Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    La Sûreté nationale célèbre son 65e anniversaire    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Exploration de l'espace : la Chine réussit à poser un robot sur la planète Mars    Heure légale: retour à GMT+1 le dimanche 16 mai à 02H00    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Il tue un élève et blesse son frère et sa sœur
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 28 - 01 - 2010

Au douar Ouled Mellouk, à Casablanca, un jeune homme âgé de vingt-cinq ans, qui était sous l'effet de comprimés psychotropes, a tué, sans mobile apparent , un élève âgé de seize ans et a blessé son frère et sa sœur.
Nous sommes au douar Ouled Mellouk, commune Lahraouiyine à Casablanca. Mohamed qui pris, ce samedi 16 janvier, un café avec ses amis, a emprunté le chemin pour retourner chez lui. Il y passait souvent, jour et nuit. Jamais personne ne lui a jamais barré le chemin. Seulement, ce soir, un jeune homme, armé d'un couteau, s'est tenu devant lui. Que voulait-il de lui ? Mohamed n'avait pas de réponse. Surtout que le jeune homme s'est contenté de le menacer sans lui demander quoi que se soit. Il ne l'a pas agressé. Bref, il ne l'a pas touché. Mohamed l'a dévisagé. Il l'a déjà vu quelque part au quartier. Il semble qu'il demeure non loin de chez lui. Sévèrement, le jeune homme lui a ordonné de partir. Mohamed est arrivé chez lui en tremblant. Sa femme et ses enfants lui ont demandé ce qui lui est arrivé. «Dieu m'a sauvé d'un clochard qui m'a barré le chemin avec un grand couteau à la main», a-t-il affirmé à ses deux enfants. Ses deux enfants, Mouâd, âgé de vingt-neuf ans, coiffeur de son état et Abdelfadel, âgé de seize ans, élève à la huitième année de l'enseignement fondamental, se sont énervés au point qu'ils ont décidé d'aller le chercher. Seulement, il les a empêchés et leur a promis de porter, le lendemain matin, une plainte au commissariat de police. Malheureusement, il n'a pas tenu sa promesse. Car, la mère du jeune homme est venue, le lendemain matin, pour le supplier de ne pas faire du mal à son fils. Elle lui a expliqué qu'il était sous l'effet de la drogue. Elle l'a supplié au point que Mohamed a renoncé à sa décision. Deux jours plus tard, lundi 18 janvier. Mohamed et ses deux enfants étaient chez un membre de leur famille. Vers 22 h, il ne leur restait que quelques mètres pour rentrer chez eux. Tout d'un coup, un jeune homme leur a coupé le chemin. Il était armé d'un couteau. Le père lui a demandé de les laisser tranquilles. « C'est la même personne qui m'avait barré le chemin l'autre fois», a-t-il chuchoté à ses deux enfants qui semblaient être hors d'eux.
Mouâd s'est adressé au jeune homme et lui a demandé de les laisser passer. En vain. Il a tenté de les agresser avec son couteau. Mais les deux frères ont reculé de quelques mètres. Ils ont saisi des pierres pour le frapper. Ce qui a rendu le jeune homme très nerveux au point qu'il a tenté de poignarder le père, Mohamed. Mais, les deux frères l'ont empêché. À ce moment, il n'a pas hésité à asséner un premier coup à Mouâd, puis un deuxième et il a donné d'autres coups à Adel. Leur sœur, Nadia, a été avisée. Elle a rejoint son père et ses deux frères. Le jeune homme l'a également poignardée avant de prendre la fuite. Les éléments de la police de Sidi Bernoussi-Zenata ont été alertés. Ils se sont dépêchés sur les lieux. Les éléments de la protection civile sont arrivés. Ils ont évacué les trois blessés, les deux frères et leur sœur vers les urgences de l'hôpital Ibn Rochd. Une heure plus tard, l'élève Abdelfadel a rendu l'âme suite à ses blessures. Mouâd était en réanimation. La police s'est lancée à la recherche du jeune homme qui les a poignardés. Vers minuit, les enquêteurs l'ont arrêté au quartier Lalla Meriem. Il s'agit de A. K, âgé de vingt-cinq ans, sans profession, célibataire, qui a avoué son crime. Il était sous l'effet de comprimés psychotropes.
Pourquoi a-t-il poignardé les deux frères et leur sœur ? Le mis en cause n'avait pas de réponse. Il a baissé la tête sans divulguer son mobile. Les enquêteurs ont découvert qu'il faisait l'objet d'une autre plainte déposée par une autre victime à laquelle il a subtilisé un téléphone portable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.