Elections communales 2021. Nourredine Kammouch du Parti de l'Istiqlal élu président du Conseil communal de Safi    Conseils des régions. Le RNI, le PAM et l'Istiqlal se partagent la présidence    Le Maroc interpelle le HCR sur la responsabilité du régime Algérien    Futur gouvernement: l'USFP contre la participation du PAM?    Le Maroc, premier fournisseur de l'Union Européenne    Deux Marocains remportent le prix « IEC 1906 Award» 2021    Umnia Bank: point sur l'activité au premier semestre 2021    Hapag-Lloyd : Après son implantation au Maroc, l'armateur mondial ambitionne de devenir un pionnier en Afrique    Selon la CNUCED, l'impact de la crise du Covid-19 est plus ressenti en Afrique que dans le reste du monde    Attaque armée : Rapatriement des dépouilles des camionneurs marocains tués au Mali    Plus de 18 millions de marocains complètement vaccinés    Consécration: Najia El Abbadi élue présidente de la fédération mondiale des sociétés neurochirurgicales    Falsification des documents sanitaires : 300 fraudeurs arrêtés    Décès liés au travail : Le nombre s'élève à près de 2 millions chaque année    Classement THE : 6 universités marocaines dans le top mondial    Exposition : l'art à travers trois générations    Le Maroc compte développer une industrie de drones kamikazes pour Israël    Algérie : une vague d'arrestations arbitraires contre le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie    Mondial de futsal : le Maroc devant un exploit historique    Fatima Zahra Mansouri élue maire de Marrakech    Un détachement des FAR prend part au traditionnel défilé militaire en commémoration de l'indépendance du Mexique    Stations-service : Yoom obtient la certification ISO 9001    Emprunts extérieurs: gare au revers de l'alourdissement de la dette    Votre e-magazine « Attahadi » du vendredi 17 septembre 2021    Maroc: Suppression de l'Education islamique: ce qu'il est en vraiment    Lancement du programme ClimOliveMed avec la contribution du Maroc    Quatre responsables de la sûreté nationale suspendus pour manquements dans l'exercice de leurs fonctions    Elections 2021 : Les efforts engagés n'arrivent toujours pas à féminiser la vie politique du Royaume    Imane Feriani dévoile sa nouvelle série à la galerie Bab El-Kebir    Washington valide un contrat de maintenance d'armement avec l'Arabie saoudite    La chef de la diplomatie néerlandaise annonce sa démission après l'évacuation chaotique d'Afghanistan    Gouvernement: le groupe parlementaire du PAM charge Ouahbi de poursuivre les consultations    Prix de l'année 2021 / La championne Dina Asher-Smith et sa chronique gagnante sur le racisme : « C'est ma première médaille pour l'écriture »    Sahel : Le chef de l'EIGS et mercenaire du « Polisario » tué par la force Barkhane    Mise en échec d'une tentative d'immigration à Mellilia : l'Espagne loue les efforts du Maroc    Attente...    Israël : Vers le lancement d'un projet de fabrication de drones au Maroc    Cinéma : L'Institut Français du Maroc rouvre ses salles de projection    Festival : la 14ème édition du Festival national du Zajal se donne à voir en digital    Classement FIFA: Les Lions de l'Atlas au 33ème rang    Interview avec Neta Elkayam : «Je m'intéresse à beaucoup de musiciens marocains contemporains»    Xander Pratt dévoile son nouveau titre en hommage à Casablanca    Tokyo 2020: les athlètes médaillés célébrés par la Fondation Mohammed VI    Rapatriement jeudi des dépouilles des deux camionneurs marocains tués au Mali    Retour sur la saga des héros paralympiques    «Lewy» et le Bayern surclassent encore le Barça    Lukaku tire Chelsea du piège du Zenit, Ziyech décevant    Des ateliers consultatifs de la musique du 17 au 28 septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Japon : état d'urgence prolongé à l'approche des Jeux de Tokyo
Publié dans Barlamane le 07 - 05 - 2021

Activé pour la troisième fois dans le pays en un peu plus d'un an, l'état d'urgence japonais prévoit des restrictions moins sévères que les stricts confinements instaurés ailleurs dans le monde.
