Pass vaccinal: des salafistes impliqués dans un réseau de falsification    Le président burkinabé Kaboré détenu dans un camp militaire    Tensions en Ukraine: Les Occidentaux "pas d'accord" sur le retrait des diplomates    Classement des championnats de football en Afrique et dans le monde selon l'IFFHS : La Botola 30è mondiale et 3è africaine (2021)    CAN 2021- Urgent : Les Comores auraient récupéré l'un des deux gardiens testés auparavant positifs    Météo: Chutes de neige mardi et mercredi dans plusieurs régions    Covid: l'UNESCO plaide pour des mesures "audacieuses" afin de rattraper les pertes d'apprentissage    Covid-19 au Maroc : 196 écoles et 30 établissements de missions étrangères fermés    Tuchel: « Ziyech a livré son meilleur match avec Chelsea »    CAN-2021: Fayçal Fajr, seul cas positif au Covid-19    Ajax : Noussair Mazraoui confirme son départ en fin de saison    Les rebelles du Yémen tirent des missiles contre les Emirats et l'Arabie    Des experts italiens soulignent la responsabilité de l'Algérie et appellent au dialogue autour du Sahara marocain    Météo: les températures prévues ce lundi    USA: la vague Omicron atteint bientôt son pic    Covid dans les écoles : 5.802 cas et 196 fermetures au Maroc    Augmentation de capital : Une opération de 300 millions de dirhams initiée par Mutandis    Covid-19/France : Le pass vaccinal remplace le pass sanitaire à compter de ce lundi    La diplomatie éducative, un instrument valorisant toute impérieuse politique étrangère    Armand Boua révèle ses «enfants de Yopougon» et de Tanger chez Montresso    Mehdy Mariouch expose ses «Studios. (c)» à Meknès    Spotify lance «Ghareeb Alay» d'Eliana et Balti    Coupe d'Afrique des nations : Hakimi et Boufal, plébiscités par la CAF    «Marocains d'Algérie : Rafle au Couchant», nouveau roman de Mansour Kedidir    Transition politique en Guinée: Après nomination des membres du CNT, les scenarii du possible    Bruxelles: Débordements lors d'une manifestation contre les restrictions anti-Covid    La US Navy saisit un navire de contrebande d'armes dans le golfe d'Oman    Un parti d'opposition dénonce la « criminalisation » de l'action politique en Algérie    Interview avec Abdesselam Idrissi : « Le commerçant et l'investisseur marocains préfèrent la justice classique»    Environnement: Marrakech se dote d'un hôtel éco-responsable    Système normatif marocain : Une production en quête d'attractivité    Voitures électriques : la Chine choisit le marché marocain pour percer en Afrique    Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc : Renforcer la résilience et la protection des migrants    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    كأس أمم إفريقيا: مسحة فيصل فجر إيجابية ويخضع حاليا للبروتوكول الصحي المعتمد    Maroc : mais où sont passées les abeilles ?    António Guterres a clairement désigné les parties concernées par le dossier du Sahara    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    La revue de presse du lundi 24 janvier    Edito : Courage de réformer    Le temps qu'il fera ce lundi 24 janvier 2022    Drâa-Tafilalet : l'INDH contribue à la réalisation de 978 unités du préscolaire entre 2019 et 2021    Un club de Premier League courtise Sofyan Amrabat    L'Algérie nie le report du sommet arabe, annoncé pourtant en mars par Tebboune    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Centres de visite technique : Les mastodontes arrivent
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 21 - 05 - 2007

L'appel d'offres international lancé, en décembre 2006, pour la sélection de deux opérateurs pour le contrôle technique des véhicules a livré son verdict. Deux géants, un allemand et un suisse, ont été sélectionnés.
L'ère des petites sociétés de contrôle technique des automobiles est révolue. Le groupe suisse SGS et son homologue allemand Dekra ont été déclarés adjudicataires au terme d'un appel d'offres lancé le 15 décembre 2006 pour la sélection de deux opérateurs organisés en réseaux.
Cette opération intervient, rappelons-le, dans le cadre du plan stratégique intégré d'urgence de sécurité routière. Un plan qui a vu aussi l'adoption d'un nouveau cahier de charges et qui marque une étape importante dans la lutte engagée par le ministère de l'Equipement contre l'insécurité routière.
Les deux groupes retenus ont été invités à créer, avant la fin du mois de juin, deux sociétés de droit marocain qui seront nommément autorisées par l'administration à exploiter des réseaux nationaux de centres de visites techniques.
Il est à rappeler que l'appel d'offres, ouvert le 15 février, a connu un franc succès .
En plus de SGS, groupe d'origine suisse, employant 45 000 personnes avec un chiffre d'affaires dépassant les 2 milliards d'euros, et de Dekra, groupe allemand employant 15 000 personnes avec un chiffre d'affaires dépassant le milliard d'euros, deux autres leaders mondiaux étaient présents dans cet appel d'offres. Il s'agit de TUV Sud (Groupe d'origine allemande, employant 11.000 personnes, avec un chiffre d'affaires dépassant le milliard d'euros) et de l'espagnol Applus Iteuve Technology. Ce dernier Groupe d'origine espagnole, emploie 6.700 personnes, avec un chiffre d'affaire dépassant les 500 millions d'euros.
Les deux nouveaux réseaux seront présents sur l'ensemble du territoire marocain, avec une implantation globale de près de 219 lignes de contrôle réparties entre les 40 CVT SGS et 37 CVT Dekra.
Détail important, les deux opérateurs ont exprimé leur intérêt à rallier sous leur enseigne des CVT existants et ont développé, à cette fin, des approches marketing et offres de labellisation à proposer aux professionnels présents actuellement dans le marché national du contrôle technique. Dans le dernier rapport ministériel sur ces centres de visite technique, le tableau était plutôt terne : 65% des CVT disposaient de moins de deux agents visiteurs pour les véhicules. En plus 61% ne disposaient pas de locaux conformes aux normes requises. Dans 90% des centres, les équipements requis ne sont pas au complet.
Ces défaillances d'un maillon important de la sécurité routière dans un pays où 92% du parc automobile roulant dépasse les 5 ans d'âge, sont sans doute pour quelque chose dans le taux de sinistralité des routes marocaines. D'autant que, selon le même rapport, dans 30% des cas, les accidents sont dus à un état mécanique défectueux où d'au moins l'un des véhicules est impliqué.
D'où l'importance du chantier de la mise à niveau des centres de visite technique. Reste à se demander si la pilule passera avec douceur dans un secteur qui vivait jusque-là sur une confortable rente.
Conditions spéciales
Le cahier des charges général n°143/ SecMin/06 du 14 décembre 2006, portant organisation du contrôle technique des véhicules, précise les conditions dans lesquelles une société de droit marocain est autorisée à ouvrir et à exploiter un réseau de centres de visite technique. L'opérateur peut, après accord de l'administration, fournir des services ou effectuer des prestations complémentaires à ses clients à condition que ces services ou prestations ne soient pas liés au commerce et à la réparation des véhicules. L'article 16 précise que «les centres de visite technique exigés doivent impérativement être des centres propres à l'opérateur, c'est-à-dire des centres ouverts par un investissement propre effectué par et pour le compte de l'opérateur lui-même, et à l'exclusion de tout centre préexistant que l'opérateur peut rallier».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.