Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Un collectif dénonce l'intensification de la répression par "un régime algérien dans l'impasse"    OCI : Les attaques israéliennes contre les Palestiniens aggravent les risques d'instabilité dans la région    Le Groupe arabe à l'ONU loue le rôle du Comité Al Qods    L'avenir du Real Madrid    Indépendance de la justice marocaine : La lettre virulente de Tamek au professeur J. Waterbury    Participation du Maroc à la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'EDD    Londres se défend d'avoir tardé à agir face au variant indien    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Barça : Xavi pour remplacer Ronald Koeman ?    Mohamed Salah Tamek dénonce l'ingérence de John Waterbury dans des affaires portées devant la justice marocaine    Irlande du Nord : Edwin Poots à la tête du Parti Démocratique Unioniste    Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    Détails de la transformation de FinanceCom en O Capital Group    Le HUSA victorieux, la RSB en chute libre    L'Atlético se rapproche du sacre, le Real garde l'espoir    Le Raja arrache le nul face à Orlando Pirates    Des cérémonies célébrant un évènement majeur    Les souks hebdomadaires en milieu rural ont besoin d'être développés    Abdellatif Hammouchi inaugure le club équestre de la Sûreté Nationale à Kénitra    Jacek Oalczak nommé PDG    Une occasion de se remémorer leurs sacrifices et leur dévouement pour la défense de la sécurité du pays et des citoyens    Le café des Oudayas fait peau neuve !    La culture hispanique vue par la bande dessinée et de l'illustration    L'Art moderne & Contemporain marocain à Paris    Abdellatif Hammouchi inaugure de nouvelles infrastructures sécuritaires    Evolution du coronavirus au Maroc : 79 nouveaux cas, 515.023 au total, lundi 17 mai 2021 à 16 heures    Décès de l'acteur marocain Hammadi Ammor, 90 ans : Un immense artiste s'en va    Assurances: les primes émises en hausse de 3,3% à fin mars (ACAPS)    Célébration du 200ème anniversaire de la Légation américaine de Tanger    Aide humanitaire aux Palestiniens: Le Maroc fidèle à ses engagements    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Visas Schengen: les conditions imposées par l'Espagne    Evénements de Cheikh Jarrah: Le silence complice de la communauté internationale    Abdelfattah El Belamachi: "Le Maroc donne à l'Espagne, à l'Allemagne et à l'UE plus qu'il n'en reçoit"    ONMT : 3 partenariats conclus à Dubaï    RAM: Abdelhamid Addou élu au Conseil des Gouverneurs de l'IATA    Coronavirus : Sanofi lancera fin mai la production de son vaccin    65ème anniversaire de la DGSN : Fière chandelle aux agents de la Sûreté nationale dans ce contexte de la Covid    Zidane, entraineur du Real de Madrid, en colère : « Je ne dirai jamais cela à mes joueurs ! »    Abdou Diop: « Le marché de l'audit évolue pour répondre aux besoins et attentes des clients »    Echange de données bancaires : La loi bloquée au Parlement ?    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Défaite de Chelsea en finale de la FA Cup : Pour Tuchel, Ziyech responsable !    Fin du rêve européen pour Selim Amallah et Mehdi Carcela    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le président français promet une vaccination générale populaire «d'ici la fin de l'été»
Publié dans Barlamane le 03 - 02 - 2021

Emmanuel Macron a assuré mardi sur TF1 que tous les Français adultes pourront se faire vacciner «d'ici la fin de l'été», soit le 22 septembre, tout en réfutant les accusations de lenteur.
Juste après avoir réuni les grands labos français et européens pour leur demander d'accélérer la production de doses, le chef de l'État a donné de l'Élysée une interview surprise, afin de clarifier les prévisions de vaccination.
Il a ainsi estimé que, «début mars», auront été vaccinés les 80 % des pensionnaires des Ehpad qui l'auront souhaité, soit 500 000 personnes, ainsi que «largement» les plus de 75 ans.
Le président a reconnu que le rythme de vaccination «peut paraître trop lent» par rapport à d'autres pays comme la Grande-Bretagne ou les États-Unis.
Mais «ce n'est pas notre stratégie de vaccination qui permettra d'éviter à court terme un reconfinement ou non», a-t-il affirmé, en demandant aux Français d'être «collectivement extraordinairement responsables».
Il a également défendu «la stratégie que nous avons adoptée avec l'Allemagne, avec l'Union européenne, qui est précisément de vacciner en Europe».
La campagne de vaccination «se déroule au rythme qui était prévu», a-t-il plaidé, «c'est exactement le même rythme, la même solution que nos voisins allemands et que nos autres voisins européens».
Angela Merkel, elle aussi critiquée pour la lenteur de la vaccination, a également promis lundi aux Allemands une vaccination générale «d'ici la fin de l'été».
«Et donc il faut réussir à mobiliser tous les laboratoires qui permettent de produire ces vaccins». Il est juste qu'il y ait une propriété intellectuelle qui rétribue les inventeurs mais il faut assurer «un accès mondial» et «la partager avec toutes celles et ceux qui peuvent le produire».
Affirmant entendre «le débat qui monte sur le sujet», il a estimé qu'aujourd'hui, la «contrainte n'est pas la propriété intellectuelle des vaccins mais la capacité à produire ces vaccins en grande quantité».
Il a ainsi assuré que la production de vaccins anti-Covid-19 commencerait fin février ou début mars sur le sol français, dans quatre sites. Il faisait référence à trois sous-traitants français, Delpharm, Recipharm et Fareva ainsi qu'à un site de Sanofi qui ne devrait produire qu'à partir du 2e semestre. Delpharm doit produire le vaccin Pfizer/BioNTech, Recipharm le Moderna et Fareva du vaccin CureVac, encore à homologuer.
Il a également annoncé que le vaccin d'AstraZeneca, homologué vendredi par l'autorité européenne, serait réservé aux moins de 65 ans en France, comme l'a recommandé la Haute autorité de Santé française, et pourrait être administré par les pharmaciens et les sages-femmes.
Il sera sans doute d'abord utilisé pour les soignants de moins de 60 ans et ensuite «proposé par tranches d'âge» en commençant par les plus âgés, a-t-il expliqué.
Quant au vaccin russe Spoutnik-V, dont la revue The Lancet vient de confirmer l'efficacité, il s'est dit ouvert à son utilisation s'il est homologué.
«Ce n'est pas une décision politique, c'est une décision scientifique, heureusement».
Il a précisé que l'Union européenne avait déjà sécurisé 2,3 milliards de doses, ce qui permettra de prévoir des doses pour les pays émergents.
«Enfin, les pharmaciens, médecins généralistes et infirmières libérales pourront vacciner !», s'est félicité Renaud Muselier, président (LR) de Régions de France.
Jean-Luc Mélenchon, leader de LFI, a lui raillé ceux qui écartaient le vaccin russe. «Où sont les moqueurs ? Le pire pour eux va arriver : un vaccin cubain en licence libre !», a-t-il ironisé. En revanche Fabien Roussel (PCF) s'est dit incrédule sur la vaccination majoritaire des plus de 75 ans en février et Jordan Bardella, numéro 2 du RN, a regretté «l'absence de toute stratégie industrielle» pour une production française.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.