Une sûreté sur tous les fronts: La DGSN fête son 65 anniversaire    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Exploration de l'espace : la Chine réussit à poser un robot sur la planète Mars    Heure légale: retour à GMT+1 le dimanche 16 mai à 02H00    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le "New York Times" dresse le constat d'une sombre situation en Algérie
Publié dans Barlamane le 05 - 10 - 2020

Le prestigieux quotidien américain "The New York Times" brosse un tableau particulièrement sombre de la situation en Algérie où "un an après le Hirak, l'espoir d'un renouveau se dissipe".
"Un an après qu'un soulèvement populaire ait chassé du pouvoir Abdelaziz Bouteflika, l'autocrate aux commandes depuis 20 ans, et conduit l'armée à placer en prison une grande partie de l'oligarchie dirigeante, l'espoir d'un changement radical du système politique et d'une vraie démocratie en Algérie se dissipe", écrit le journal sous la plume de son chef de bureau à Paris, Adam Nossiter, qui s'est déplacé à Alger où il a notamment interviewé le président Abdelmadjid Tebboune. Pour le quotidien américain, "les vieilles habitudes ont la vie dure dans ce pays du Maghreb qui a vécu près de 60 ans de répression, d'ingérence de l'armée, d'élections truquées, et très peu de démocratie".
Lors de l'entretien avec le président algérien, ce dernier se défend que son pays est désormais "libre et démocratique" mais le journaliste américain rappelle que c'est au sein de ce même "ancien régime corrompu qu'il (Tebboune) a construit toute sa carrière".
"L'Etat emprisonne les dissidents, et les sièges (du parlement ) sont à vendre — pour environ 540.000 dollars, d'après les aveux à la justice d'un parlementaire — dans cette même assemblée qui a ratifié la nouvelle constitution de M. Tebboune, rédigée après son accession au pouvoir suite à une élection contestée en décembre", analyse-t-il en rappelant que "l'opposition, elle, est affaiblie par son manque de leaders et l'absence d'un projet alternatif cohérent pour le pays".
"Nous faisons marche arrière à toute vitesse", déplore dans ce contexte Mohcine Belabbas, un élu de l'opposition qui a joué un rôle important dans le soulèvement populaire.
Pour The New York Times, "il y a aujourd'hui deux récits politiques en Algérie: celui de M. Tebboune, du confort de son bureau, et celui de la rue".
"Le soulèvement de la rue qui a commencé l'année dernière, connue sous le nom du Hirak, avait semblé au départ amorcer une nouvelle ère, dans un pays longtemps étouffé par ses militaires. Mais l'incapacité du mouvement à se regrouper derrière des dirigeants et à s'accorder sur des objectifs a créé un vide", écrit le quotidien américain de référence pour lequel "les vestiges de l'appareil répressif algérien et ses puissants services de sécurité sont rapidement intervenus pour le combler".
En Algérie, rappelle encore la même source, "l'armée s'est très vite imposée sur la scène politique et n'a cessé d'y jouer un rôle capital, ouvertement ou en coulisses. La guerre civile avec les islamistes dans les années 90, qui fit près de 100 000 morts, n'a fait que consolider cette influence".
Après avoir souligné que M. Tebboune, "un éphémère premier ministre sous M. Bouteflika, soupçonné d'avoir été soutenu par M. Gaid Salah" a été élu au terme d'un scrutin auquel ont pris part "moins de 10 % de la population", le quotidien américain indique que la pandémie du coronavirus "a mis un coup d'arrêt aux manifestations et depuis, le gouvernement joue à cache-cache avec ce qui reste du Hirak, arrêtant certains et relâchant d'autres".
Le New York Times rappelle à cet effet l'arrestation et la condamnation pour "atteinte à l'unité nationale" du journaliste Khaled Drareni pour avoir dénoncé un "système (qui) se renouvelle sans cesse et refuse le changement".
Durant son interview avec le président algérien, le journaliste américain note que M. Tebboune a encouragé ses ministres, "d'habitude réticents, à se laisser interviewer", allant même jusqu'à inciter son chef d'état-major, le général Saïd Chengriha, "d'ordinaire inaccessible aux médias, à s'y prêter également".
"L'armée est neutre", se défend sans convaincre le militaire de 75 ans avant de s'interroger "comment voulez-vous que nous soyons impliqués en politique? Nous ne sommes pas du tout formés pour ça".
Pourtant, "le général et le président affirment se réunir au moins deux fois par semaine pour s'entretenir de la situation du pays, qui est de plus en plus instable en raison de la baisse du prix du pétrole", écrit le quotidien en rappelant que le pétrole et le gaz constituent plus de 90% des exportations de l'Algérie qui, pour se sortir du gouffre actuel, à besoin d'un baril à 100 dollars, ce qui est loin de la réalité actuelle d'un marché en chute libre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.