Présidentielles au Brésil: Bolsonaro confiant, Lula appelle à la paix    Covid-19/Maroc : 3.195 PCR réalisés en 24H    Casablanca / L'Boulevard : Des débordements entachent la joie des festivaliers    Mondial-2022: le Maroc et le Qatar annoncent un accord portant sur la sécurité de l'événement    Les liens historiques entre le Maroc et le Pérou ne peuvent être altérés par des positions volatiles    Skhirate-Témara : 700 bénéficiaires d'une caravane médicale    Mondial de football pour amputés : Le Maroc s'incline face au Brésil    Larache / Festival équestre : Les cavaliers des tribus Jbalas consacrent un patrimoine ancestral    L'Boulevard envers et contre tout !    Migrants : quatre morts et vingt-neuf disparus au large des Canaries    le ministère des Affaires étrangères met une cellule de suivi et des numéros de téléphone à la disposition de la communauté marocaine    Prévisions météorologiques pour le lundi 03 octobre 2022    Conférence autour du livre «Tifawin» de Khadija Rchouk    Vidéo : Quand Tarab Ambassadors fête comme il se doit la fête d'Al Mawlid    Insolite : Le prince moulay Hicham pousse la chansonnette dans la rue    Rabat vibre au rythme du jazz    Guelmim : Journée d'étude sur la problématique de la gestion des ressources hydriques dans la région    Migrants clandestins : les familles des disparus haussent le ton    Burkina Faso: Le chef de l'ONU condamne « toute tentative » de prise de pouvoir par la force    Burkina Faso: sous fond de rivalité entre la Russie et la France    L'armée ukrainienne reprendra d'autres villes du Donbass « dans la semaine à venir », affirme Zelensky    Le Maroc en quête des drones chinois "Wing Loong II"    Le FACDI, un incubateur pour le développement de la coopération Sud-Sud    La Libye s'oppose au projet de gazoduc transsaharien porté par l'Algérie    Liquidité bancaire: le besoin à 77,5 MMDH au T2-2022 (BAM)    Le Maroc compte présenter sa candidature    Marc Lasry, le Marocain copropriétaire de la franchise NBA des Bucks veut racheter l'Inter Milan    Quelle culture voulons-nous ?    Israël : une cellule locale de l'Etat islamique démantelée    Falsification de visas : Arrestation d'une vingtaine de membres d'un réseau criminel    «Crise cardiaque.... Chaque minute vaut une vie»    Le FNUAP salue les progrès du Maroc    Sommeil : Astuces pour se rendormir vite après un réveil en pleine nuit    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi    Nigeria : l'ARM participe à la 2ème conférence du Réseau des gouvernements infranationaux d'Afrique    Le Maroc au CPS de l'UA: Une consécration de la confiance dont jouit le Royaume    Un témoignage du Bâtonnier Abdelaziz BENZAKOUR    Mohamed Joudar succède à Sajid à la tête de l'UC    Signature d'un Mémorandum d'Entente entre l'ARM et le Forum des Gouverneurs du Nigéria    Renouvellement du Conseil national de la presse : le torchon brûle entre la Fenajic et le gouvernement    SM le Roi félicite le Prince héritier d'Arabie Saoudite    Semaine dans le rouge pour la Bourse de Casablanca    Le ministère ne se chargera plus des équivalences des diplômes obtenus à l'étranger    Prêt-à-porter. Camaieu Maroc dans la tourmente    Clôture en apothéose à Dakhla de "Prince Héritier Moulay El Hassan Kitesurfing World Cup 2022"    Programme des principaux matchs du dimanche 2 octobre    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi de la situation au Burkina Faso    CHAN-2022 (tirage): Le Maroc hérite du Soudan, Madagascar et Ghana    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les élections communales anticipées : Pourquoi elles présentent un enjeu majeur pour le PJD
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 16 - 01 - 2012

Après les élections législatives qui ont donné une grande victoire au Parti de la justice et du développement (PJD), le parti islamiste affrontera dans quelques mois un lourd défi : les élections communales.
A travers les communales qui auront lieu probablement en juin prochain, le parti dirigé par Abdelilah Benkirane aspire à faire d'une pierre deux coups. D'un côté, le parti de la lampe devra consolider sa position sur la scène politique. Et de l'autre, les islamistes ont besoin d'une forte présence à la base, c'est-à-dire au sein des conseils locaux, condition sine qua non pour une meilleure mise en œuvre du programme gouvernemental. Mais, ce n'est pas aussi simple. Ce n'est pas au niveau local qu'excellent généralement les islamistes. A titre d'exemple, lors des élections communales de juin 2009, le PJD était arrivé modestement en sixième position avec 1513 sièges, soit 5,5% des voix, derrière le PAM, l'Istiqlal, le RNI, l'USFP et le MP. A la différence des communes urbaines, ce parti est faiblement représenté en milieu rural. Ainsi, en plus de la gestion des grands dossiers de par sa position de dirigeant de la coalition gouvernementale, le PJD pense déjà aux mesures à prendre pour s'assurer un bon score lors des communales anticipées. Le PJD ne se fait pas d'illusion. Il sait que seuls un bon démarrage de l'action gouvernementale et un rendement positif lors des premiers jours du gouvernement pourraient accroître sa popularité auprès des citoyens. «Si au cours des trois premiers mois, le gouvernement arrive à entreprendre des initiatives qui rendront l'espoir et la confiance aux citoyens, le PJD occupera, sans conteste, une bonne place lors des communales», souligne Abdellah Bouanou, député PJD. Selon cet élu local PJD à Meknès, il est primordial pour le PJD d'être présent au niveau local pour réussir sa mission au gouvernement. «Les citoyens savent très bien que le gouvernement travaille de haut et que c'est au niveau local que leurs principales revendications seront traitées. L'essentiel des attentes des citoyens est lié directement au travail des conseils locaux», souligne M. Bouanou. «Si l'alliance qui dirige actuellement le gouvernement réussit à occuper une bonne place lors des prochaines communales, un grand pas sera franchi en matière de développement du pays à tous les niveaux», ajoute-t-il. A noter que pour remédier à sa faiblesse au niveau local, le PJD ne manquera pas de miser sur ses deux principaux alliés au gouvernement, à savoir le MP et l'Istiqlal. L'autre défi majeur pour le PJD, c'est d'éviter d'être «victime de sa grande victoire» aux législatives. Pour garantir leur compétitivité, les islamistes devront faire ressortir une nouvelle élite qui prendra en charge la mission d'assurer une bonne gestion du parti pour le préparer aux communales anticipées, à l'heure où les principaux cadres ont été épuisés par le Parlement et le gouvernement. Les islamistes ont du pain sur la planche.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.