Plusieurs ambassadeurs accrédités au Maroc visitent le siège du BCIJ    Coupe du Trône: Faouzi Benzarti écope de 6 matchs de suspension et d'une amende de 50.000 DH    Comme aujourd'hui dans l'Histoire... Le 5 août    La mosquée oui, mais...    Quel intérêt pour le Maroc ?    370 millions de dollars promis par la communauté internationale    Liban : les négociations pour former un nouveau gouvernement progressent lentement (PM)    Le CSPJ et les associations professionnelles arrêtent une charte déontologique    Fouzi Lekjaâ défend le projet FIFA : « Une coupe du monde tous les deux ans »    Leo Messi ne jouera plus au FC Barcelone    Nouveau record de cas de Covid-19 à Tokyo    Ouverture d'une enquête judiciaire contre trois individus    Vaccination anti-Covid-19 : le Maroc passe à une vitesse supérieure    Covid-19 : en Algérie, la spéculation sur les prix de l'oxygène aggrave la crise sanitaire    France/Covid-19 : Une 3e dose "pour les plus âgés et les plus fragiles" en septembre (E. Macron)    La Commission d'accréditation donne son aval à 15 instances supplémentaires    Du 5 au 7 août 1907, le bombardement colonial de Casablanca    Partenariat entre la FNM et le ministère de la Justice    Le 9ème Festival international cinéma et immigration    Agriculture : 104 milliards de DH investis entre 2008 et 2018    Covid-19: La vaccination ouverte aux allergiques, allaitantes et enceintes à partir du 4ème mois    Samir Goudar nommé directeur général de la campagne électorale du PAM    Laâyoune-Boujdour : Emigration clandestine    Nouaceur : Inauguration du premier smart vaccinodrome    Azemmour : La broderie, patrimoine national menacé !    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 5 août 2021 à 16H00    Motifs impérieux : les parents de bacheliers mineurs des lycées français dans le désarroi    Baratelli : Les accusateurs du Maroc n'ont fourni aucune preuve    SPECIAL MRE. Banques: concurrence acharnée sur le segment MRE    JO 2020. Abdellatif Sadiki éliminé en demi-finale du 1 500 m    Radhi Jaidi nouvel entraïneur de l'Espérance de Tunis    Migrants : nouveau record quotidien de traversées de la Manche    Asif lance son nouveau single «Balbala»    Généralisation de la couverture médicale : L'UE accompagne le Maroc    MHE : «Nous sommes le premier producteur automobile du continent africain»    Voici la date et l'heure du match Raja-AS Rome    [ Interview avec Aziz El Fekkaki, président de l'Association des Jeunes du 21ème siècle ] L'application du NMD tributaire des mentalités des responsables    Corruption : Extradition des Emirats Arabes Unis vers l'Algérie d'un ancien PDG de Sonatrach    BAM : Le patrimoine financier des ménages s'apprécie de 43 MMDH en 2020    Europa Oil & Gas : "de ressources potentielles et non de réserves prouvées" tempère ONHYM    Maroc-Algérie : l'eurodéputé Andrea Cozzolino prend fait et cause pour le discours d'apaisement du roi Mohammed VI    HCP. Radioscopie de l'emploi au second trimestre 2021    La France promet 100 millions d'euros d'aide en faveur du Liban    Afghanistan : Les attaques se multiplient à Kaboul, les Talibans revendiquent    En Algérie, «le meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» s'effondre    Covid-19 : le théâtre national Mohammed V procède à un arrêt provisoire ses activités    Mohamed Amine Kihal ou la prédilection pour les rôles à dimension psychologique    Armement : Le Maroc s'apprête à acquérir 22 hélicoptères d'attaque turcs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Présidentielle au Niger : le candidat du parti au pouvoir en lice pour le deuxième tour
Publié dans Barlamane le 03 - 01 - 2021

Le candidat du parti au pouvoir, qui a obtenu 39,33 % des suffrages, affrontera à la fin de février l'ancien président Mahamane Ousmane, arrivé en deuxième position.
Le candidat du parti au pouvoir, Mohamed Bazoum, est arrivé en tête du premier tour de la présidentielle du 27 décembre au Niger avec 39,33 % des suffrages et affrontera au deuxième tour l'ancien président Mahamane Ousmane, deuxième avec 16,99 %, selon les résultats annoncés par la commission électorale samedi 2 janvier.
Ancien ministre de l'intérieur et bras droit du président sortant, Mahamadou Issoufou, M. Bazoum, qui espérait une victoire dès le premier tour, devra donc chercher des alliances avant le deuxième tour, le 20 février, dans ce pays pauvre du Sahel marqué par des coups d'Etat et en proie à des attaques djihadistes récurrentes.
Le taux de participation du scrutin est de 69,67 %, avec 5,2 millions de votants sur 7,4 millions d'électeurs inscrits (pour une population de 23 millions d'habitants), selon ces résultats qui doivent être validés par la Cour constitutionnelle. Les anciens premiers ministres Seini Oumarou, troisième, et Albadé Abouba, quatrième, obtiennent respectivement 8,95 % et 7,07 % des suffrages, devant l'ancien ministre des affaires étrangères Ibrahim Yacouba, cinquième avec 5,38 % des voix. L'autre ancien chef de la junte au pouvoir en 2010-2011, Salou Djibo, est arrivé sixième avec 2,99 % des suffrages.
C'est la première fois dans l'histoire du Niger qu'un président élu succédera à autre président élu. Un des principaux défis du prochain chef de l'Etat sera de juguler les attaques djihadistes qui ont fait des centaines de morts depuis 2010, et fait fuir de leurs foyers environ 500 000 personnes, selon l'ONU.
Aux élections législatives, qui étaient couplées au scrutin présidentiel, le parti de MM. Bazoum et Issoufou, le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS), est tout près de la majorité absolue avec 80 sièges sur 161, alors que 5 sièges de la diaspora restent à attribuer (166 députés au total).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.