Intelaka : 3,3 milliards de dirhams octroyés par Attijariwafa bank à fin août    Averses orageuses localement fortes avec rafales de vent prévues lundi et mardi    Grippe saisonnière: Le vaccin protège contre les infections, les cas graves et les décès    Cinq questions aux réalisateurs Belgo-Marocains Adil El Arbi et Bilall Fallah    Algérie: le patron d'un groupe médiatique condamné à 10 ans de prison ferme    Géopolitique à distance, géopolitique qui rapproche    Intempéries : Le Canada durement frappé par l'ouragan Fiona    Tunisie : affrontements dans le nord-ouest du pays sous des slogans anti-Kaïs Saïed    Fusillade dans une école russe: au moins neuf morts dont cinq enfants    Le célèbre théologien cheikh Al-Qaradawi n'est plus    Lions de l'Atlas : Maroc – Danemark en amical avant le Mondial ?    Triathlon: Le Marocain Jawad Abdelmoula remporte le Championnat d'Afrique    Ligue des Nations : Belgique et Croatie, deux adversaires du Maroc, deux issues différentes    À l'ONU, le Bahreïn réaffirme sa position ferme en soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Akhannouch à Tokyo pour représenter le Roi aux funérailles de Shinzo Abe    Cours des devises du lundi 26 septembre 2022    ''«Ziyara», un film personnel sur les gardiens de cimetières juifs au Maroc''    Arrivée à Tokyo de Akhannouch pour représenter le Roi aux funérailles de l'ancien premier ministre Shinzo Abe    Vidéo-photos. La patrouille de voltige «La Marche Verte» fait sensation à Toulouse    Matches préparatoires U23 : Les Marocains rechutent face à leurs homologues sénégalais    La version algérienne fallacieuse mise à nu à l'ONU    Pour un mandat de 2 ans : La HACA aux commandes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication    Réinsertion des femmes détenues Un don de 6 MDH octroyé par la Fondation Othman Benjelloun    Sidi Bennour : Violée quinze fois la même nuit    Larache : Démantèlement d'une bande de malfaiteurs    Les exportateurs qataris s'ouvrent au Maroc    Le street workout s'invite à Essaouira    Marathon international de Marrakech : Plus de 10.000 athlètes attendus    Plongée dans l'univers transparent de Safaa Erruas à Casablanca    «Grands concerts de Rabat» : Une clôture en beauté    20ème édition du festival L'Boulevard : De jeunes talents de rap/hip hop ouvrent le bal    Rassemblement à Paris de l'opposition algérienne : une militante molestée et violentée par la police    La patrouille de voltige « La Marche Verte » fait sensation à Toulouse    Assemblée Générale des Nations Unies : Le Maroc continue d'engranger les victoires sur le front du Sahara    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce lundi 26 septembre    Funérailles à Casablanca de la militante des droits de l'Homme Aïcha Ech-Channa    El Jadida: une jeune femme donne naissance à des quadruplés    Revue de presse quotidienne de ce lundi 26 septembre 2022    Tanger Med. Une « expérience inédite » pour une délégation du Parlement panafricain    La Bourse de Casablanca débute la semaine en repli    Focus : Le golf marocain se hisse au niveau des grands    Made in Morocco : KITEA s'engage à porter son sourcing local à 38% !    Maroc : Collins Aerospace fête ses 10 ans d'implantation    Amical U23: nouvelle défaite du Maroc face au Sénégal (VIDEO)    Maroc-IFC : Sérgio Pimenta en visite ce lundi    Sahara    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nouvel incendie à Casablanca : Décès de trois ouvriers enfermés dans un atelier de tapisserie
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 04 - 2008

Après le terrible drame de Lissasfa, trois jeunes hommes ont trouvé la mort dans un incendie qui s'est déclaré, à 4h30 du matin du lundi 28 avril, dans une tapisserie à Tacharouk, à Casablanca.
