Résidents étrangers au Maroc : Des titres de séjour de nouvelle génération    Vaccin anti-grippe : « Les britanniques d'abord ! »    La DGSN lance une nouvelle génération des titres de séjour des étrangers résidant au Maroc    Attentat de Nice: une troisième personne interpellée    Attentat de Nice: une deuxième personne placée en garde à vue    Sahara marocain : La France appelle à ne pas entraver le trafic commercial et civil à Guerguerat    Clusters dans les mosquées: la mise en garde d'un responsable    Disneyland Paris. Une fermeture qui annonce un autre confinement début 2021    Coronavirus : nouvelles mesures restrictives à Al Hoceima    Météo : ciel dégagé au Maroc ce samedi 31 octobre    Températures prévues pour le samedi 31 octobre 2020    Sahara Marocain : Le Conseil de sécurité renouvelle le mandat de la MINURSO et félicite le Maroc    Sahara marocain : Les Américains reconfirment leur appui à l'initiative marocaine d'autonomie    Etude. Ces signes astrologiques les plus intelligents    Grande Bretagne. Le Labour éjecte Jeremy Corbyn    Impôt sur les sociétés : une chute de 27,76% des recettes en 2021    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité renouvelle pour une année le mandat de la MINURSO    Le Conseil de sécurité salue le rôle des Commissions régionales du CNDH à Laâyoune et Dakhla    « Al Filahi Cash »: Le Crédit Agricole lance sa filiale de paiement    Coronavirus : Cristiano Ronaldo est négatif    De nouveaux accords de coopération conclus entre le Maroc et Rwanda    Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara    Fonds Central d'Intervention pour les Urgences Humanitaires : Le Maroc, membre du Groupe consultatif    Vidéo : Profil de l'auteur tunisien de l'attentat de Nice (vidéo)    Turquie : la nostalgie du Califat    La journaliste Kaima Belouchi endeuillée    Evolution du coronavirus au Maroc : 3256 nouveaux cas, 215.294 au total, vendredi 30 octobre à 18 heures    Al Hoceima : Un couvre-feu nocturne et de nouvelles mesures à partir de dimanche soir    Raja-Zamalek : la date des demi-finales a été fixée    Réseau FCA Morocco : La Continentale s'implante à Dar Bouazza    Maroc-USA : Des relations plus fortes que jamais    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un enseignant accusé de pédophilie
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 06 - 2006

Un élève de l'école privée située au quartier des Hôpitaux, à Casablanca, a été victime d'abus sexuel commis par son enseignant. Cet enfant âgé de quatre ans et demi sera confronté, le 26 septembre prochain, à l'accusé.
Amina est une jeune fonctionnaire. Depuis sa répudiation, elle n'a jamais pensé se remarier. Elle a décidé de consacrer sa vie à son unique enfant, âgé de quatre ans et demi. Elle rêve pour lui d'un avenir brillant.
Quand son fils a atteint l'âge de trois ans, elle l'a inscrit dans une école privée du quartier des Hôpitaux, à Casablanca. Elle était rassurée puisqu'il est entre de bonnes mains, pensait-elle.
Et comme le hasard fait bien les choses, le chauffeur de l'école est son voisin. Elle n'était donc pas obligée de quitter son emploi en courant à destination de l'école pour ramener son enfant. Le chauffeur de l'école lui a proposé de se charger de cette tâche. Au moment de la sortie, vers 16 h, le chauffeur transportait une partie des écoliers vers leurs domiciles. À ce moment, l'enfant d'Amina restait à l'école en compagnie de la fille du chauffeur en attendant le retour de ce dernier.
De coutume, il le conduisait quotidiennement, à l'exception des jours de repos, chez lui. L'enfant jouait, rigolait comme n'importe quel enfant. Cependant, il souffrait d'un problème. Il pissait la nuit dans son pantalon.
La mère lui mettait les couches à chaque fois qu'il s'apprêtait à dormir. Un jour, à la fin du mois de mars 2006, alors qu'elle a ôté la couche pour la changer, elle a remarqué une béance anormale de l'anus avec érythème de la peau. Elle l'a examiné. Elle lui a demandé ce qui lui est arrivé. L'enfant a gardé le silence. Il s'est contenté de la regarder. Elle lui a posé la question une énième fois. En vain. « Je vais t'emmener demain chez le médecin pour t'examiner», lui dit-il. L'enfant s'est fondu en larmes tout en criant : «je ne recommencerai jamais, je ne recommencerai jamais». Qu'est-ce qu'il ne va pas recommencer ? Et pourquoi pleure-t-il ?
«Je ne recommencerai pas ma mère, c'est le papa de Mohamed qui m'a fait ça », disait-il les larmes aux yeux.
Elle a tenté de le calmer et de le rassurer. « Le papa de Mohamed m'a conduit seul à la classe », balbutie l'enfant en sanglotant. Il a expliqué à sa mère que « le papa de Mohamed » l'a sodomisé et l'a obligé à lui faire la fellation. La mère n'a pas cru ses oreilles.
Les révélations de son fils dépassent son imagination. Horrible. Qui est Mohamed ? Qui est son papa ? Impatiemment, elle a attendu le lendemain matin. Elle a pris quelques jours de congé pour s'occuper du cas de son enfant. Elle s'est rendue à l'école pour savoir qui est ce Mohamed. « Le voilà Mohamed », indique l'enfant avec innocence.
Il s'agit d'un petit enfant de la maternelle. Et son père ? C'est un enseignant de la même école privée et enseignant également dans un collège du quartier Derb Ghallef.
L'enseignant a nié avoir abusé de l'enfant. Il a clamé haut et fort son innocence. Mais l'enfant a continué à le mettre en cause. La justice a été saisie de l'affaire.
L'enseignant a été arrêté par la police et a été poursuivi en état de liberté provisoire par le procureur général près la Cour d'appel de Casablanca. L'association « Touche pas à mon enfant » qui s'est constituée partie civile dans l'affaire a fait appel à un pédopsychiatre. Après un examen approfondi, ce dernier a attesté que l'enfant dit la vérité.
L'enfant sera confronté, mardi 26 septembre prochain, à son agresseur devant le juge d'instruction près la Cour d'appel de Casablanca.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.