Le ministère de l'Intérieur fait une annonce importante    Automobile : Le Maroc importe 1,1% de voitures espagnoles en 2021    Risques climatiques: la Banque mondiale soutient le Maroc    Energie renouvelable: Des Israéliens à l'assaut du marché marocain    Immobilier : l'offre et la demande sur les appartements se dynamisent    Tunisie: la nouvelle constitution adoptée à près de 95% des voix    Transfert de Ziyech: Man United fait une offre à Chelsea mais...    Universités marocaines : Grandes absentes du Classement de Shanghai    Incendie de forêt près de M'diq: les précisions du procureur du roi    Météo Maroc: temps assez chaud et rafales de vent ce mercredi    Pour la fête nationale, les Gabonais choisissent Laâyoune, une première    La police de proximité au centre du nouveau numéro de la revue de la Gendarmerie royale    «La Marocanité du Sahara, une vérité incontestable, le plan d'autonomie, un choix stratégique»    Au moins 50 morts depuis juin au Nigeria    L'armée se retire du Mali après plus de neuf ans d'intervention    Dossier Spécial: Fête du Trône 2022    Géopolitique, l'humanité en « stand by », comment réinventer l'ordre mondial ?    La tribu Ouled Dlim réitère son engagement au processus de développement régional    Liverpool cale encore contre Crystal Palace    En attendant fin novembre prochain...    Programme PRIM : 5 projets en matière de migration sélectionnés dans l'Oriental    Covid-19 au Maroc : 100 nouvelles infections et aucun décès ce mardi    Un film brésilien remporte le Léopard d'Or    La pièce « Al Majdoubia » de Sami Saâdallah remporte le Grand Prix    Le Maroc prépare son dossier de candidature    Abdallah Bouhamidi: Quand le vélo devient un moyen de mesure du degré de la civilisation    Le Maroc, un pays très dépendant du cash, selon une étude    Criminalité: opération coup de poing du pôle DGSN-DGST à Fès    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 16 Aout 2022    Jerada: trois morts par asphyxie au dioxyde de carbone dans un puits d'extraction de charbon    Casablanca / Film éducatif : « La dernière vague » décroche le Grand Prix    Khadija El Bidaouia rassure ses fans et garde espoir (VIDEO)    La Turquie annonce le départ de 5 navires supplémentaires de céréales ukrainiennes    20e édition de L'Boulevard : Le Tremplin du 23 au 25 septembre au R.U.C Casablanca    Lions de l'Atlas. Adil Ramzi: «Je contacterai Ziyech, une fois nommé adjoint de Regragui»    Ligue des champions de la CAF (Dames) : L'AS FAR exemptée des éliminatoires zonales en cours (Agadir)    Crise sino-américaine : Mise en garde US contre les manœuvres chinoises "irresponsables"    Football : le tirage au sort de la Botola Pro D1 et D2 le 19 août    Tournoi feu Ahmed Ntifi : L'Oriental accueille la 34ème édition    Revue de presse quotidienne de ce mardi 16 août 2022    Immigration clandestine: L'UE alloue 500 millions d'euros pour soutenir le Maroc    Le jury du Prix international Booker 2023 présidé par la Franco-marocaine Leïla Slimani    Festival des Marocains du Monde d'Imilchil : Forte participation de la diaspora marocaine    Kitesurf : La 7ème édition de «Dakhla Downwind Challenge» se poursuit jusqu'au 20 août    Dette intérieure : Un encours de 666,1 milliards de dirhams à fin juillet    HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Zone franche à Nador : Une première tranche pour bientôt
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 06 - 07 - 2022

Opérationnelle dès l'inauguration du nouveau port sur une superficie de 600 hectares
Conçu comme une zone franche, le futur complexe Nador West Med sera composé d'un grand port en eaux profondes, d'un pôle énergétique, d'une plateforme portuaire pour le transbordement des conteneurs et l'import-export des produits vrac, ainsi que d'une plateforme industrielle intégrée destinée aux nouveaux métiers et aux activités novatrices.
