Des arrestations massives lors de manifestations en Birmanie    Alerte météo : fortes averses orageuses et chutes de neige jusqu'au 2 mars dans plusieurs provinces    Les indices s'enfoncent malgré un léger reflux des taux    Quand l'opposition dénonce la «propagande médiatique» du pouvoir algérien contre le «Hirak»    Algérie : «L'autoritarisme et la politique du fait accompli ne mèneront que vers l'impasse»    Le Maroc peut profiter de la guerre géopolitique du Gaz européen    «Un retournement de tendance en Bourse?»    Classe prolétaire    Près de deux millions de Marocains seront alimentés en électricité    «Nidaa Oujda», un appel contre le discours de division    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud    Les arméniens réclament le départ du Premier ministre    Un «mini Maghreb» sans le Maroc et la Mauritanie, une idée aussi incongrue qu'irréaliste    Libye : près de 150 migrants secourus en mer Méditerranée    Le FUS s'offre l'AS FAR à domicile    La sélection nationale participe au Championnat d'Afrique en Egypte    Liga: Barcelone bat le FC Séville et enchaîne    Un acquis important pour relever les défis    Voyages : voici les pays européens prêts à lancer leurs passeports vaccinaux    Delta Holding: Un CA en baisse de 15% en 2020    Le premier radiotélescope du Royaume installé à Marrakech    Présentation du beau livre «Pour une Maison de l'Histoire du Maroc»    «Tout ira bien», nouveau recueil de poèmes de Driss Meliani    Interview avec Selma Benomar, l'ambassadrice du luxe à la marocaine    Plusieurs eurodéputés interpellent Josep Borrell sur la répression et la coercition politiques en Algérie    Mustapha Ramid opéré au lendemain de sa démission    Botola Pro D1 « Inwi » (8è journée): Classement    Maroc-Tunisie: Aboub critique l'arbitrage (CAN U20)    La CAF autorise la programmation des matchs internationaux en Libye    Sahara : la neutralité passive de l'Europe dessert la stabilité et l'intégration régionales, selon un média italien    Transavia, filiale low-cost d'Air France va ouvrir une nouvelle ligne vers le Maroc    Manuels et cahiers scolaires : les imprimeurs gagnent leur bataille pour la préférence nationale    Covid-19 : les Etats-Unis autorisent un troisième vaccin    Températures (par villes) prévues pour le dimanche 28 février 2021    Tendances déco 2021 : Les couleurs à adopter    Le groupe sanguin O, est-ce un rempart contre le Covid-19 ?    Anniversaire : SAR la Princesse Lalla Khadija souffle sa 14ème bougie    Hirak, saison 2: Le Figaro fait le point sur la situation en Algérie    Change : Le dirham s'apprécie face au dollar du 18 au 24 février    Harcèlement sexuel : de nouvelles allégations contre le gouverneur de New York Andrew Cuomo    Voici le temps qu'il fera ce dimanche    Nigeria : 42 personnes relâchées, dont 27 élèves, après un enlèvement dans un pensionnat    CAN U20 : Les tirs de la chance privent le Maroc de la demi-finale !    AS FAR-SCCM (1-1) : Les Militaires rejoints sur la ligne d'arrivée !    Joaillerie : Hicham Lahlou lance sa collection « Magic Alice »    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coronavirus en Europe : plusieurs pays se préparent à lever progressivement ou ont déjà allégé le confinement
Publié dans Barlamane le 28 - 04 - 2020

Au rythme d'une épidémie planétaire du nouveau coronavirus encore loin d'être jugulée, les pays européens ont amorcé un déconfinement.
Déjà à l'œuvre ou encore à l'étude, le déconfinement se profile petit à petit. Et ce, dans l'attente de la découverte d'un vaccin ou d'un remède pour freiner la prolifération de l'épidémie due au coronavirus. Un à un, les pays européens peaufinent leur plan de sortie du confinement, qui reste un casse-tête planétaire.
Certains pays européens ont déjà allégé les mesures de confinement
La Norvège a rouvert lundi des écoles. Une semaine après les « barnehager » qui font office de crèches et de maternelles, c'est au tour des enfants de six à dix ans de retrouver les bancs de l'école, dans des classes réduites à 15 élèves. Les Suisses ont peu recommencé à aller chez le coiffeur ou les fleuristes, avec la réouverture de certains commerces lundi. En Allemagne, une grande partie des commerces ont rouvert ces derniers jours, avec de stricts mots d'ordre de « distanciation sociale » et de ports du masque dans les espaces publics.
