La Bourse de Casablanca ouvre en baisse    Hausse des cas de covid-19 au Maroc: les professionnels du mariage s'inquiètent    Melilla : Le CNDH crée une mission d'information à Nador et environs    Maroc. Africa Motors lance officiellement la marque automobile Chery    Une ministre israélienne brille en caftan marocain (PHOTOS)    African Lion 2022: une haute délégation maroco-américaine visite l'hôpital de campagne à Taliouine    Colombie : Des morts dans l'effondrement d'une tribune d'arène de corrida    Journée internationale contre la torture : Un fléau toujours présent    Affaire Fadel Breica contre Brahim Ghali : Le juge de l'Audience nationale rejette la demande loufoque de Ghali concernant ce qu'il nomme « un plan marocain pour « faire pression » sur l'Espagne », car sans preuve judiciaire    Khouribga / 21ème édition du Festival des Abidat Rma : Art vivant et patrimoine éternel    El Jadida / Moussem Moulay Abdellah Amghar : 3600 cavaliers et 500.000 visiteurs sont attendus    Voici le prix de la dernière tenue de Saad Lamjarred (PHOTO)    Migration illégale: Sanchez qualifie le Maroc de "partenaire stratégique" qui se bat contre les mafias internationales    Allemagne/aéroports: des travailleurs étrangers pour pallier la pénurie de mains-d'œuvre    Infrastructure: Biden annonce une initiative mondiale de 200 milliards $    Le CFCM 20 ans après : l'institution ressemble davantage à une vitrine qu'à une réalité    Contrôle de l'immigration illégale : Sanchez salue les efforts déployés par le Maroc    Coupe arabe U20 : Les Lionceaux de l'Atlas hérite du groupe 6    Oran. Des boxeurs croates victimes d'intoxication alimentaire    HealthTech: Southbridge A&I lancent I3, en faveur des startups africaines    Maroc : Mise en échec d'une opération collective d'immigration près de la clôture de Ceuta    L'ANRE et la PUA d'Israël jettent les bases d'une forte coopération dans le domaine de la régulation de l'électricité    Melilla : Des associations marocaines se mobilisent pour le respect de la dignité humaine    Migration: Des ambassadeurs africains expriment leur disposition à collaborer avec le Maroc    Maroc : Six nouveaux monuments historiques d'El Jadida inscrits patrimoine national    Latifa Akharbach plaide pour un dialogue inclusif et égalitaire à Sofia    Le cri d'alerte de la société civile    Rapport : La baignade déconseillée sur 23 plages au Maroc    Centre national de l'arganier: Sadiki donne le premier coup de pioche    Tourisme : Rabat mise sur son attractivité culturelle    Festival Gnaoua : La 24ème édition à partir du 22 juin 2023 à Essaouira    6,17 millions DH accordés à 14 festivals    Marathon de pétanque de Casablanca: Le Stade Marocain (hommes) et Chabab Khénifra (dames) remportent le titre    L'AMIC publie son rapport sur l'impact du capital-investissement au Maroc    Algérie: séisme de magnitude 5,1 près d'Oran, panique générale    Baccalauréat : 573 individus interpellés pour leur implication présumée dans des actes de fraude (DGSN)    Botola: résultats complets et classement (28ème journée)    Classement mondial futsal : le Maroc se hisse à la 10e place (VIDEO)    Jeux Méditerranéens : La sélection marocaine de football U18 s'incline devant la France (1-0)    JM Oran 2022 : Les Lionceaux de l'Atlas battus par les Bleuets (vidéo)    À quoi s'attendre du sommet de l'OTAN à Madrid    RNI : les membres du parti de la colombe réitérent leur soutien à Aziz Akhannouch    Des députés marocains arrivent en Afrique du Sud pour une session du Parlement panafricain    Cannabis médicinal: l'expérience israélienne rayonne à Casablanca    La récession serait inévitable pour certains pays, prévient la Banque mondiale    Météo: les prévisions du lundi 27 juin    TPME: Plus de 2.500 projets appuyés par Maroc PME en 2021    Quand Rabat vibre aux rythmes de Gnaoua et Musiques du monde    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



El Mundo : l'intox continue
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 28 - 09 - 2005

Le Parti Populaire espagnol veut saboter la réunion de haut niveau entre le Maroc et l'Espagne. À cette fin, il utilise le journal El Mundo qui a eu recours, comme à l'accoutumée, aux services de Ali Lmrabet.
