Changement de modèle ?    Le HCP appelle les entreprises à s'adapter à la situation    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Journée internationale du sport : TIBU Maroc annonce plusieurs actions    Coronavirus : 973 infractions en matière des prix et de qualité des produits alimentaires relevées du 1er mars au 5 avril    Le Maroc humaniste!    Ramédistes et salariés affiliés à la CNSS – Attijariwafa bank : Les démarches à suivre pour bénéficier des aides financières    Société Générale Maroc : Un résultat net consolidé en hausse de 8,44% en 2019    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire de la LDC    8.612 personnes arrêtées et soumises aux enquêtes judiciaires    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Coronavirus : Crédit Agricole du Maroc lance une radio interne    «La situation épidémiologique est maîtrisée pour le moment mais deux semaines cruciales nous attendent»    Les agents de propreté: nos protecteurs jetés en pâture    BAD: «Ce n'est pas le moment de la distanciation budgétaire»    Les masques distribués en épicerie et en grande surface au prix de 0,8 DH l'unité    Coronavirus : mobilisation des représentations consulaires du Maroc en France    Abdelkader Retnani : «Les éditeurs sont en confinement total, soit à l'arrêt à 80% du secteur»    Elisabeth II appelle à la résilience: «Nous vaincrons»    Quelle leçon nous apprend l'Histoire!    «La lecture, mon échappatoire!»    Football : Les clubs marocains dans le flou total    Post-coronavirus : les professionnels du BTP se penchent sur l'élaboration d'un plan de relance    Algérie : un journaliste condamné à 8 mois de prison pour « contrebande »    Réunion, lundi, du conseil de gouvernement    Les sept consignes de Benchaâboun    Midelt : un député pjdiste roule sans assurance et viole l'état d'urgence sanitaire    Liverpool met une partie de ses salariés en chômage partiel    Le nouveau coronavirus exacerbe encore les inégalités aux Etats-Unis    «La crise provoquée par la pandémie apporte un désaveu cinglant aux apôtres du Capital»    Le Maroc de tous les espoirs!    Covid-19 et injustices meublent le quotidien des camps de Tindouf    Assistance aux familles de nos compatriotes décédés en France et en Belgique    Mesures pour la protection des magistrats et des justiciables    Prise en charge officielle des frais d'inhumation des MRE en situation précaire    Campagne d'hébergement des SDF à Khénifra    Grâce Royale au profit de 5.654 détenus    Hakimi au Real Madrid jusqu'en 2023    Report du Trophée Hassan II et de la Coupe Lalla Meryem de golf    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents    Disney repousse la sortie des prochains Marvel    "La révolte des secrets", nouvel ouvrage de Rachida Belkacem    Les séries du ramadan à l'arrêt à cause du coronavirus    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agadir : Une Fédération interprofessionnelle dédiée à l'argane voit le jour
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 11 - 04 - 2011

La Fédération interprofessionnelle marocaine de la filière d'argane a vu le jour, samedi 9 avril, à Agadir. Et c'est Mohamed Ourais qui a été élu à la tête de cette nouvelle institution.
La filière de l'argane s'est désormais dotée d'une fédération interprofessionnelle. En effet, la Fédération interprofessionnelle marocaine de la filière d'argane (FIMARGANE) a été créée, samedi 9 avril, lors de la tenue de son assemblée constitutive dans la ville d'Agadir. Une première étape qui a été également marquée par la mise en place du bureau exécutif. Et c'est Mohamed Ourais, président de l'Amigha, qui a été élu à la tête de cette fédération. La genèse de cette institution interprofessionnelle vient couronner le processus d'organisation de la filière en assurant une meilleure intégration de toutes ses composantes. D'ailleurs la fédération interprofessionnelle permet de regrouper les différents acteurs de la filière voire ceux dont les intérêts sont différents. De ce fait, la Fimargane réunit la Fédération nationale des associations provinciales des ayants droit usagers de l'arganeraie, qui regroupe les huit associations provinciales de la réserve de l'arganeraie, l'Association nationale des coopératives d'argane (ANCA), l'Association marocaine de l'indication géographique de l'huile d'argane (AMIGHA), l'Association professionnelle marocaine des sociétés de production d'argane et l'Association nationale des commerçants et utilisateurs de l'huile d'argane. Par ailleurs, la Fimargane devrait, entre autres, jouer le rôle de coordination et de concertation entre les différents partenaires actifs dans le secteur de l'arganier. Elle aura également pour rôle la concrétisation des orientations et directives tracées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour le développement du secteur de l'arganier. Ceci en assurant le rôle d'interlocuteur des administrations de l'Agence nationale de développement des zones oasiennes et de l'arganier (ANDZOA), créée par Sa Majesté en novembre 2009. En outre, la fédération inscrit sa mission principale dans le cadre de la vision stratégique du Plan Maroc Vert en vue du développement de la filière de l'arganier. Notons que cette vision sera déclinée par un plan d'action présentant des axes de développement du secteur et des solutions crédibles et réalistes aux préoccupations de tous les acteurs. Elle fera également l'objet d'un contrat-programme qui sera signé prochainement entre la Fimargane et le gouvernement. Ceci étant, la genèse de cette fédération interprofessionnelle aura, certes, de très grands apports pour la filière notamment en matière de promotion des recherches scientifiques, de connaissance et pénétration des marchés, de promotion de l'innovation ainsi que d'adaptation des produits à la demande du marché interne et externe. Pour rappel, le Plan Maroc Vert avait encouragé l'organisation interprofessionnelle dans plusieurs secteurs notamment dans la filière laitière, de la viande rouge et des fruits et légumes. De surcroît, la valorisation de la filière d'argane a connu de grandes avancées ces dernières années. En effet, la filière n'a cessé de se développer en passant par l'organisation en coopératives, la création des associations provinciales des ayants droit et la mise en place de l' Indication géographique protégée (IGP). Autant d'étapes qui ont préparé le terrain pour la mise en place de la fédération interprofessionnelle.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.