Quand la propagande algérienne invente un soi-disant groupe parlementaire belge de soutien aux séparatistes    Le PLF2021, un projet en deçà des attentes et des défis que le pays affronte    MCA-Morocco et l'INDH signent un accord de partenariat    Communiqué du bureau politique du PPS    CFG revoit à la baisse ses perspectives d'évolution de la masse bénéficiaire pour 2020    Nos vœux    La main de Bouchaïb Habbouli...    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Reda El Hajhouj signe au FUS pour trois ans    Bir Jdid : Quatre fkihs chasseurs de trésors mis sous les verrous    FC Barcelone: Bartomeu démissionne!    SM le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Le ministère des Finances propose aux investisseurs ses lignes de crédits    Rapatriement : où en est-on avec les Marocains bloqués à l'étranger ?    Régionalisation: Laftit a fait une annonce    Le roi Mohammed VI écrit au président tchèque    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Les EAU décident d'ouvrirr un Consulat général à Laâyoune    GP du Portugal de F1 : Lewis Hamilton bat le record de victoires de Michael Schumacher    Le roi de Thaïlande: un monarque doublement désavoué    France-Islam : Halte à l'escalade    Khalid Ait Taleb fait son plaidoyer    Air Arabia lance une nouvelle liaison au départ de Casablanca    «Plaidoirie pour un Maroc laïque»    Un gouvernement terne et indolent!    Coronavirus : l'immunité acquise par les personnes guéries diminue rapidement [Etude]    Vaccin anti-Covid: Sanofi et GSK font des promesses    Aïd Al Mawlid: le nord du Maroc renforce les contrôles    Nadine Morano: « le Maroc est un pays ami, mais… »    L'ONMT fonde ses espoirs sur l'international    Gérald Darmanin. De quoi je me mêle!    Vidéo : Pour lever la résistance au masque de protection contre le coronavirus    Atteinte aux sacralités de l'Islam : Le RNI exprime son indignation    Covid-19 : Le président algérien hospitalisé    France-Turquie. Les « fils de chiennes » ont encore frappé.    L'Intérieur veillera à son instauration dans plusieurs villes L'analyse des eaux usées, un nouveau protocole anti-Covid-19    Ecomondo et Key Energy basculent vers le digital : 15 jours d'économie verte en Italie    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    Edito : Software    Volleyball: le message du roi Mohammed VI à Bouchra Hajij    Le président de la FIFA testé positif au covid-19    Bartomeu: Messi est la clé du nouveau projet du FC Barcelone    Journée du patrimoine audiovisuel, une "fenêtre sur le monde " au temps de la Covid19    Les révélations inattendues de Lara Fabian    "Eclat d' amour et des amours confinées " , nouveau recueil de Bouchra Fadel    « Finding Agnes ». Le Maroc inspire les réalisateurs étrangers    « La Maroc artistique » vu par Bank Al-Maghrib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Manœuvre polisarienne déjouée à Rabat
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 11 - 05 - 2006

Un accident de circulation à Madinat Al Irfane à Rabat a été instrumentalisé par des étudiants d'origine sahraouie proches des thèses séparatistes pour fomenter des troubles de l'ordre public.
Des échauffourées ont éclaté, lundi 8 mai vers 21 heures, entre les forces de l'ordre et un groupe d'étudiants originaires du Sahara de l'université de Souissi à Rabat. Ces derniers, en colère, ont jeté des pierres sur les policiers anti-émeutes.
À l'origine des ces événements, un accident de circulation survenu à Madinat Al Irfane dans la capitale : un jeune conducteur, qui roulait en excès de vitesse au volant d'une Mercedes, a heurté de plein fouet un taxi qui n'a pas marqué un panneau Stop. Le choc était violent. Résultat : le chauffeur du taxi est mort sur le coup. Sur le siège passager avant, un jeune étudiant du nom de Ennajem Joumani, s'en est tiré, lui, avec des blessures graves. Il sera hospitalisé d'urgence mais ses jours ne sont pas en danger. Accident ordinaire comme il y en a toujours au Maroc à cause de la délinquance routière qui continue à sévir. Sauf que le passager blessé, dans le cas qui nous intéresse, est un étudiant d'origine saharouie. C'était suffisant pour que l'affaire prenne une dimension spectaculaire mettant en émoi ses collègues congénères qui ont cherché visiblement à instrumentaliser l'accident. Branle-bas de combat. Intervention des “frères“ de Joumani qui ont soupçonné la police venue faire le constat d'usage de vouloir maquiller le déroulement de l'accident, l'empêchant, tout en criant à la falsification des faits, de déplacer la Mercedes qui bloquait la circulation. Du coup, l'intox s'est répandue comme une traînée de poudre avec des communiqués qui sentent la manipulation, envoyés sur les sites Internet des rédactions : ainsi le conducteur de la Mercedes serait en état d'ébriété et sans permis de conduire alors qu'il en est titulaire et la même personne est devenue fils d'une grande personnalité de Rabat, un colonel, alors qu'il s'agit d'un avocat. Voilà comment un simple accident de la route a fait l'objet d'une tentative de récupération politique par des étudiants sahraouis, visiblement à la solde du Polisario, qui ne sont pas d'ailleurs à leur premier acte de provocation. N'ont-ils pas il y a plusieurs mois brûlé le drapeau national dans l'enceinte de l'université de Rabat en guise de solidarité avec un prisonnier sahraoui?
“Les étudiants interpellés par la police suite à cette affaire ont été libérés, ils sont au nombre de huit“, explique un enquêteur. Il ajoute : un seul parmi eux est d'origine sahraouie qui plus est n'est pas un étudiant“. Il s'agirait d'un individu sans profession. Qu'est ce qu'il faisait là ? Quel était son objectif ? Apparemment, selon une source proche du dossier, la personne en question était venue pour inciter des étudiants sahraouis de mèche avec les séparatistes à fomenter des troubles à l'occasion du 10 mai, une date choisie par le Polisario pour célébrer l'anniversaire de ce qu'il appelle "l'Intifada sahraouie". Une manœuvre polisarienne de plus déjouée par les autorités marocaines.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.