La stratégie est sensiblement différente au Danemark où, après un mois de confinement, les crèches mais aussi les écoles maternelles et primaires ont pu rouvrir le 15 avril. Les collégiens et lycéens patienteront, eux, jusqu'au 10 mai pour reprendre les cours. Depuis le 20 avril, les salons de coiffure, les instituts de beauté, les tatoueurs et les auto-écoles ont aussi pu reprendre leurs activités. Mais les bars, restaurants et centres commerciaux restent clos et les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits.
En Espagne, après six semaines cloîtrés chez eux, les enfants peuvent depuis dimanche recommencer à jouer dans la rue, avec un certain nombre de restrictions. Le confinement a été prolongé jusqu'au 9 mai inclus et le gouvernement présentera mardi son plan d'assouplissement.
Par ailleurs, l'Autriche lèvera vendredi prochain la plupart des mesures de confinement instaurées depuis sept semaines, alors que la situation autour de l'épidémie de coronavirus dans le pays s'améliore. A partir du 1er mai, les Autrichiens pourront à nouveau quitter leur maison tout en respectant une distance d'un mètre entre eux. Au cours du mois, les magasins rouvriront leurs portes, ainsi que les coiffeurs et l'horeca. Les hôtels pourront rouvrir fin mai.
Soulignons que dès le 14 avril, l'Autriche a été le premier pays de l'Union européenne à atténuer le confinement qu'elle avait décrété le 16 mars. Les commerces non essentiels de moins de 400 mètres carrés, ainsi que les enseignes de bricolage et jardinage, ont pu rouvrir.
France : Edouard Philippe vient de dévoiler le plan de déconfinement
Edouard Philippe, Premier ministre français, a présenté ce mardi à l'Assemblée le plan de déconfinement qui va être mis en place progressivement à partir du 11 mai. Il a mis en garde contre « le risque de l'écroulement » de l'économie sans déconfinement. « De toute évidence, le pays ne peut être confiné éternellement. Si le confinement a constitué une étape nécessaire, il pourrait -s'il continue trop longtemps- avoir des effets délétères », a-t-il indiqué. La protection, la progressivité, la géographie seront les axes du déconfinement en France. Soulignons qu'après le discours d'Edouard Philippe, le plan fera l'objet d'un débat de 2 heures 30 avec les députés, dont 75 pourront être physiquement présents, puis sera soumis au vote.
Le virus circule de manière hétérogène à travers le territoire, demandant des mesures spécifiques selon les territoires et le niveau de l'épidémie dans ceux-ci. Sur le déconfinement progressif, suivant les territoires. Le Premier ministre français indique que les autorités compétentes vont surveiller plusieurs indicateurs. « Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas ou nous le ferons plus strictement », précise-t-il.
Les critères pour le déconfinement seront établis suivant les territoires. Et ce, selon les cas nouveaux de covid détectés, les capacités régionales en réanimation, ainsi que le système local de tests et de détection. Ils seront établis le 11 mai. A compter de demain, la Direction générale de la Santé présentera une carte des résultats, département par département afin de les guider dans la préparation du 11 mai.
Pour les écoles, le Premier ministre propose une réouverture progressive des maternelles et élémentaires sur le territoire et sur la base du volontariat. A compter du 18 mai, les collèges seront ouverts avec les 6ème et 5ème. Début juin, ce sera au tour des lycées professionnels. Pas plus de 15 élèves par classe, une vie scolaire autour des gestes barrières. Les enseignements recevront des masques dès lors qu'ils ne pourront les respecter la distanciation. Pour les enfants, des masques pédiatriques seront à disposition pour les enfants qui ont des symptômes. En outre, les masques seront fournis aux collégiens. Les crèches seront aussi rouvertes avec l'accueil maximum de 10 enfants et plus, si l'espace le permet. Le port du masque grand public sera obligatoire pour les professionnels et pas de masque pour les enfants de moins de trois ans.
