Parlement: Les enjeux du renouvellement des instances    Liberté de la presse: La Tunisie fait mieux que le Maroc!    BAM-Patronat-GPBM: Le temps de l'action!    Maroc Telecom : Léger repli du C.A au 1er trimestre    Réforme fiscale: Les enjeux des 3es Assises de la fiscalité    Attentats au Sri Lanka : Une Marocaine parmi les blessés    Sri Lanka : Le mouvement responsable des attentats identifié    Arrestation des auteurs du braquage d'une banque à Ouarzazate    Algérie : Arrestation du PDG du premier groupe privé et d'autres industriels    Un bel exemple de partenariat entre les deux rives de la Méditerranée    Les efforts de la diplomatie marocaine ont fini par payer    Le GCAM facilite l'accès au financement de la mécanisation    Les leaders de la contestation au Soudan suspendent leurs discussions avec l'armée    Youssef Chiheb : Le Grand Remplacement, nouveau paradigme de l'islamophobie en Europe    Le Maroc réitère son engagement en faveur d'Al Qods    Marathon de Rabat : Deux nouveaux records et une bonne prestation des Marocains    Coupe internationale Mohammed VI de karaté    Un derby de bonne facture    Les consommateurs s'engagent sans prendre connaissance du contrat de vente    Divers    Le vélo électrique serait meilleur pour la santé mentale    Création d'un Centre de créativité pédagogique à la Faculté des sciences de Tétouan    Clôture en beauté du Festival de la culture Aissaoua    "La Malédiction de la dame blanche" en tête du box-office    L'œuvre du cinéaste et poète Abbas Kiarostami au cœur des Journées cinématographiques de Safi    Guichet numérique unique : L'Intérieur annonce la poursuite de la généralisation    Arabie Saoudite. Attaque terroriste dans un commissariat, l'EI revendique    Le street-art au Mövenpick Marrakech    L'Union arabe de taekwondo s'installe à Rabat    Gouvernance sanitaire à Ifrane: L'hôpital sort de ses murs    Le PPS au Kurdistan d'Irak: La diplomatie partisane agissante    France. Ces universités refusent d'appliquer la hausse des frais    Flash hebdomadaire    Dopage : 19 mois de suspension pour Badr Hari    Safaa Hbirkou, la nouvelle égérie de Taous    Jazzablanca en fête dans la ville    Festival de Sijilmassa du malhoun : Hajar Zemmouri remporte un concours de l'Inchad    Le Kenya domine, le Maroc sur le podium    Les clubs de Marrakech et d'Al Hoceima en chute libre    Lixus fait peau neuve pour abriter ses visiteurs…    Un livre marocain remporte le prix du meilleur livre pour enfant à Charjah    Le cauchemar de l'inflation hante à nouveau le Zimbabwe    Plus de 850.000 visiteurs au SIAM 2019    Ghosn de nouveau inculpé au Japon    Enseignement préscolaire. Création de plusieurs unités à Sidi Ifni    Botola Maroc Télécom : Le Raja et le Wydad se quittent sans vainqueur    Mohamed Benabdelkader : Le citoyen est au cœur des préoccupations du service public    Mettre l'information à la disposition des demandeurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hicham Lahlou : «Un designer n'a pas de frontière»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 05 - 10 - 2009

Hicham Lahlou expose ses créations jusqu'au 30 octobre à la Villa des arts de Casablanca. Il nous explique sa vision du design.
ALM: Quelle est la signification du design pour vous ?
Hicham Lahlou : Le design pour moi, c'est avant tout un domaine stratégique. Le design permet aux entreprises et aux économies des pays d'être compétitives. Toutes ces marques qu'on voit dans le monde, en industrie, dans les objets du quotidien, l'art de la table, la vaisselle, l'immobilier urbain... représentent les économies des autres pays. C'est du savoir-faire, des ingénieurs, des créateurs qui sont derrière cela. Et pour moi, aujourd'hui, le design a été inventé pour toucher les masses avec des valeurs d'histoire, de civilisation, d'universalité. C'est ce qui fait la force d'un produit. Parce qu'un produit n'est pas créé pour rester dans son pays, mais pour voyager.

Comment expliquez-vous l'intitulé de votre exposition « Designer around the world» ?
Je suis véritablement «un designer around the world» . Et j'ai la chance de voyager, exposer dans divers pays et de rencontrer beaucoup de monde. Là, je suis sollicité par énormément de marques. Et j'essaie d'être ambassadeur de mon travail, l'ambassadeur de mon pays d'origine qui est le Maroc, l'ambassadeur des marques des pays pour lesquels je travaille. J'essaie de créer des ponts entre le Maroc et les différents autres pays : la Belgique, les USA, la France... Un designer est quelqu'un qui n'a pas de frontière. J'ai eu la chance d'être le premier dans l'histoire du Maroc à faire cela.
Vous avez annoncé la création de la fédération marocaine du design industriel. Quel est l'objectif de cette fédération?
J'ai eu la chance d'avoir été reçu et soutenu par le nouveau président de CGEM. Et cette fédération a été créée dans le but de fédérer des entreprises qui souhaitent avoir un appui grâce au design et qui souhaitent intégrer le design dans leur stratégie de développement. Cela va de l'identité visuelle d'une entreprise en passant par le packaging d'un yaourt, ou un abri bus... Là, on démarre à peine, c'est un chantier qui est énorme. Et le prochain événement qui s'inscrira dans la continuité de ce que je viens de faire dans cette exposition, consiste en l'organisation d'un événement international mondiale qui va apporter une exposition itinérante qui fait le tour du monde et qui va véritablement montrer ce que c'est que le design.
«Designer around the world»
Dans l'exposition «Designer around the world» qui se poursuit jusqu'au
30 octobre à laVilla des arts de Casablanca, le public découvre en
avant-première, les premières créations que le designer a signées pour
de grandes marques. On y cite entre autres, l'abri bus et les
candélabres destinés à être installés dans les artères de la ville de
Rabat, les montres Lip, la baignoire nommée «Aquamar», les créations
innovatrices destinées à donner un nouveau souffle à l'artisanat
marocain, ou encore la théière qui a révélé le talent du designer
marocain en 2000 lors de l'exposition , «Regard sur le design au Maroc»
à l'Institut du monde arabe. Cette exposition a pour but de mettre en
avant plusieurs facettes du domaine de prédilection de Hicham Lahlou à
travers le design d'objet, de mobilier ou encore de mobilier urbain et
l'impact du design sur l'économie marocaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.