Covid-19: Les prix des vaccins flambent, les gains des labos cartonnent    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    Record des transactions par carte bancaire en juillet    Intelaka : 2,7 milliards de DH de crédits accordés à fin 2020    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    JO-2020: Soufiane El Bakkali champion olympique du 3000 m steeple    Soufiane El Bakkali offre l'or olympique au Maroc    La Fédération royale marocaine de boxe dissout la Direction technique    Une réunion de hauts responsables militaires marocains et américains à Rabat    Compteur coronavirus : 4.206 nouveaux cas et 52 décès en 24h    Pr. Marhoum Filali à 2M.ma : le vaccin est l'unique parade à la Covid-19    Campagne de vaccination: le Maroc cible les jeunes de plus de 18 ans    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Maroc-Algérie : "Notre conviction intime est que les frontières soient et demeurent ouvertes"    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    Fête du Trône: La communauté juive marocaine d'Israël réitère son attachement à la monarchie et à la Mère-patrie    BAM: hausse de la masse monétaire de 8,4% en 2020    Programmation informatique: Python dans la cour des grands    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Marsa Maroc : l'Etat cède 35% du capital à Tanger Med    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    La Bourse de Casablanca démarre dans le vert    Protection des données : OCP et UM6P adhérent au Data-Tika    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Reprise: ces secteurs qui marquent à nouveau le «Stop»    Covid-19 : la vaccination fait baisser le taux de mortalité et le nombre des cas graves (Spécialiste)    La cause du décès de Abdellah Habib Bilal remise en question par sa famille et des membres du polisario    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Maroc/Météo : Temps stable ce lundi 02 août    Coupe du Trône / WAC-MAT : Les relégués éliminent les champions et passent en finale    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    «Enti Hayati», le duo de Saâd Lamjarred et Calema cartonne    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    Abdelati El Guesse et Nabil Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800m    JO-2020 de Tokyo: Voici le programme du mardi 03 août 2021    Le Maroc remporte le titre avec 13 médailles, dont 9 en or    Famine : l'Ethiopie et Madagascar au niveau d'alerte maximum (FAO et PAM)    Le réalisateur belgo-marocain Adil El Arbi en direct sur Info Soir de 2M (VIDEO)    Boutaïna El Fekkak, l'amour de soie    Tout artiste est lui-même    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Centres de visite technique : Les mastodontes arrivent
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 21 - 05 - 2007

L'appel d'offres international lancé, en décembre 2006, pour la sélection de deux opérateurs pour le contrôle technique des véhicules a livré son verdict. Deux géants, un allemand et un suisse, ont été sélectionnés.
L'ère des petites sociétés de contrôle technique des automobiles est révolue. Le groupe suisse SGS et son homologue allemand Dekra ont été déclarés adjudicataires au terme d'un appel d'offres lancé le 15 décembre 2006 pour la sélection de deux opérateurs organisés en réseaux.
Cette opération intervient, rappelons-le, dans le cadre du plan stratégique intégré d'urgence de sécurité routière. Un plan qui a vu aussi l'adoption d'un nouveau cahier de charges et qui marque une étape importante dans la lutte engagée par le ministère de l'Equipement contre l'insécurité routière.
Les deux groupes retenus ont été invités à créer, avant la fin du mois de juin, deux sociétés de droit marocain qui seront nommément autorisées par l'administration à exploiter des réseaux nationaux de centres de visites techniques.
Il est à rappeler que l'appel d'offres, ouvert le 15 février, a connu un franc succès .
En plus de SGS, groupe d'origine suisse, employant 45 000 personnes avec un chiffre d'affaires dépassant les 2 milliards d'euros, et de Dekra, groupe allemand employant 15 000 personnes avec un chiffre d'affaires dépassant le milliard d'euros, deux autres leaders mondiaux étaient présents dans cet appel d'offres. Il s'agit de TUV Sud (Groupe d'origine allemande, employant 11.000 personnes, avec un chiffre d'affaires dépassant le milliard d'euros) et de l'espagnol Applus Iteuve Technology. Ce dernier Groupe d'origine espagnole, emploie 6.700 personnes, avec un chiffre d'affaire dépassant les 500 millions d'euros.
Les deux nouveaux réseaux seront présents sur l'ensemble du territoire marocain, avec une implantation globale de près de 219 lignes de contrôle réparties entre les 40 CVT SGS et 37 CVT Dekra.
Détail important, les deux opérateurs ont exprimé leur intérêt à rallier sous leur enseigne des CVT existants et ont développé, à cette fin, des approches marketing et offres de labellisation à proposer aux professionnels présents actuellement dans le marché national du contrôle technique. Dans le dernier rapport ministériel sur ces centres de visite technique, le tableau était plutôt terne : 65% des CVT disposaient de moins de deux agents visiteurs pour les véhicules. En plus 61% ne disposaient pas de locaux conformes aux normes requises. Dans 90% des centres, les équipements requis ne sont pas au complet.
Ces défaillances d'un maillon important de la sécurité routière dans un pays où 92% du parc automobile roulant dépasse les 5 ans d'âge, sont sans doute pour quelque chose dans le taux de sinistralité des routes marocaines. D'autant que, selon le même rapport, dans 30% des cas, les accidents sont dus à un état mécanique défectueux où d'au moins l'un des véhicules est impliqué.
D'où l'importance du chantier de la mise à niveau des centres de visite technique. Reste à se demander si la pilule passera avec douceur dans un secteur qui vivait jusque-là sur une confortable rente.
Conditions spéciales
Le cahier des charges général n°143/ SecMin/06 du 14 décembre 2006, portant organisation du contrôle technique des véhicules, précise les conditions dans lesquelles une société de droit marocain est autorisée à ouvrir et à exploiter un réseau de centres de visite technique. L'opérateur peut, après accord de l'administration, fournir des services ou effectuer des prestations complémentaires à ses clients à condition que ces services ou prestations ne soient pas liés au commerce et à la réparation des véhicules. L'article 16 précise que «les centres de visite technique exigés doivent impérativement être des centres propres à l'opérateur, c'est-à-dire des centres ouverts par un investissement propre effectué par et pour le compte de l'opérateur lui-même, et à l'exclusion de tout centre préexistant que l'opérateur peut rallier».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.