Le télétravail doit être maintenu au moins dans les trois prochaines semaines, estime le gouvernement. « Pour limiter les recours aux transports publics et les contacts. Les horaires décalés devront être encouragés. Nous devons amplifier la démarche des guides et fiches métiers pour informer les salariés et entreprises », a annoncé le Premier ministre français. Les commerces vont rouvrir à partir du 11 mai, sauf les cafés et restaurants. Les marchés seront en général autorisés sauf avis du préfet et/ou du maire. Ils devront respecter la distanciation des clients, veiller à la protection du personnel, le port du masque sera recommandé. L'accès au magasin pourra être subordonné au port du masque. Pour les centres commerciaux, générant des contacts, les préfets pourront décider de ne pas ouvrir les centres de 40.000m².
Dans les transports, le Premier ministre français a annoncé deux mesures : remonter l'offre de transports et faire baisser la demande. De plus, les horaires de pointe doivent être réservés aux travailleurs. Le port du masque sera obligatoire dans les bus et métro. Les gestes barrières devront être respectés. Les bus scolaires circuleront avec l'obligation du port du masque et la condamnation d'un siège sur 2. Les déplacements interrégionaux et interdépartementaux seront limités aux déplacements professionnels et familiaux et impérieux. Ils seront à l'inverse, drastiquement réduits.
En ce qui concerne la vie sociale, Edouard Philippe a demandé aux aînés de continuer à se protéger, limiter les sorties et contacts sur le principe de confiance et responsabilité. Il sera à nouveau possible de circuler librement sans attestation, il sera possible de pratiquer une activité sportive individuelle en plein air et en respectant les règles de distanciation physique. Ni sport collectif et de contacts ne seront autorisés. Les parcs ouvriront s'ils sont dans des départements ou le virus ne circule pas ou très peu.
Les médiathèques, petits musées pourront rouvrir le 11 mai. Les cinémas, salles de concert ne pourront pas rouvrir comme les salles des fêtes et salles polyvalentes. Tous les événements de plus de 5000 participants ne pourront se tenir avant le mois de septembre. La saison de foot ne pourra pas reprendre. Les lieux de culte seront ouverts mais les cultes ne pourront reprendre avant le 2 juin. Les cimetières seront à nouveau ouverts au public. Les mairies continueront à proposer le report des mariages.
L'Italie amorce un déconfinement à pas comptés
Dimanche 26 avril, le président du Conseil transalpin Giuseppe Conte a présenté le plan du gouvernement pour le déconfinement. La “Phase II”, qui débutera le lundi 4 mai, prévoit un calendrier précis pour la reprise des activités économiques, mais des mesures de distanciation sociale vont demeurer. Dès hier, avec l'accord des préfets, le feu vert a été donné à des secteurs industriels considérés comme stratégiques, notamment ceux tournés vers l'exportation. Également autorisée à partir du début de semaine, la réouverture de certains chantiers de travaux publics concernant la construction d'écoles, de prisons, de logements sociaux. Des mesures de sécurité sanitaires strictes devront être mises en place pour assurer la reprise : vérification de la température avant d'accéder au chantier, accès limité aux cantines et aux vestiaires et nettoyage régulier des parties communes.
Le 4 mai marque la reprise pour des millions d'employés italiens dans un grand nombre de secteurs d'activité, tels que l'agroalimentaire, le textile, BTP privé, entre autres. Début mai, les restaurants resteront fermés, mais pourront proposer aux clients des plats à emporter avec interdiction cependant de consommer la nourriture devant les commerces. Du côté des particuliers, les déplacements d'une région à l'autre seront toujours interdits, sauf pour raisons professionnelles ou médicales, mais il sera désormais possible de rendre visite à des parents proches dans le respect des règles de distanciation sociale et avec port du masque obligatoire.
La réouverture de l'ensemble des commerces au détail n'ayant pu bénéficier d'autorisation, comme les commerces de bouche, pharmacies, bureaux de tabac, librairies, vont rouvrir le 18 mai. Feu vert aussi concernant le retour à l'entraînement pour les sports collectifs. La réouverture à la clientèle des bars, restaurants et glaciers est fixée pour le premier juin. En outre, le Chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, a promis la réouverture des écoles en septembre seulement pour ne pas mettre “en jeu la santé des enfants”.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.