Examen de la coopération sécuritaire maroco-américaine    Josep Borrell brise les rêves du Polisario et de l'Algérie    Habib El Malki s'entretient avec Nikolaj Harris    Le Maroc émet avec succès un emprunt obligataire de 1 milliard d'euros en deux tranche    Médicaments covid-19, la rupture est confirmée    Grand oral du Maroc à Genève sur la politique des services    A l'ONU, le président du Zimbabwe demande la levée des sanctions occidentales    Humayun ' s Tomb, le temple de l' amour qui a inspiré le Taj Mahal    Le Liban peut ouvrir une voie nouvelle    Jawad El Yamiq s'engage avec Real Valladolid    Enzo Zidane proche du Wydad de Casablanca    Messi, prié de rester au Barça mais privé de sa garde rapprochée    Le Zamalek et le Ahly forment un front commun    L'Atlético a refusé l'offre de City pour Giménez    Vaccin anti-Covid19: la Chine veut produire 610 millions de doses par an    Pierre Troisgros, chef visionnaire et figure d' une prestigieuse dynastie    L'écrivain Gabriel Matzneff définitivement privé d'aide publique    Les Spice Girls refont parler d' elles    Algérie: les médias francophones publics réclament la libération de Khaled Drareni    Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo: ce que l'on sait    Quel avenir pour le tourisme au Maroc ?    Atlanta: hausse de 5,6% du résultat net à 213 MDH    La vision de la CGEM pour la relance    Affaire Omar Radi : «Certaines ONG défendent sans cesse l'ouverture d'enquêtes pour viol, excepté quand les victimes sont marocaines» dit le SNPM    Algérie : le régime interdit une réunion du conseil national d'un parti de l'opposition    Plus de 80% des cas dans les pays africains sont asymptomatiques, annonce l'OMS    António Guterres : « la coopération internationale a échoué face à la Covid-19 »    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Inondations au Sahel : au moins 112 morts et plus de 700.000 personnes affectées    Test PCR. On a piégé un laboratoire    Internats fermés. Des élèves dans la rue    Attentats contre des ambassades des Etats-Unis en Afrique : le Soudan se prépare à verser des indemnités    Côte d'Ivoire : à l'approche de la présidentielle, la crainte de troubles publics    LF 2021 : voici les propositions de la CGEM [Document]    Céline Dion : pourquoi est-elle si maigre ?    Une nouvelle vidéo de Saad Lamjarred fait le bonheur de ses fans    Derby Wydad-Raja (0-0) : Un nul sans spectacle !    Supercoupe UEFA : Bounou et En-Nesyri finalistes malchanceux !    Twitter ne protège pas assez les femmes, selon Amnesty International    Achat d'armes américaines : le Maroc, pays dominant de la région MENA    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Casablanca Finance city: la réorganisation du pôle financier est actée    L'agilité, c'est pour les gouvernements aussi    Dislog Group consolide son portefeuille de marques avec « Fine »    Covid-19 : 807 professeurs et 413 élèves contaminés depuis le début de l'année scolaire    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Antarctique : fonte de glace record après l'arrivée de la canicule
Publié dans Barlamane le 23 - 02 - 2020

La fonte des glaciers est un événement connu des scientifiques depuis des années. C'est aussi un baromètre qui sert à mesurer l'impact du réchauffement climatique sur notre planète.
Deux nouvelles images diffusées par la NASA montrent la différence sur la calotte glaciaire de l'île Eagle, qui se trouve sur le Continent blanc, entre le 4 et le 13 février. Les instantanés avant et après montrent une diminution spectaculaire de 20% de la glace et de la neige le long de la pointe nord de la péninsule antarctique.
Soulignons que la quantité de glace perdue annuellement sur le Continent blanc a été multipliée par sept entre 1979 et 2017. L'incursion d'eau de mer relativement chaude sous les barrières de glace est à l'origine de ce phénomène de destruction lente de ce capital glaciaire. Avec le réchauffement climatique, les anomalies, improbables dans certaines zones, deviennent désormais probables.
De plus, l'année 2019 a conclu une décennie marquée par sa chaleur exceptionnelle à l'échelle mondiale. Et ce, en raison des gaz à effet de serre produits par les activités humaines. Et la tendance se poursuit puisque le premier mois de l'année 2020 a été le plus chaud enregistré depuis 1850.
Cette hausse des températures a des conséquences naturelles sur les calottes glaciaires qui perdent des milliards de tonnes chaque année. Depuis 2012, l'Antarctique en a perdu 219 milliards annuellement, soit trois fois plus qu'avant cette année, selon une étude menée sur plus de 25 ans par une équipe de chercheurs de la NASA. C'est ainsi 8 % du pergélisol qui est menacé de disparition, principalement dans l'Antarctique Ouest où la perte des glaces s'est accélérée dans les premières décennies de ce siècle. Si l'ensemble des terres glacées de ce territoire austral devait fondre, le niveau des océans grimperait alors de 60 mètres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.