Face à une crise sanitaire toujours préoccupante au Japon, le gouvernement a prolongé vendredi de trois semaines l'état d'urgence dans quatre départements, dont celui de Tokyo censé accueillir les Jeux olympiques cet été, et deux départements supplémentaires vont rejoindre ce dispositif.
«Le nombre de nouveaux cas d'infections est élevé dans les grandes agglomérations, et les hôpitaux continuent d'être débordés» dans des départements de l'ouest du pays, a justifié le premier ministre Yoshihide Suga.
Par conséquent, le gouvernement a «décidé de prolonger l'état d'urgence jusqu'au 31 mai», a-t-il ajouté, alors que ce dispositif devait initialement prendre fin mardi prochain dans les quatre départements de Tokyo, Osaka, Kyoto et Hyogo (ouest), concernés depuis le 25 avril.
Les préfectures d'Aichi (centre) et de Fukuoka (sud-ouest), également densément peuplées, vont par ailleurs être englobées par l'état d'urgence, a encore confirmé M. Suga.
Activé pour la troisième fois dans le pays en un peu plus d'un an, l'état d'urgence japonais prévoit des restrictions moins sévères que les stricts confinements instaurés ailleurs dans le monde.
Il consiste surtout à restreindre l'activité de certains commerces physiques, imposant notamment la fermeture temporaire des bars et restaurants servant de l'alcool, sous peine d'amende.
Certaines restrictions pourraient toutefois être allégées, selon des médias locaux, comme l'interdiction de spectateurs pour des évènements sportifs.
Le Japon enregistre actuellement quelque 5 300 nouveaux cas de Covid-19 quotidiens en moyenne hebdomadaire, pour quelque 10 500 morts depuis début 2020.
L'ampleur de la pandémie demeure ainsi limitée par rapport à d'autres régions du monde, mais la crise sanitaire épuise le système hospitalier nippon, d'autant que la campagne de vaccination ne progresse que très lentement dans l'archipel.
Pétition anti-Jeux olympiques
La nouvelle flambée d'infections représente aussi une menace pour les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août), reportés d'un an en 2020 à cause de la pandémie.
Le gouvernement nippon, les organisateurs de Tokyo 2020 et le Comité international olympique (CIO) s'évertuent à assurer que les Jeux se dérouleront « en toute sécurité ».
Les spectateurs venant de l'étranger ont déjà été exclus des Jeux olympiques, et les organisateurs doivent encore trancher la question du public résidant au Japon.
Mais la venue de plus de 10 000 athlètes et de délégations de quelque 200 pays continue d'inquiéter de nombreux Japonais, craignant que l'évènement n'aggrave encore la situation sanitaire dans le pays.
Une nette majorité de Japonais sont ainsi opposés à la tenue des Jeux cet été, souhaitant soit un nouveau report soit une annulation complète, selon tous les sondages depuis plusieurs mois.
Plus de 210 000 personnes ont déjà signé une pétition en ligne intitulée «Annulez les Jeux olympiques de Tokyo pour protéger nos vies», lancée mercredi par un avocat médiatique et ancien candidat au poste de gouverneur de Tokyo.
Le patron de l'athlétisme mondial, Sebastian Coe, qui a assisté mercredi à une répétition réduite du marathon olympique à Sapporo (nord du Japon), a déclaré vendredi avoir conscience des «temps difficiles» auxquels le Japon est confronté.
«La sécurité de nos athlètes est aussi importante pour nous, mais également la sécurité de la communauté locale», a-t-il dit devant des journalistes à Tokyo.
La situation sanitaire complique le déroulement de plusieurs épreuves-tests des Jeux, ainsi que celui du relais de la flamme olympique, qui a démarré fin mars au Japon.
Certains coureurs renoncent à y participer, et nombre d'étapes sont organisées à huis clos par les autorités locales.
La présidente de Tokyo 2020, Seiko Hashimoto, a déclaré vendredi que le président du CIO Thomas Bach serait «le bienvenu» s'il venait à Tokyo courant mai, tout en estimant qu'il serait «difficile» d'organiser une telle visite en raison de la prolongation de l'état d'urgence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.