Les droits d'importation vont augmenter pour protéger la production nationale    Coronavirus : 93 nouveaux cas et 317 nouvelles guérisons, dimanche 12 juillet à 10H00    Pour la création d'une Haute Autorité de la Santé [Tribune]    Covid-19: 93 nouveaux cas confirmés au Maroc    RAM : Les passagers empruntant les vols au départ du Maroc sont dispensés de tests, mais...    Mohamed Hayak, directeur général de Chada FM, n'est plus    Marrakech : Hadirate Al Anwar signe une nouvelle œuvre [Diapo]    RAM renforce ses fréquences sur deux liaisons    Maroc vs Amnesty: Le gouvernement insiste sur les preuves    Agadir: Une grosse quantité de drogue détruite    Liga: les résultats et le classement de la 36e journée    Covid-19: 238 nouvelles guérisons ces dernières 24 heures    Casablanca: arrêtés pour avoir tenté de corrompre un commissaire    Royal Air Maroc : Les passagers au départ du Maroc dispensés de tests, mais ...    Le coup de gueule des Marocains souhaitant regagner leurs pays de résidence (VIDEO)    Message du roi Mohammed VI au président de la Mongolie    Casablanca: Abdeladim Chennaoui inhumé au cimetière Chouhada (VIDEO)    La loi de finances rectificative expliquée par un fiscaliste    Les derniers indicateurs de BAM en 5 points clés    Météo: le temps prévu ce samedi 11 juillet au Maroc    7 destinations insolites à visiter cet été    Dialogue social: un 2ème round aura lieu    Le plan de relance au menu d'un sommet européen    Erdogan provoque les chrétiens    La chimère des espaces verts : Casablanca à l'agonie    Huiles végétales, sucre et produits laitiers font grimper les prix mondiaux des produits alimentaires    L'OMDH préoccupé par les relations du Maroc avec Amnesty International    Athlétisme: Drôle de meeting et un gros bug à Zurich    Une série de réunions de la DTN pour développer le football national    Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain    Reprise des activités à la Maison de la culture de Béni Mellal    "Papicha" au Festival du cinéma arabe de Séoul    Driss Guerraoui porté à la présidence du Réseau Afrique des maisons de la francophonie    Le Cameroun n'a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1    Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats    Enseignement: Il est temps de mettre en œuvre le système de la loi cadre    Alaa Eddine Aljem présente son « Miracle du saint inconnu » à Séoul    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hicham Lahlou : «Un designer n'a pas de frontière»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 05 - 10 - 2009

Hicham Lahlou expose ses créations jusqu'au 30 octobre à la Villa des arts de Casablanca. Il nous explique sa vision du design.
ALM: Quelle est la signification du design pour vous ?
Hicham Lahlou : Le design pour moi, c'est avant tout un domaine stratégique. Le design permet aux entreprises et aux économies des pays d'être compétitives. Toutes ces marques qu'on voit dans le monde, en industrie, dans les objets du quotidien, l'art de la table, la vaisselle, l'immobilier urbain... représentent les économies des autres pays. C'est du savoir-faire, des ingénieurs, des créateurs qui sont derrière cela. Et pour moi, aujourd'hui, le design a été inventé pour toucher les masses avec des valeurs d'histoire, de civilisation, d'universalité. C'est ce qui fait la force d'un produit. Parce qu'un produit n'est pas créé pour rester dans son pays, mais pour voyager.

Comment expliquez-vous l'intitulé de votre exposition « Designer around the world» ?
Je suis véritablement «un designer around the world» . Et j'ai la chance de voyager, exposer dans divers pays et de rencontrer beaucoup de monde. Là, je suis sollicité par énormément de marques. Et j'essaie d'être ambassadeur de mon travail, l'ambassadeur de mon pays d'origine qui est le Maroc, l'ambassadeur des marques des pays pour lesquels je travaille. J'essaie de créer des ponts entre le Maroc et les différents autres pays : la Belgique, les USA, la France... Un designer est quelqu'un qui n'a pas de frontière. J'ai eu la chance d'être le premier dans l'histoire du Maroc à faire cela.
Vous avez annoncé la création de la fédération marocaine du design industriel. Quel est l'objectif de cette fédération?
J'ai eu la chance d'avoir été reçu et soutenu par le nouveau président de CGEM. Et cette fédération a été créée dans le but de fédérer des entreprises qui souhaitent avoir un appui grâce au design et qui souhaitent intégrer le design dans leur stratégie de développement. Cela va de l'identité visuelle d'une entreprise en passant par le packaging d'un yaourt, ou un abri bus... Là, on démarre à peine, c'est un chantier qui est énorme. Et le prochain événement qui s'inscrira dans la continuité de ce que je viens de faire dans cette exposition, consiste en l'organisation d'un événement international mondiale qui va apporter une exposition itinérante qui fait le tour du monde et qui va véritablement montrer ce que c'est que le design.
«Designer around the world»
Dans l'exposition «Designer around the world» qui se poursuit jusqu'au
30 octobre à laVilla des arts de Casablanca, le public découvre en
avant-première, les premières créations que le designer a signées pour
de grandes marques. On y cite entre autres, l'abri bus et les
candélabres destinés à être installés dans les artères de la ville de
Rabat, les montres Lip, la baignoire nommée «Aquamar», les créations
innovatrices destinées à donner un nouveau souffle à l'artisanat
marocain, ou encore la théière qui a révélé le talent du designer
marocain en 2000 lors de l'exposition , «Regard sur le design au Maroc»
à l'Institut du monde arabe. Cette exposition a pour but de mettre en
avant plusieurs facettes du domaine de prédilection de Hicham Lahlou à
travers le design d'objet, de mobilier ou encore de mobilier urbain et
l'impact du design sur l'économie marocaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.