Covid-19: Fin de la deuxième vague Omicron au Maroc    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 9 Aout 2022    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc    Journée nationale du migrant: Le CCME soutient les initiatives des Marocains du monde envers leurs régions    L'endettement financier des ENF à près de 821 MMDH en 2021    PLF 2023. Quel impact de la mise en œuvre de la loi-cadre sur la fiscalité ?    La circulation fiduciaire progresse de 5,6% en 2021 (BAM)    Grève de Ryanair : dix vols annulés en Espagne    Accord de paix au Tchad: l'ONU salue une « étape importante » dans l'histoire du pays    Les Etats-Unis et les pays africains, des « partenaires égaux » face aux nouveaux défis    La culture autre levier de la diplomatie marocaine    Mer de Chine : Exercices militaires de Taipeh et prolongement des manœuvres chinoises    Palestine : Tel-Aviv poursuit l'élimination des cadres de la résistance    Chambre des Conseillers : la sécurité sanitaire est une priorité centrale de la souveraineté nationale    Incendie de forêt : 700 hectares partis en fumée en France    Transfert : Isco rejoint le FC Séville    Mondiaux juniors : Le Marocain Benyazide remporte le bronze du 3000 m steeple    La CAF lance une nouvelle plateforme en ligne de licences de clubs    Ukraine : Au 166è jour de guerre, Moscou et Kiev échangent les accusations    Les Etats-Unis mettent fin à des mesures migratoires de Donald Trump    Eaux contestées : le Hezbollah libanais hausse le ton contre Israël    Le «Pavillon Bleu» hissé pour la 11è fois consécutive sur la plage d'Aglou à Tiznit    Insolite : une compagnie de matelas recrute des dormeurs professionnels    5èmes jeux de la Solidarité islamique : une forte participation marocaine pour faire briller le sport national    Clôture à Ain Leuh du 21ème Festival national d'Ahidous    Jidar Rabat Street-Art Festival: Neuf nouvelles oeuvres garnissent la capitale    SNRT: Journées portes ouvertes au profit des Marocains du monde    Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans    Le mercato international du Raja : Un Libérien pour faire oublier Ben Malango !    Enseignement supérieur: Pourquoi nos Universités peinent-elles à monter en gamme ?    Sports urbains : Le Marocain Bilal Sahli remporte la médaille d'argent au Mondial    Région TTA : 206 projets approuvés pour 8,4 MMDH    Maroc : Manifestations de solidarité avec le peuple palestinien    Mercato de L'AS FAR : Derrag, Naji, Assout et Jouini et prolongement de Neffati    Botola Pro D1 et D2 : La feuille d'arbitrage digitalisée dès le début de la saison    Eté 2022, une opération Marhaba qui tranche avec les précédentes    Najat Aâtabou danse et chante à l'occasion d'Achoura (VIDEO)    Coupure temporaire de la circulation ce mercredi sur cette route    Le Groupe arabe à l'ONU salue les efforts du Roi en faveur de la Palestine    Bourse de Casablanca: l'essentiel de la séance du lundi 08 août    Le «Parlement itinérant» fait escale à Tanger    ONU : Le Groupe arabe salue les efforts soutenus du Roi en faveur de la cause palestinienne    La revue de presse du mardi 9 août    Météo. Voici le temps qu'il fera ce mardi 09 août au Maroc    Rabat: le patrimoine culturel populaire valorisé par la célébration de Baba Achour    La politique actuelle des visas «abîme» les relations de la France avec le Maghreb    Les faucons de Lekouassem d'Oulad Frej sont lâchés    L'apostille de "Dbibina" : quand les Soros-suceurs se mélangent les pinceaux et en paient le prix fort !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



RAM : le ciel africain en ligne de mire
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 02 - 2004

La Royal Air Maroc serait intéressée par le projet de création d'une compagnie aérienne au sein de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) dénommée Air CEMAC.
La RAM serait intéressée par la création de la nouvelle compagnie africaine Air CEMAC. C'est l'Agence de Presse panafricaine (PANA) qui rapporte l'information. La semaine dernière, les ministres de Transport des pays membres de la CEMAC (Cameroun, Congo, la république Centrafrique, Gabon, Guinée-Équatoriale et Tchad) se sont en effet réunis mercredi et jeudi à Libreville avec une délégation de la BAD pour examiner le projet de création d'une compagnie aérienne sous-régionale.
"L'intérêt de la Royal Air Maroc dans ce projet d'intégration sous régionale a été suscité par des contacts entre cette société et le président de la Banque africaine de Développement, Omar Kabbaj, sur mandat des chefs d'Etat de la sous-région", indique l'agence qui cite le communiqué final d'une réunion à Libreville des ministres de Transport de la sous-région.
La même source indique que les ministres de transport d'Afrique centrale ont désigné leurs collègues du Gabon et de la Centrafrique ainsi que les secrétaires exécutifs de la CEMAC, de la Banque de développement de l'Afrique centrale (BDEAC) et de la BAD pour poursuivre les contacts avec la Royal Air Maroc à ce sujet. L'idée de la création de la compagnie africaine remonte au 3ème sommet de la CEMAC à Yaoundé en décembre 2001, les chefs d'Etat se sont saisis du dossier. Conçue pour succéder à feue Air Afrique, la future compagnie sera constituée sous la forme d'une société anonyme d'un capital de quinze (15) milliards de francs CFA ( environ 23 millions d'euros). Les Etats membres de la CEMAC participent à hauteur de 30 % soit 5 % par Etat. Les privés et les institutionnels de la CEMAC disposent de 22%. Un partenariat technique de référence se situera à 18 %, tandis que les investisseurs internationaux plafonneront à 30 %. Cette répartition se caractérise par la faible participation financière des Etats. Ces derniers restent également disposés à baisser leurs parts dans le capital au cas où les opérateurs économiques manifesteraient un intérêt à y souscrire.
Les experts de la CEMAC cherchent à éviter de faire des Etats de la Communauté les actionnaires majoritaires de la Compagnie à l'instar d'Air Afrique détenu à 68,44% par les Etats membres du consortium. Par ailleurs, les Etats de la Communauté apportent à Air CEMAC leurs droits de trafic sur le long courrier et le réseau régional. Ainsi, la République centrafricaine, la République du Congo et la République de Guinée-équatoriale donnent l'exclusivité de leurs droits de trafic à la future compagnie. Cependant le Cameroun et le Gabon ont choisi de faire jouer la concurrence avec les instruments nationaux existants. Les études de faisabilité du projet avaient montré que la future compagnie pourrait transporter 720.000 passagers long courrier et 830.000 passagers régionaux par an, principalement sur les marchés du Nigeria et de la République démocratique du Congo.
Concernant le timing du lancement de la compagnie, les membres du comité de pilotage du projet prévoient la première assemblée générale des actionnaires en décembre 2004. À suivre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.