Les contrôleurs aériens suspendent leur grève    Ahmed Réda Chami : « Le Maroc est fortement engagé sur la voie de l'utilisation des transports réduisant l'empreinte carbone »    Devoxx Morocco. Au delà des lignes de code, les développeurs innovent    Nador: Mise en service d'un centre d'Hémodialyse et un centre d'Oncologie    Au Maroc, l'inflation accélère à 7,8 % sur un an, nouvelle baisse de la consommation    Mondial de football pour amputés : L'équipe nationale ne jouera pas les demi-finales    Sous le Haut patronage du Roi Mohammed VI, 14ème édition du Festival de la mode en Afrique à Rabat pour promouvoir le secteur    Le Maroc réagit au démenti de l'ambassade de France sur la censure de l'interview de Ferhat Mehenni sur CNews    Education: le statut des enseignants-cadres désormais uniformisé à travers un décret    Messi fait une annonce fracassante pour le Mondial au Qatar (VIDEO)    Photos. Voulez-vous louer la villa de Diam's à Marrakech ?    Consécration des tables rondes et renouvellement du mandat de la MINURSO    Détournement de fonds à la mairie de Marrakech: le verdict est tombé pour l'ancien maire    Football : la candidature Maroc-Espagne-Portugal au Mondial 2030 otage de la mémoire courte européenne ?    Fustal : La liste des joueurs convoqués pour les matchs amicaux Maroc-Brésil    Bourse de Casablanca: Clôture dans le vert    Migration : L'Union européenne souligne «l'engagement fort» du Maroc    Covid-19/Maroc : 135 cas actifs à l'échelle nationale (0.01%)    Inflation: une nouvelle rallonge budgétaire de 12 MMDH (Conseil de gouvernement)    Le Maroc et l'Arabie Saoudite concluent un accord de transport aérien    Casablanca : Halte aux charrettes à traction animale !    Standard&Poor's plus optimiste que la Banque Centrale    Le Conseil de gouvernement approuve un projet de décret déterminant l'organisation du ministère de la justice    [Vidéo] Alger: tentative de suicide d'un policier    La chaine CNews mise à nu après l'annulation d'une émission consacrée au leader du MAK, Ferhat Mehenni    Mohamed Mehdi Bensaid à l'AG de la FAAPA: «Une nouvelle Afrique se dessine»    À Alger, un policier harcelé par sa hiérarchie tente de se suicider    Botola: découvrez le programme de la 5ème journée    Championnat arabe de cyclisme sur piste (1ère journée) : Le Maroc remporte trois médailles, dont deux en or    Mondial de football pour amputés: le Maroc écrase l'Argentine et file en quarts (VIDEO)    Le capitaine Ibrahim Traoré officiellement nouveau président du Burkina Faso    Symposium de l'eau à Casablanca: Focus sur l'efficacité et la sécurité hydriques au Maroc (VIDEO)    Annie Ernaux remporte le prix Nobel de littérature 2022    Quand la numismatique nous raconte l'Histoire !    Fès : Enquête judiciaire contre un policier accusé d'attentat à la pudeur sur une mineure    L'OPEP+ réduit considérablement la production de pétrole    Mondial féminin U17 : Le Maroc s'incline face à son homologue chilienne en match amical    Sécurité : Une délégation de l'OTAN s'est rendue au Maroc    Décès de 66 d'enfants en Gambie: l'OMS ouvre une enquête concernant 4 sirops contre la toux    Exposition « Regard à travers l'art» : Une invitation à l'observation et à la révélation    Une 3ème édition à l'espace Toro et pour tous les goûts    250 cavaliers au 16ème Festival de tbourida à Inezgane    Cacao. La Côte d'Ivoire maintient son leadership    Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger...des températures assez douces ce jeudi    Khaled Nezzar. Le grand comploteur contre le Maroc serait agonisant    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce jeudi 6 octobre 2022    Mathafi : lancement du programme d'initiation à l'art    Le Maroc et la France appelés à préserver leur relation et à la projeter face aux nouveaux défis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Algérie : vers une présidence à vie
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 06 - 2006

Le Front de libération nationale (FLN) a rendu publiques ses propositions de réforme constitutionnelle dans lesquelles le parti majoritaire plaide pour des mandats illimités. Les observateurs locaux y voient une atteinte à la démocratie.
C'est désormais officiel. Le Front de libération nationale (FLN) a rendu public son fameux projet de réforme constitutionnelle en plaidant pour un nombre illimité de mandats pour le président algérien. L'annonce a été faite par le chef du parti majoritaire, Abdelaziz Belkhadem, à l'ouverture de la session extraordinaire de l'instance exécutive du FLN. Une annonce qui a poussé le quotidien algérien El Watan à titrer en Une: « Le FLN remet en cause la démocratie ».
Le principal changement que l'ancien parti unique compte apporter à l'actuelle constitution concerne l'article 74. Cet article stipule que le mandat présidentiel dure cinq ans et le président de la République n'est rééligible qu'une seule fois. Avec cette nouvelle monture de la Constitution algérienne, conçue par le FLN, il n'y aura plus question de limitation de nombre de mandats.
Une monture sur mesure vue la conjoncture actuelle. En effet, elle assure la présidence à vie pour le président algérien, Abdelaziz Bouteflika et permet à son successeur d'accéder facilement au poste de chef d'Etat. Plusieurs observateurs présentent Abdelaziz Blekhadem, le secrétaire général du FLN comme un éventuel héritier du "trône". Le FLN veut instaurer un poste de vice-président de la République. Le but, selon Belkhadem, est d'éviter que le pouvoir exécutif ne soit pas bicéphale en Algérie. C'est le président algérien qui désigne celui qui sera le vice-président.
Ce dernier devra assurer son intérim en cas d'incapacité ou de maladie et ce jusqu'aux prochaines élections. Le vice-président a aussi le droit de se présenter comme candidat aux présidentielles.
« Un tel scénario, écrit le quotidien El Watan, serait un saut dans l'inconnu et l'Algérie risque d'enterrer de précieux acquis démocratiques arrachés de hautes luttes et de sacrifices ».
Ce n'est pas uniquement la nature des propositions du FLN, pourtant dépassées, qui dérange. Mais aussi la manière dont ces suggestions sont formulées.
Le journal El Watan reproche au parti de Belkhadem "d'avoir monopolisé le débat sur une question aussi importante que délicate". « D'abord, parce que tout projet de révision constitutionnelle doit faire l'objet d'un débat public et national. Ensuite, parce que toute modification de la loi fondamentale doit être l'œuvre de spécialistes en droit constitutionnel afin de veiller au respect du constitutionalisme démocratique», estime El Watan. Le quotidien remarque aussi que «l'absence, dans les Constitutions de certains Etats (en Afrique surtout), d'une clause limitant les mandats, a fait le lit des présidences interminables ».
Et il faut le reconnaître que dans plusieurs pays africains, la Constitution ne suit presque jamais l'évolution des sociétés, mais vise plutôt le renforcement du pouvoir de ses dirigeants en leur permettant de régner à vie. Le pouvoir algérien semble ainsi vouloir s'inspirer de ses voisins, notamment la Libye ou encore le Tchad. «Par petites touches, les (minces) avancées démocratiques arrachées dans les années 80 et 90 se délitent peu à peu et ce n'est sûrement pas la dernière version FLN de la Constitution (certes sous réserve de confirmation des amendements réduisant les libertés et octroyant un mandat à vie au président) qui va redynamiser un champ politique national amorphe ou relever le niveau d'une pensée politique au ras des pâquerettes», renchérit, pour sa part, l'éditorialiste du journal "L'Expression".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.