Ils s'appellent Mohamed, Yassine et Kamal. Ils ont entre 18 et 29 ans. Ce sont les trois victimes de l'incendie de la tapisserie sise Hay Al Walaâ, tranche 3, Tacharouk, à Casablanca. «Nous nous sommes réveillés, suffoqués, vers 4h30 du matin, à cause de l'odeur de la fumée qui inondait notre appartement. On ne savait pas ce qui se passait exactement, jusqu'à ce qu'on entende crier dans la rue, au feu… », déclare une habitante du quartier. Les corps calcinés des victimes ont été découverts par les équipes de secours après la maîtrise du feu. Selon des témoignages, l'intervention de la protection civile n'avait pas été rapide. «Nous avons appelé les pompiers juste après le déclenchement du feu. Ils ne sont arrivés que presque, une heure après», déclare un habitant de l'immeuble 13. Le feu, alimenté par un nombre considérable de matelas, s'est rapidement propagé et embrasé l'ensemble du magasin, atteignant les fenêtres des trois premiers étages, provoquant ainsi un véritable incendie.
Les trois victimes étaient toutes issues de la région des Doukkala. «Cela fait quelques mois qu'ils sont ici. Ils sont venus chercher un travail et Khalid, le propriétaire du magasin leur a offert le travail de tapissiers». Mais que faisaient les trois jeunes hommes, victimes de l'incendie de Hay Tacharouk, dans un magasin de tapisserie, à 4h du matin ? Les trois ouvriers dormaient dans un atelier de 12m2 situé au rez-de-chaussée de l' immeuble 13. Avant de quitter les lieux, le propriétaire fermait à clé la boutique de peur que ces trois jeunes hommes ne lui subtilisent les matériaux. Ils font partie de ces nombreuses personnes qui, par manque de moyens prennent le risque d'habiter le lieu de leur travail; dans des garages ou de minuscules petites boutiques qui ne remplissent pas souvent, toutes les obligations de sécurité. Les autorités de la wilaya ainsi que le parquet général ont ordonné l'ouverture d'une enquête administrative et judiciaire sur ce sinistre.
Rappelant que cet incendie intervient à quelques heures seulement du terrible cauchemar qu'à connu la ville de Casablanca, samedi dernier ayant causé la mort de 54 employés dans une usine de matelas où travaillaient samedi matin une centaine d'ouvriers. «Nous avons pu constater dans notre intervention le manque total de mesures et moyens de sécurité qui sont censés être mis en place par l'exploitant», a affirmé dimanche le commandant régional de la protection civile du Grand Casablanca Moustapha Taouil, sur la radio marocaine Medi1. «En même temps, le mode d'exploitation, qui a fait en sorte à ce qu'illégalement l'exploitant enferment les gens à l'intérieur des ateliers pour, soi-disant, éviter le détournement des matières premières», a-t-il ajouté.
En plus des 55 morts de cet incendie, on compte 17 blessés graves.
L'opération d'identification des victimes se poursuit avec le concours des membres des familles et des services médicaux et de sécurité spécialisé sous la supervision directe du parquet général.
La police scientifique s'attelle à identifier les autres corps. A la suite de cet incendie tragique, SM le Roi Mohammed VI a donné Ses Hautes Instructions aux autorités centrales et locales pour prendre toutes les mesures nécessaires pour secourir les victimes et consoler leurs familles, tout en mobilisant l'ensemble des moyens des hôpitaux qui disposent de services spécialisés dans le traitement des brûlés, y compris le CHU Ibn Rochd et l'Hôpital militaire Mohammed V de Rabat, afin de prodiguer les soins aux blessés dans les meilleures conditions.
Le ministre de l'Intérieur, Chakib Benmoussa, qui s'était rendu, samedi, sur les lieux du sinistre, avait indiqué qu'une enquête «approfondie» sera ouverte sur les causes de cet incendie. Pour sa part, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Khalid Naciri, a fait savoir qu'il a été décidé de former une commission ministérielle pour le suivi de cette affaire et de mener une enquête administrative urgente.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.