Programme des principaux matchs du dimanche 26 janvier    CGEM: Et maintenant, au travail!    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine réagit    LDC Afrique: Le Raja est qualifié pour les quarts de finale    CGEM/DGI : Echange autour des dispositions de la Loi de Finances 2020    Botola: Le programme de la14 e journée    Turquie : un séisme fait au moins 21 morts dans l'est du pays    Syrie : plus de 38.000 déplacés en cinq jours dans le nord-ouest    La ministre espagnole des Affaires étrangères : le Maroc a le droit de délimiter son espace maritime    Le Maroc instaure le contrôle sanitaire aux ports et aéroports internationaux    Hausse des exportations agro-alimentaires en 2019    4ème Congrès du PAM : des pamistes toujours en quête d'un candidat rassembleur, proposent Mekki Zizi    Les enseignants contractuels reviennent à la charge    ONEE-TAQA : Prorogation du Contrat d'achat et de fourniture d'électricité de la centrale de Jorf Lasfar    Maroc-Espagne : Le « dialogue » pour résoudre le chevauchement des droits maritimes    CGEM: Passation des pouvoirs entre Mohamed Bachiri et Chakib Alj    L'ambassade du Maroc en Chine met en place une cellule de crise    Le nouvel Ambassadeur du Maroc au Liberia remet ses lettres de créance au Président Weah    Voici le temps qu'il fera ce samedi    Le portugais Pestana Hotel Group renforce son offre    Thomas Reilly : Les progrès réalisés par le Maroc le placent en pole position en Afrique    La SIE change de positionnement    L'IFC octroie une enveloppe de 100 millions de dollars à la région de Casablanca-Settat    Le surfeur Boukhiam fier de représenter le Maroc, le monde arabe et l'Afrique aux JO 2020    La Bundesliga veut abaisser à 16 ans l'âge minimum pour jouer en pro    Rajoy, d'ex-chef du gouvernement à président de la fédération espagnole de football ?    En marge de l'ouverture à Laâyoune des consulats généraux de la RCA et de Sao Tomé    Habib El Malki reçoit l'ambassadeur d'Autriche à Rabat    En recevant Merkel, Erdogan met en garde contre une propagation du chaos libyen    Paris au défi de convaincre le Pentagone de rester au Sahel    La Chambre des représentants adopte une proposition et cinq projets de loi    Arrêter de fumer 4 semaines avant une opération réduit le risque de complications    Insolite : Brève cavale    Des failles de sécurité constatées sur le navigateur web Safari    Piers Faccini, le maître de la complainte    Les vraies raisons de la perte de poids d'Adele    Bientôt, un musée Kylie Jenner    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hicham Lahlou : «Un designer n'a pas de frontière»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 05 - 10 - 2009

Hicham Lahlou expose ses créations jusqu'au 30 octobre à la Villa des arts de Casablanca. Il nous explique sa vision du design.
ALM: Quelle est la signification du design pour vous ?
Hicham Lahlou : Le design pour moi, c'est avant tout un domaine stratégique. Le design permet aux entreprises et aux économies des pays d'être compétitives. Toutes ces marques qu'on voit dans le monde, en industrie, dans les objets du quotidien, l'art de la table, la vaisselle, l'immobilier urbain... représentent les économies des autres pays. C'est du savoir-faire, des ingénieurs, des créateurs qui sont derrière cela. Et pour moi, aujourd'hui, le design a été inventé pour toucher les masses avec des valeurs d'histoire, de civilisation, d'universalité. C'est ce qui fait la force d'un produit. Parce qu'un produit n'est pas créé pour rester dans son pays, mais pour voyager.

Comment expliquez-vous l'intitulé de votre exposition « Designer around the world» ?
Je suis véritablement «un designer around the world» . Et j'ai la chance de voyager, exposer dans divers pays et de rencontrer beaucoup de monde. Là, je suis sollicité par énormément de marques. Et j'essaie d'être ambassadeur de mon travail, l'ambassadeur de mon pays d'origine qui est le Maroc, l'ambassadeur des marques des pays pour lesquels je travaille. J'essaie de créer des ponts entre le Maroc et les différents autres pays : la Belgique, les USA, la France... Un designer est quelqu'un qui n'a pas de frontière. J'ai eu la chance d'être le premier dans l'histoire du Maroc à faire cela.
Vous avez annoncé la création de la fédération marocaine du design industriel. Quel est l'objectif de cette fédération?
J'ai eu la chance d'avoir été reçu et soutenu par le nouveau président de CGEM. Et cette fédération a été créée dans le but de fédérer des entreprises qui souhaitent avoir un appui grâce au design et qui souhaitent intégrer le design dans leur stratégie de développement. Cela va de l'identité visuelle d'une entreprise en passant par le packaging d'un yaourt, ou un abri bus... Là, on démarre à peine, c'est un chantier qui est énorme. Et le prochain événement qui s'inscrira dans la continuité de ce que je viens de faire dans cette exposition, consiste en l'organisation d'un événement international mondiale qui va apporter une exposition itinérante qui fait le tour du monde et qui va véritablement montrer ce que c'est que le design.
«Designer around the world»
Dans l'exposition «Designer around the world» qui se poursuit jusqu'au
30 octobre à laVilla des arts de Casablanca, le public découvre en
avant-première, les premières créations que le designer a signées pour
de grandes marques. On y cite entre autres, l'abri bus et les
candélabres destinés à être installés dans les artères de la ville de
Rabat, les montres Lip, la baignoire nommée «Aquamar», les créations
innovatrices destinées à donner un nouveau souffle à l'artisanat
marocain, ou encore la théière qui a révélé le talent du designer
marocain en 2000 lors de l'exposition , «Regard sur le design au Maroc»
à l'Institut du monde arabe. Cette exposition a pour but de mettre en
avant plusieurs facettes du domaine de prédilection de Hicham Lahlou à
travers le design d'objet, de mobilier ou encore de mobilier urbain et
l'impact du design sur l'économie marocaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.