« Darkweb »: Un réseau international de pédophiles tombe    Quelle Europe à nos portes ?    Célébration de la Journée mondiale de l'Afrique à Rabat    Aéronautique: Le challenge de la valeur ajoutée et de la taille critique    Le Maroc réagit à la démission de Horst Köhler    Elections européennes: Les réformes passées au crible    L'ISIC accueille son nouveau directeur    El Othmani chez les conseillers    La fermeture du centre de proximité de Sidi Moumen démentie    Les touristes marocains boostent la destination Agadir    Habib El Malki se réunit avec les présidents des groupes et groupement parlementaires    Saâd Dine El Otmani : Le gouvernement déterminé à moderniser l'administration    Le Maroc et la Côte d'Ivoire font le point sur leur coopération    La liste officielle de Renard attendue pour bientôt    Florent Ibengue : La CAN se doit d'être grandiose car toute l'Afrique est aux aguets    Divers sportifs    Moussaoui Ajaloui anime une rencontre de l'USFP à Salé    Atlantique Assurances se lance dans le coton    Lancement de l'étude TIMSS 2019 avec la participation du Royaume    Les cas de démence vont tripler d'ici à 2050 selon l'OMS    Divers    L'activité touristique de Marrakech en accroissement depuis 2015    Ces tournages qui ont tourné au drame : Top Gun    Ammi Driss : Je ne me considère pas comme marginalisé car la décision d'arrêter en 1989 fut mienne 1/2    Ahmed Boulane présente son premier livre à Tanger    HCP : La population du Maghreb passera à 131,9 millions en 2050    L'ambassadeur du Maroc en Namibie remet ses lettres de créances au Président Geingob    5è édition du Prix Mohammed VI de l'art décoratif marocain sur papier    2000 : Les Lions de l'Atlas chutent au premier tour    Bahja et Camacho : souvenirs partagés    Coupe d'Afrique. Continental sponsor officiel jusqu'en 2023    La Tribune de Nas : La Coupe du Monde 2022 s'exporte à Casablanca…    Marrakech. Le CRT dresse son bilan    Vodafone suspend ses achats de téléphones 5G Huawei    L'ONU rend hommage aux soldats de la paix, dont un Marocain    Once Upon a time in…Hollywood. Une claque tarantinesque !    Azelarab Kaghat, le général…    Nouvelle date de l'examen régional de la première année du baccalauréat    Ligue des champions : Les billets du match WAC-EST sont disponibles    Enseignement préscolaire. 60% des enfants ciblés intégrés    Le Maroc compte taxer Facebook et Google    BAM: l'immobilier en berne    Washington-Téhéran: La tension est à son comble…    Le New York Times consacre un long carnet de voyage au Royaume    Politique de voisinage : Politique de voisinage L'UE se félicite de la coopération avec le Maroc    Nike accusé de contrefaçon    Meknès. Un inspecteur de police fait usage de son arme pour arrêter un individu    En Libye, la guerre est aussi économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Festival international du film de Dubaï : Muhr d'or pour «Balle perdue» et deux distinctions pour le Maroc
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 21 - 12 - 2010

Le film libanais «Balle perdue» a remporté le Grand prix et deux films marocains ont été primés dimanche au Festival international du film de Dubaï.
Le film libanais «Balle perdue», de Georges Hachem, a obtenu dimanche le Muhr (étalon) d'or du Festival international du film de Dubaï, tandis que deux films marocains ont été primés pour la qualité du scénario et de la photographie. Sur fond de début de guerre civile, «Balle perdue» relate l'histoire d'une jeune femme tiraillée entre un prétendant qui lui est imposé par sa famille et un vieil amour perdu. Georges Hachem, dont c'est la première œuvre, a reçu le prix dimanche soir des mains de l'actrice française Isabelle Huppert, venue à Dubaï présenter son film «Copacabana». Le Maroc qui n'est pas rentré bredouille de cette compétition s'est vu attribuer deux distinctions. «Pégase» de Mohamed Mouftakir et «Dès l'aube» de Jiali Ferhati ont été récompensés lors de cette 7ème édition du Festival de Dubai, le premier pour la photographie tandis que le second a décroché le Prix du meilleur scénario. Avec un casting réunissant, entre autres, Driss Roukh, Saadia Ladib, Majdouline Idrissi et Anas El Baz, «Pégase», première œuvre son réalisateur, relate l'histoire d'une jeune fille, choquée, retrouvée par les agents de la police, prétendant avoir été violée par un démon. Quant à «Dès l'aube», écrit et réalisé par Jiali Ferhati, il met en scène Keltoum et Omar, mari et femme, des comédiens pas très sollicités qui vivent dans un village à la montagne et ont un rêve des plus tenaces: monter un spectacle qui leur tient à cœur depuis fort longtemps... Autre prétendant marocain lors de cette compétition, «Majid» de Nassim Abassi qui parle de la vie d'un enfant orphelin de 10 ans qui vend les livres et cire les chaussures à Mohammedia, tandis que son frère aîné «Idriss» rêve de voyager en Europe. «Courte vie» d'Adil Fadili (grand Prix du Festival national du court-métrage) représentait également le Maroc dans la catégorie des courts. Le longmétrage jordanien «Transit» de Mohammad al-Hushki, qui a obtenu la mention spéciale du jury, raconte, quant à lui, l'histoire d'une femme qui revient à Amman après des années d'exil et un divorce aux Etats-Unis, et qui a du mal à s'intégrer dans la société. Parmi les films primés figure également «Six, sept, huit» de Mohammad Diab, qui aborde le problème du harcèlement sexuel en Egypte et dont l'actrice principale, Bouchra, a reçu le Prix de la meilleure actrice. Le film de la réalisatrice émiratie Nayla al-Khaja, «Malal» (Ennui), dresse un portrait sans concession des relations au sein d'un mariage arrangé, a obtenu le Prix du meilleur film émirati. Le festival a également décerné dimanche soir un Prix spécial pour l'ensemble de son œuvre au réalisateur malien Soumymane Cissé. Douze longs métrages étaient en compétition pour le Muhr du meilleur film arabe, dont des films d'Egypte, du Liban, de Syrie, d'Irak et du Maroc.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.