Tanger : neuf personnes interpellées pour trafic international de drogue    Pakistan : onze policiers libérés après avoir été capturés par des manifestants anti-France    ANP : baisse de 2,3% du trafic global à fin mars    Baccalauréat : L'examen national unifié entre les 8 et 12 juin prochain    Environnement : Adoption du décret d'application de la loi sur les aires protégées    Foot espagnol : Un 16ème but d'En-Nesyri décisif !    Foot féminin européen : Le PSG affronte le Barça en demi-finale de la Ligue des Champions    Ligue des Champions : Le PSG pourrait être désigné vainqueur !    Open d'Espagne de taekwondo G1: le Marocain Achraf Mahboubi remporte la médaille d'or    Les fintechs, au cœur de la stratégie de CFC    Oxford Business Group publie un rapport sur la transformation numérique du Royaume    Ftour Pluriel 9ème édition : «Retrouvailles»    Prix à la consommation: salée ou pas, la facture de ce ramadan ?    La Bourse de Casablanca débute en baisse    José Mourinho viré de Tottenham    Super League: la nouvelle compétition qui chamboule le foot    «Le polisario et l'Algérie ne réalisent pas que le monde a changé et que personne ne soutiendra leurs efforts de guerre», écrit Eurasiareview    France/Covid-19: les aides coûteront entre 10 et 11 milliards € à l'État en avril    Forum des zones industrielles: La 3è édition du 14 au 16 décembre à Tanger (OADIM)    New Delhi confinée pour une semaine à compter d'aujourd'hui    « Ch'hiwa Bel Khef »: Pasticcio (VIDEO)    Généralisation de la protection sociale : Le gouvernement accélère    Covid-19 en France: nouvelles révélations sur le variant brésilien    Un malade mental commet un carnage à Taounate    Edito : Cour promotionnelle    VIDEO// Aides alimentaires marocaines au Liban : Un don Royal hautement apprécié par les autorités libanaises    Série ramadanesque – «Café ness, ness» : Les avocats sollicitent la HACA    Covid-19 : La vaccination avec Johnson & Johnson devrait reprendre rapidement aux Etats-Unis (Conseiller médical)    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    Maroc - Espagne : Une crise latente, malgré une bonne volonté de façade    Afghanistan: Joe Biden siffle la fin de la partie    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Déraillement d'un train en Egypte : Au moins 11 morts et près de 100 blessés (nouveau bilan)    Chelsea et Tuchel en finale grâce à Ziyech!    Le Raja s'offre le MAT, le HUSA s'incline face à la RSB    Kafala: Le procureur général appelle à une intervention positive    La conjoncture et l'enjeu    Le livre. Demain l'âge d'or de Jacque Heitz (suite)    Arrivée à Beyrouth du 2ème lot des aides alimentaires marocaines au Liban    Nucléaire iranien : Des avancées malgré la difficulté des négociations    Maroc : Réunion ce mardi 20 avril du Conseil de gouvernement    Sarah & Ismael: quand la passion guide!    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Le profond malaise qui demeure entre la France et l'Algérie s'exaspère    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





À Tindouf, deux détenus incarcérés au pénitencier Edhaibia fustigent des exactions contre les droits de l'homme
Publié dans Barlamane le 05 - 03 - 2021

À Tindouf, le pénitencier Edhaibia est devenu symbole d'une perpétuelle atteinte aux droits de l'homme. Deux détendus dans ce centre on pu fuiter une vidéo qui parle de leur souffrance. La torture par-delà le droit.
La situation des détenus au pénitencier Edhaibia, à Tindouf, est insoutenable. Deux détenus ont indiqué, dans une vidéo diffusée de trois minutes, qu'ils ont subi des actes de torture et des traitements cruels, inhumains et dégradants. Selon les informations de Barlamane.com, «l'un d'eux souffre de complications après une lourde opération du poumon, tandis que le second dénonce des violences infligées en prison et évoque des victimes de viol». Les organisations de défense des droits de l'homme, malgré l'ensemble de données produits, n'a jamais réclamé des poursuites contre les responsables séparatistes soupçonnés d'implication dans la torture de détenus Sahraouis
Selon nos sources, «l'atmosphère des camps devint de plus en plus étouffante, un climat de suspicion, et même de crainte, s'était installé à Tindouf. Les jugements prononcés sont tribalistes visent essentiellement les individus issus des Reguibat, de l'Oued Noun tandis que ceux issus des tribus algériennes bénéficient de la clémence des séparatistes». Elles ajoutent «qu'en plus d'un sentiment de frustration aigu chez les habitants des campements et le poids des clivages intertribaux, les autorités se sont livrées à une répression très dure vis-à-vis de certains Sahraouis, se traduisant par des emprisonnements mais aussi des tortures peu documentées par les ONG. Cette répression s'est accentuée et le processus qui mène à ces dérives est structurel et fait basculer l'ensemble de la population coincée à Tindouf dans un climat d'intolérance et de suspicion dont personne ne sort indemne.»
Le recours à la torture par les séparatistes n'est pas un phénomène périphérique ou une sorte de déviance due à l'attitude de quelques responsables, il a été validé par les plus hautes instances de Rabouni avec le soutien d'Alger. Ni les conditions des centres de sédentarisation sis en plein désert ni les prisons des séparatistes ont fait l'objet d'une enquête d'ONG


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.