À quelques jours de la tenue de la réunion de haut niveau entre les gouvernements marocain et espagnol, les médias espagnols proches du Parti Populaire (PP) ont lancé une offensive médiatique visant à envenimer le climat d'entente et de cordialité dans lequel se tiendra cette rencontre importante.
La campagne est orchestrée par le quotidien madrilène El Mundo avec la participation de la chaîne de télévision privée Telecinco et quelques journaux régionaux.
C'est dans ce cadre que l'on peut classer l'opération de désinformation qui a été lancée le lundi 26 septembre et qui devrait continuer jusqu'à la fin du mois par le quotidien de Pedro J. Ramirez concernant une prétendue protection des services de sécurité marocains de Mohamed Haddad, un jeune Tétouanais soupçonné par la justice espagnole d'être impliqué dans les attentats du 11 mars 2004 à Madrid.
Dans son édition du lundi, El Mundo a publié un dossier composé de plusieurs articles et d'un éditorial dans lesquels il est affirmé que Mohamed Haddad se trouve en liberté dans la ville de Tétouan où il jouit, selon le journal espagnol, de la protection de la police marocaine. Le dossier publié par El Mundo s'est basé sur une prétendue enquête réalisée par sa recrue franco-marocaine, Ali Lmrabet, qui affirme avoir vu M. Haddad en train de jouer aux dominos dans un café de la ville de la colombe blanche. La preuve fournie par le journaliste d'El Mundo consiste en une photo prise à distance d'une personne installée dans un café et dont on ne peut même pas être certain de l'identité. Une photo qui a été prise non pas par le soi-disant enquêteur d'El Mundo, mais par le correspondant de l'hebdomadaire arabophone Assahifa, Jamal Wahbi.
Toutefois, et même si la photo était réellement celle de Mohamed Haddad, la thèse défendue par Lmrabet est délibérément erronée.Car, dire que le jeune Tétouanais est un protégé des services de sécurité marocains et que ces derniers ne veulent pas l'arrêter et qu'ils disent ne savent pas où il se trouve est une imposture montée de toutes pièces par Ali Lmrabet sur commande de la direction de son journal qui, comme tout le monde le sait, est à la solde de l'aile aznarienne du Parti Populaire. Car, les autorités marocaines ont affirmé non seulement avoir interrogé M. Haddad, mais elles viennent de préciser dans un communiqué du ministère de la Justice que le procès-verbal desdits interrogatoires a été transmis au juge d'instruction espagnol chargé de l'enquête sur les attentats du 11 mars à Madrid, Juan del Olmo.
"Les services du parquet de la Cour d'appel de Rabat ont reçu, fin août de cette année, une requête judiciaire émanant de M. Del Olmo, juge d'instruction en charge des événements terroristes de Madrid et concernant le citoyen marocain Mohamed El Haddad", affirme une mise au point du ministère marocain de la Justice avant d'ajouter que " Sur ordre du juge d'instruction près cette Cour, la brigade nationale de la police judiciaire a procédé à l'exécution de cette requête dans son intégralité, en auditionnant l'intéressé et en dressant un procès-verbal à ce sujet le 15/09/2005 sous le numéro 1371. Ce procès-verbal a été adressé aux autorités judiciaires espagnoles à la même date par voie diplomatique conformément aux dispositions de la convention de coopération judiciaire entre les Royaumes du Maroc et d'Espagne".Ainsi, il est clair que le journaliste franco-marocain d'El Mundo continue à participer à l'opération de désinformation dirigée contre le gouvernement socialiste en Espagne notamment en ce qui concerne ses relations avec le Maroc. Pour preuve, il suffit de signaler que dès la publication par le quotidien de Pedro J. Ramirez de la pseudo enquête de Lmrabet, le chef du groupe parlementaire du Parti Populaire s'est empressé de demander la comparution du ministre espagnol de la Justice devant le Congrès des députés pour donner des explications sur cette affaire. Une demande qui n'a plus aucune raison d'être après les explications fournies par le ministère marocain de la Justice.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.