Un gouvernement tripartite et une opposition hétéroclite?    Omar Moro à la tête du conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Nabila Rmili élue maire de Casablanca, le PJD out !    L'USFP veut participer à la formation du prochain gouvernement    Session extraordinaire du conseil national du PJD : intenable discours victimaire    Le Maroc reçoit des drones réservés à la lutte contre les flux migratoires et contre le trafic de drogue    Edito : Digital décisif    Comment le digital a transformé la campagne électorale    Idriss Bensmail quitte la BMCI    Rencontres Digitales : PortNet organise un évènement le 29 Septembre    Le gouvernement Ethiopien et l'OCP scellent un accord pour l'implémentation d'un projet d'engrais à dire DAWA    Solutions de paiement innovantes : CIH Bank et Mastercard s'allient    Résultats semestriels : Wafa Assurance confirme la solidité de ses fondamentaux    Promotion immobilière : Une nouvelle demande en maisons individuelles    Bilan de l'AIEA sous la présidence du Maroc : plusieurs résolutions approuvées    Eau et électricité : 3 mois aux distributeurs pour se conformer    Volcan en éruption aux Canaries : évacuation massive de la population locale    Deux militaires tués dans une collision de deux hélicoptères à l'est de la Libye    Russie : au moins huit morts après une fusillade dans une université    L'Australie «n'a pas à prouver» son attachement à la France, selon le vice-premier ministre du pays    Secousse tellurique de 3,9 degrés au large de la province de Driouch    Situation politique en Guinée : Le CNRD dit niet à la CEDEAO    Botola: le Wydad bat le RCOZ (VIDEO)    Le calvaire du Onze national à Conakry    La situation épidémiologique au Maroc s'est améliorée, selon un expert    Classement Times Higher Education 2022: Les universités marocaines se distinguent    ONDA : Plus de 372.000 passagers internationaux entre le 15 juin et le 31 août à l' aéroport Tanger Ibn Battouta    Un virus avec qui il faut vivre    Afrique du Sud : une importante quantité d'héroïne pure saisie à Durban    Le Maroc reçoit 115 mille doses du vaccin « Astrazeneca »    Accusés de corruption et d'extorsion : Deux policiers épinglés à Kénitra    Tanger Med : Saisie de sommes importantes en dirhams et en devises    Immersion dans l'univers onirique lumineux de Mounia Amor à Casablanca    Soutien à la création artistique : L'IF lance la 2ème édition de l'appel à projets    Essaouira, symbole du renouveau politique !    VTT: le "Titan Desert MTB Marathon", du 10 au 15 octobre au Maroc    Rico refuse d'affronter Badr Hari « s'il continue de perdre ses matchs »    La sélection marocaine sacrée avec 5 médailles dont 3 en or    Le Maroc réitère son engagement inébranlable en faveur de la paix régionale    Le Maroc se qualifie pour les huitièmes de finale    L'AS FAR et les Buffles FC se neutralisent    Festival de Fès de la culture soufie. Une 14ème édition à la fois en présentiel et en digital    L'IMA et la FNM renforcent leur partenariat par une nouvelle convention    Dionysos contre le Crucifié    Le porte drapeau du Hip Hop psychédélique Marocain    Décès de Bouteflika : SM le Roi Mohammed VI fait part de ses condoléances et de sa compassion    Hallyday, le blues d'une âme rock au Maroc    Coupe du monde de futsal: le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le comité de pilotage pour la mise en œuvre de la loi-cadre 51.17 se réunit pour la deuxième fois
Publié dans Barlamane le 28 - 07 - 2021

Le comité de pilotage stratégique chargé de la mise en œuvre de la loi-cadre 51.17 relative au système d'éducation, de formation et de recherche scientifique a tenu sa deuxième réunion, mercredi à Rabat, lors de laquelle le bilan de la mise en œuvre de ladite loi a été approuvé.
Cette réunion s'inscrit dans le cadre de l'application des dispositions de la note ministérielle relative à la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre du 18 septembre 2020, en tant que cadre contractuel visant à donner corps aux objectifs stratégiques de la réforme du système éducatif national, parallèlement à la réforme financière encadrée par la loi organique 130.13 sur la loi de finances.
Il s'agit, en effet, de consacrer la méthodologie de planification graduelle et la démarche participative entre l'administration centrale et les académies régionales d'éducation et de formation (AREF) en matière d'exécution des projets stratégiques, mais aussi de mettre en place progressivement l'approche contractuelle à tous les niveaux de du système éducatif, indique le ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle et de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans un communiqué.
Lors d'une présentation à cette occasion, il a été souligné le bilan "positif" qui s'est traduit par l'élaboration d'indicateurs pédagogiques au niveau des taux de scolarisation, la réduction du nombre des classes surchargées, la baisse du nombre de classes multiniveaux, l'amélioration des taux d'achèvement des études et le développement du taux de réussite au baccalauréat, précise-t-on.
Des résultats "très positifs" ont également été enregistrés en termes de baisse des taux de déperdition scolaire, en plus d'un certain nombre de réalisations, notamment l'élargissement de la base des bénéficiaires de divers programmes d'aide sociale, l'élargissement de l'offre scolaire, la réhabilitation des établissements d'enseignement, le renouvellement des métiers de l'éducation et de la formation, l'amélioration du système d'évaluation et d'examen et la mise en place d'un système efficace pour l'orientation scolaire, professionnelle et universitaire précoce et active, le développement de l'utilisation des technologies de l'information et de la communication et le renforcement de la mobilisation communautaire autour de l'école marocaine.
L'exposé a, également, présenté les résultats et les conclusions du processus d'évaluation mené par l'Inspection générale des affaires pédagogiques pour les projets pédagogiques au cours du mois de mai, dans 1.190 établissements scolaires avec les trois cycles pédagogiques, "où des écarts notables ont été enregistrés dans le niveau de la mise en œuvre de ces projets sur le terrain."
Il a souligné la nécessité d'accompagner et d'encadrer tous les établissements scolaires et de renforcer le rapprochement avec l'administration scolaire et les enseignants, pour refléter l'impact des efforts déployés dans l'opérationnalisation des dispositions de la loi-cadre sur les établissements scolaires, qui sont le noyau de base de toute réforme éducative et sur l'amélioration de l'apprentissage de base des apprenants.
Le bilan a été approuvé "à l'unanimité", note le communiqué, ajoutant qu'il a été extrait du système de gestion informatique "RAID", qui a permis de déterminer le niveau d'avancement de 18 projets qui composent le portefeuille de projets de mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre aux niveaux central, régional et provincial.
Les membres du Comité ont unanimement reconnu la nécessité de redoubler d'efforts aux niveaux régional et provincial afin de contrôler et d'auditer les données aux différentes étapes de traitement au niveau du suivi, du contrôle, de l'analyse et de l'approbation, soulignant la nécessité d'enregistrer les réalisations et les acquis réalisés au niveau de la mise en œuvre de tous les projets stratégiques, selon la même méthodologie et le même rythme et leur adéquation avec les objectifs du nouveau modèle de développement, afin de réaliser l'école de l'équité, de la qualité et de la promotion de l'individu et de la société.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.