Nouveau siège de la MAP à Casablanca    Partenariat CGEM/SFI pour stimuler l'employabilité des femmes    Préscolaire: Amzazi dresse le bilan    Températures min et max prévues - Samedi 20 Juillet 2019    Que s'est-il passé à Laâyoune après le sacre de l'Algérie à la CAN ?    Signature à Amman d'une convention de coopération et de deux mémorandums d'entente    Olympiade internationale de mathématiques. Brillante prestation marocaine    Mort d'une jeune fille à Laâyoune. Ouverture d'une enquête sur les circonstances de l'accident    Terrorisme: Arrestation à Meknès d'un Marocain portant la nationalité française    Grand stade de Casablanca. Le ministère réagit aux rumeurs    Les actes de naissance et certificats médicaux seront standardisés    Salaires : l'écart se creuse entre public et privé    Le roi Mohammed VI félicite les Fennecs    ONEE : Un programme d'investissement de 51,6 MMDH sur 4 ans    Le Roi Mohammed VI félicite l'équipe algérienne pour sa victoire    La FRMF annonce un nouveau règlement concernant les agents sportifs    Temara : Un ex-enseignant tente un hold-up sur une agence de microcrédit    Meknès : 30 ans de prison pour avoir tué son ami à coups de rasoir    L'Boulevard : Carcass, Dizzy Dros et Dope D.O.D parmi les invités de la 19ème édition    Logements insalubres : la lâcheté politique    Brèves Internationales    Brèves    Johnny Clegg, un blanc parmi les Zoulous    Nasser Bourita : Le Maroc dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que partenaire crédible de l'Europe    Cryptomonnaie Le casse du siècle    Kabiné Komara : L'eau est à la fois une ressource indispensable et un facteur potentiel de conflit entre les individus et les nations    Une investiture à haut risque se profile pour Pedro Sanchez    Les bateaux de pêche européens retournent dans les eaux territoriales marocaines    Grogne à la CGEM    Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil    Familly School, l'éducation comme figure de proue    Rapport du gouvernement sur la situation des droits de l'Homme    La Juventus casse sa tirelire pour la pépite de Ligt    Klopp restera à Liverpool    Eliminatoires de la CAN 2021    Tom Cruise présente la bande-annonce du nouveau "Top Gun"    "Accro" à Terminator, Schwarzenegger ne pouvait refuser une suite    Muslim et Cheb Younes enchantent le public oujdi    CAN 2021 : Le Maroc connaît ses adversaires pour les éliminatoires    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    Du casse-tête à la dream team ? la future Commission Von der Leyen    Sbagha Bagha 2019. Les murs ont des poèmes...    Communiqué du Bureau politique du PPS    CAN 2019: Algérie-Sénégal en finale inédite    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    Polémique sur un meeting Trump, une élue le traite de « fasciste »    Bouillon de culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





High-Tech : Un hub technologique Maroco-Andalous
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 05 - 02 - 2007

Trois conventions ont été signées entre des organismes marocains et leurs homologues espagnols de la région d'Andalousie opérant dans le domaine des technologies de l'information.
Le programme espagnol de coopération transfrontalière en matière de développement technologique (CDTEC) renforce ses actions au Maroc. Trois conventions ont été signées le 29 janvier 2006 à Rabat, entre des organismes marocains et leurs homologues espagnols de la région d'Andaousie opérant dans le domaine des technologies de l'information.
Selon un communiqué de l'Association des professionnels des technologies de l'information (l'APEBI), c'est un partenariat entre l'Agence nationale pour la promotion des petites et moyennes entreprise (ANPME), le ministère des Affaires économiques et générales, la Fédération des technologies de l'information, des télécommunications et de l'offshoring (APEBI), le gouvernement andalou, le Technopark de Casablanca, la zone franche d'Andalousie, l'Association des technologies de l'information d'Andalousie (ETICOM) et le CDTEC.
Le même document indique qu'à la suite de la signature de ces conventions relatives à la mise en œuvre d'un hub technologique entre le Maroc et l'Andalousie, des réunions de travail se sont tenues le 30 janvier 2007 au Technopark de Casablanca.
Le communiqué précise que la première convention entre le Technopark de Casablanca et le Parc technologique d'Andalousie ayant pour objet «d'instaurer une approche de collaboration institutionnelle entre les deux parties, notamment en matière de transfert de savoir-faire, d'organisation d'événements promotionnels , de recherche de fonds et de mise en relation entre entreprises des deux entités».
La deuxième convention a été signée entre la zone franche de Tanger et le Parc technologique d'Andalousie. Son objectif est l'extension de ce Parc technologique établi dans la zone franche de Tanger «en vue de permettre aux opérateurs des TIC privés andalous d'avoir une plate-forme d'accueil logistique dans le Nord du Maroc». Cela s'intègre, en fait, dans la perspective du développement des zones offshoring dédiés au marché hispanique dans le Nord du Maroc. La dernière et troisième convention a été signée entre l'APEBI ET l'ETICOM dont l'objectif est de permettre aux opérateurs privés TIC «d'avoir des relais respectifs en Andalousie et au Maroc, via des représentations officielles».
Rappelons que cette initiative vient à la suite d'une rencontre, ayant lieu en mars 2006 à Tanger et qui a connu la participation des représentants des entreprises marocaines du secteur des NTIC et leurs homologues du Parc technologique d'Andalousie. Cette rencontre a été suivie d'une autre mission « Business to Business » organisée à Malaga les 10 et 11 juillet 2006.
Par ailleurs, le CDTEC a réalisé plusieurs actions à destination du Royaume. Son objectif est de «développer la coopération dans le secteur technologique entre le Nord du Maroc et la province de Malaga et le renforcement des capacités technologiques des entreprises via la mise en place d'un projet de promotion de la coopération technologique transfrontalière en matière de développement technologique», rapporte le même document.
Il faut signaler que les organismes signataires de ces conventions visent, à travers leur partenariat, la mise en œuvre d'un véritable hub commercial et technologique dans le secteur des NTIC entre l'Andalousie et le Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.