Après la zone de Fnideq, c'est au tour de Nador. Une zone franche y sera construite dans le cadre de la stratégie globale pour le développement des différentes régions du pays. Concrètement, il a été décidé de construire et d'aménager une base industrielle et portuaire intégrée sur la façade Est de la région de l'Oriental. Cette base repose notamment sur un grand port et un pôle commercial, industriel et logistique. Le tout sera construit sur une zone franche d'une superficie totale de 1.500 hectares. Ce grand projet est appelé à métamorphoser toute la région sur le plan économique et industriel. Le but est de provoquer une dynamique nouvelle dans tout l'Oriental et doper l'emploi en faveur des habitants de toute la région. Ce chantier sera construit par étapes.
Dans ce sens, les autorités responsables expliquent qu'une première tranche sera bientôt aménagée. Dans les détails, les responsables prévoient d'aménager cette première tranche sur une superficie de 600 hectares dès l'inauguration du port Nador West Med au cours de l'année 2024. Les autorités veulent aller très vite pour créer des opportunités supplémentaires pour cette région sur les plan économique et industriel. Ainsi, toutes les études techniques pour la réalisation de cette première tranche ont déjà été finalisées. Aux dernières nouvelles, la société d'aménagement de Nador West Med se trouve au stade du montage financier du projet en prélude du lancement effectif des travaux d'aménagement de la première tranche. Les autres tranches vont suivre progressivement. Deuxième porte d'entrée méditerranéenne du Maroc, le port Nador West Med sera construit dans le site stratégique de la baie de Betoya, situé sur la façade Ouest du Cap des Trois Fourches à moins de 250 miles du détroit de Gibraltar et ce en face des principales routes maritimes Est-Ouest.
Conçu comme une zone franche, le futur complexe Nador West Med sera composé d'un grand port en eaux profondes, d'un pôle énergétique, d'une plateforme portuaire pour le transbordement des conteneurs et l'import-export des produits vrac, ainsi que d'une plateforme industrielle intégrée destinée aux nouveaux métiers et aux activités novatrices. Le complexe portuaire Nador West Med est conçu dans une optique de développement durable et en conformité avec les normes écologiques internationales. Pour la concrétisation de ce grand projet et la facilitation des relations avec les investisseurs et partenaires futurs, le projet est conçu avec une logique de développement et de gouvernance tirée de son expérience réussie du projet Tanger Med réalisé dans la région de Tanger. A noter que les infrastructures portuaires liées au projet sont conçues et étudiées pour être réalisées en plusieurs modules offrant un potentiel de développement sur le moyen et le long terme permettant aux opérateurs et armateurs potentiels de construire des visions et des perspectives. Les responsables évoquent également une capacité d'adaptation aux évolutions des trafics et des industries du transport maritime.
ZAE
Avec la création d'une zone franche à Nador, les autorités veulent reproduire la même dynamique générée à Findeq où une Zone d'activité économique (ZAE) a vu le jour. Les commerçants installés dans cette zone bénéficient ainsi d'un ensemble d'avantages pour assurer l'accélération et la facilitation des procédures d'import-export.
Ces avantages portent sur l'accompagnement des personnes physiques et sociétés dans la création de leur business qui leur ouvrent la voie pour être éligibles à toutes les incitations de l'Etat (subvention directe et indirecte, formation, assistance technique, sécurité sociale, assurance maladie, etc.), et la tarification locative adaptée et attractive plus une subvention du loyer à 50% pendant les premiers 24 mois.
A cela s'ajoutent une adaptation logistique dédiée à cette zone d'activité économique, des scellés normaux et électroniques entre le complexe Tanger Med et la ZAE, un accompagnement particulier de la part de toutes les administrations (ADII, MCI, l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) et autres organismes de contrôle).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.