
Aujourd'hui plus que jamais, le Maroc est appelé à mieux exploiter tout le potentiel de l'économie verte. Cet impératif a été par ailleurs souligné dans le rapport sur le nouveau modèle de développement.
Avec un accès abondant aux énergies renouvelables, le Maroc se positionne aujourd'hui comme site de production d'énergies propres et compétitives. Il est en passe de devenir un hub des industries mondiales exportatrices et productrices des biens à forte intensité carbone. Le paysage énergétique national connaît actuellement une reconfiguration profonde alignée sur les grandes mutations qui s'opèrent à l'échelle internationale. Le Maroc capitalise dans ce sens sur son expérience réussie en matière d'énergies renouvelables et de développement durable.
En effet, le Royaume, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a anticipé les enjeux énergétiques et a mis en place une feuille de route avec des objectifs précis et atteignables. Ceci se matérialise par le développement d'importantes infrastructures dédiées aux énergies renouvelables ainsi que par la prise de conscience des nouveaux enjeux de durabilité qui se posent actuellement à grande échelle. Citons dans ce sens le défi de la décarbonation que le Maroc est déterminé à relever dans les plus brefs délais en renforçant davantage la mise en œuvre de la transformation énergétique du Royaume. Il est à préciser que le Maroc est doté d'une feuille de route avant-gardiste en termes de durabilité l'érigeant parmi les pays champions de l'énergie compétitive et verte dans la région. La stratégie nationale pour le développement durable adoptée en juin 2017 prône la mise en œuvre des fondamentaux d'une économie verte et inclusive au Maroc à l'horizon 2030.
Les enjeux identifiés dans ce sens visent, entre autres, la consolidation, la gouvernance du développement durable, la réussite de la transition vers une économie verte, l'amélioration de la gestion et de la valorisation des ressources naturelles ainsi que la conservation de la biodiversité et l'accélération de la mise en œuvre de la politique nationale de lutte contre le changement climatique. Cette feuille de route affiche un rythme de déploiement satisfaisant, soit un taux d'exécution global de l'ordre de 58% à fin mai 2021. S'agissant du premier enjeu portant sur la consolidation de la gouvernance du développement durable, les chantiers ouverts dans ce sens couvrent 53% des objectifs. De même, la transition vers une économie verte est assurée à ce jour à hauteur de 72%. Le troisième enjeu a été réalisé quant à lui à hauteur de 76%. Il concerne en effet l'amélioration de la gestion et la valorisation des ressources naturelles et le renforcement de la conservation de la biodiversité. Par ailleurs, la mise en œuvre de la politique nationale de lutte contre le changement climatique est à fin mai réalisée à hauteur de 84% contre un taux de réalisation de 66% pour ce qui est de la vigilance particulière aux territoires sensibles, de 61% pour la promotion du développement humain et la réduction des inégalités sociales et territoriales et 72% pour la promotion d'une culture de développement durable. Les taux relevés lors de la deuxième réunion du Comité de suivi et d'accompagnement de la Stratégie nationale de développement durable tenue récemment font également part d'un avancement significatif de la mise en œuvre du Pacte de l'exemplarité de l'administration, soit 44% des objectifs fixés contre 27% observé à fin 2019.
Aujourd'hui plus que jamais, le Maroc est appelé à mieux exploiter tout le potentiel de l'économie verte. Cet impératif a été par ailleurs souligné dans le rapport sur le nouveau modèle de développement. Il est recommandé dans ce sens d'adopter une stratégie dédiée à l'économie verte et déclinée sur le plan territorial. Ce nouveau cadre devrait privilégier la logique d'une économie circulaire intégrant les spécificités et les potentialités locales. Une attention particulière devra être accordée au développement des filières industrielles vertes dans les domaines des énergies solaires, éoliennes, d'assainissement liquide et de gestion des déchets. Autre recommandation formulée dans ce sens, celle d'anticiper les besoins futurs en compétences correspondant au développement des filières vertes. Pour ce faire, il est nécessaire de déployer des programmes de formation dédiés aux métiers verts et à promouvoir, à travers des mesures incitatives appropriées, les initiatives de recherche-développement-innovation, portées par les acteurs académiques, industriels et financiers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.