Tuez-les par balle» : tel est l'ordre du président philippin contre ceux qui refusent le confinement    Coronavirus : M'jid El Guerrab interpelle le ministre français de l'Education nationale    Coronavirus : 17 nouveaux cas confirmés, 708 au total, jeudi 2 avril à 21h    Zaïo : arrestation d'un individu impliqué dans la diffusion de contenu numérique incitant à la haine    ADD: Tout savoir sur les initiatives digitales en faveur de l'administration publique    Agriculture : La situation du marché à un niveau normal    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    TIBU Maroc s'adapte au coronavirus    Aswak Assalam lance prochainement «Aswak Delivery», un service de livraison à domicile    Coronavirus : le groupe CDG annonce de nouvelles mesures au profit des TPME    Covid-19: Le ministère de la Santé appelle à la patience    Le vrai du faux sur le coronavirus au Maroc, ce jeudi 2 avril    Confinement: nouvelles pratiques, vieilles fractures    Enchères de Sotheby's: Melehi et Belkahia en vedette    Mohamed Belmou : «Nous sommes pour l'idée d'allouer le budget des festivals pour lutter contre le corona»    Fonds Spécial Covid-19    Saad Lamjarred réagit au décès de Marcel Botbol (PHOTO)    Les éboueurs, des soldats nocturnes qui veillent à la propreté    Covid-19: l'Espagne passe à la phase de “ralentissement” de la pandémie    CDM reporte les échéances des crédits pour les clients impactés    Sous le thème «Philosophie de jeu de la FRMF» : La FRMF tient son séminaire en ligne    Coronavirus : plus de 700.000 bénéficiaires de l'indemnité forfaitaire    Confinement : que regardent les téléspectateurs marocains?    La télévision au temps de Coronavirus et la reprise du pouvoir d'initiative    Le Maroc a été parmi les premiers à fournir la chloroquine malgré la forte demande au niveau mondial    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Adieu Si Fadel    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    Décès de Marcel Botbol à cause du Covid-19: ce que l'on sait    Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Brèves Internationales    Les réserves des centrales syndicales    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    Le Maroc n'y échappera pas    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hicham Lahlou : «Un designer n'a pas de frontière»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 05 - 10 - 2009

Hicham Lahlou expose ses créations jusqu'au 30 octobre à la Villa des arts de Casablanca. Il nous explique sa vision du design.
ALM: Quelle est la signification du design pour vous ?
Hicham Lahlou : Le design pour moi, c'est avant tout un domaine stratégique. Le design permet aux entreprises et aux économies des pays d'être compétitives. Toutes ces marques qu'on voit dans le monde, en industrie, dans les objets du quotidien, l'art de la table, la vaisselle, l'immobilier urbain... représentent les économies des autres pays. C'est du savoir-faire, des ingénieurs, des créateurs qui sont derrière cela. Et pour moi, aujourd'hui, le design a été inventé pour toucher les masses avec des valeurs d'histoire, de civilisation, d'universalité. C'est ce qui fait la force d'un produit. Parce qu'un produit n'est pas créé pour rester dans son pays, mais pour voyager.

Comment expliquez-vous l'intitulé de votre exposition « Designer around the world» ?
Je suis véritablement «un designer around the world» . Et j'ai la chance de voyager, exposer dans divers pays et de rencontrer beaucoup de monde. Là, je suis sollicité par énormément de marques. Et j'essaie d'être ambassadeur de mon travail, l'ambassadeur de mon pays d'origine qui est le Maroc, l'ambassadeur des marques des pays pour lesquels je travaille. J'essaie de créer des ponts entre le Maroc et les différents autres pays : la Belgique, les USA, la France... Un designer est quelqu'un qui n'a pas de frontière. J'ai eu la chance d'être le premier dans l'histoire du Maroc à faire cela.
Vous avez annoncé la création de la fédération marocaine du design industriel. Quel est l'objectif de cette fédération?
J'ai eu la chance d'avoir été reçu et soutenu par le nouveau président de CGEM. Et cette fédération a été créée dans le but de fédérer des entreprises qui souhaitent avoir un appui grâce au design et qui souhaitent intégrer le design dans leur stratégie de développement. Cela va de l'identité visuelle d'une entreprise en passant par le packaging d'un yaourt, ou un abri bus... Là, on démarre à peine, c'est un chantier qui est énorme. Et le prochain événement qui s'inscrira dans la continuité de ce que je viens de faire dans cette exposition, consiste en l'organisation d'un événement international mondiale qui va apporter une exposition itinérante qui fait le tour du monde et qui va véritablement montrer ce que c'est que le design.
«Designer around the world»
Dans l'exposition «Designer around the world» qui se poursuit jusqu'au
30 octobre à laVilla des arts de Casablanca, le public découvre en
avant-première, les premières créations que le designer a signées pour
de grandes marques. On y cite entre autres, l'abri bus et les
candélabres destinés à être installés dans les artères de la ville de
Rabat, les montres Lip, la baignoire nommée «Aquamar», les créations
innovatrices destinées à donner un nouveau souffle à l'artisanat
marocain, ou encore la théière qui a révélé le talent du designer
marocain en 2000 lors de l'exposition , «Regard sur le design au Maroc»
à l'Institut du monde arabe. Cette exposition a pour but de mettre en
avant plusieurs facettes du domaine de prédilection de Hicham Lahlou à
travers le design d'objet, de mobilier ou encore de mobilier urbain et
l'impact du design sur l'économie marocaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.