Entretien téléphonique entre Bourita et son homologue mauritanien    Maroc-Israël-USA : Un nouvel « Ordre régional » se dessine    Coupe du monde de futsal : Le Maroc et le Portugal se neutralisent (3-3)    LDC de la CAF : Le Raja face LPRC Oilers du Liberia, le WAC défiera les Ghanéens de Hearts of Oak    Rico refuse d'affronter Badr Hari « s'il continue de perdre ses matchs »    Mesures restrictives : Azeddine Ibrahimi plaide pour l'allègement    Bourse: Les comptes de Lydec retrouvent des couleurs au premier semestre 2021    Tarik Kadiri de l'Istiqlal prend la tête du conseil communal de Berrechid    Participation au gouvernement. Le Conseil National de l'Istiqlal donne son feu vert    OCP et l'Ethiopie signent un accord de 3,7 milliards de dollars pour une usine d'engrais    Le réseau EF&F lance un concours international de projets innovants    Hapag-Lloyd s'implante au Maroc    Naoufal El Heziti élu président    Les produits agricoles et halieutiques marocains à la conquête du marché américains    La production laitière, fer de lance du développement régional    Mohamed Benhammou désigné président de la Fédération africaine de cybersécurité    Mort d'Abdelaziz Bouteflika : l'ultime humiliation du pouvoir algérien au président défunt    Succès complet pour la première mission privée de SpaceX    Migration : Washington actionne les charters des expulsions    La CDG adhère au programme    La haine dans l'âme...que Dieu lui pardonne!    L'Opinion : L'Istiqlal, valeur sûre pour le prochain gouvernement    La sélection marocaine sacrée avec 5 médailles dont 3 en or    Angleterre : Liverpool passe devant, Manchester City cale    La Jeunesse sportive Salmi continue sur sa lancée!    Casablanca : L'Eglise de Saint John fin prête pour accueillir les fidèles    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 septembre 2021 à 16H00    Etudes en Chine: Plus de 500 dossiers de bourses remis à des jeunes marocains (FUSAAA)    Qui sabote l'école publique à Essaouira?    Un acte scandaleux qui ne doit plus se répéter    Le « relooking » de l'Education nationale à l'ère du Covid    Kénitra : soupçonnés de corruption et d'extorsion, des policiers renvoyés devant le tribunal    Festival de Fès de la culture soufie. Une 14ème édition à la fois en présentiel et en digital    L'IMA et la FNM renforcent leur partenariat par une nouvelle convention    Dionysos contre le Crucifié    Afrique du Sud : le nouveau maire de Johannesburg mort dans un accident de la route    Nouvelle secousse de magnitude 3,9 ressentie à Driouch    Le porte drapeau du Hip Hop psychédélique Marocain    Décès de Bouteflika : SM le Roi Mohammed VI fait part de ses condoléances et de sa compassion    Apiculture: une niche au chevet des petits exploitants    Hallyday, le blues d'une âme rock au Maroc    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 18 septembre 2021 à 16H00    La Juventus annonce des pertes de 210 millions d'euros    Exposition: horticulteur attentionné    Décès de l'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika à l'âge de 84 ans    Coupe du monde de futsal: le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale    USA: un multimillionnaire reconnu coupable du meurtre de son amie    Archéologie : Découverte des plus anciens outils de confection de vêtements au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti
Publié dans Barlamane le 02 - 08 - 2021

L'ancien maire de Fès Hamid Chabat a annoncé dimanche qu'il quittait son parti en déplorant une «campagne contre lui» et le «dévoiement de la ligne» de l'Istiqlal «qui en oublie les enjeux majeurs auxquels il doit répondre».
L'ancien secrétaire général du plus ancien parti politique du royaume avait déclaré, au cours d'une intervention vidéo, le 1er août, qu'il «quitte l'Istiqlal» en refusant d'attendre plus longtemps l'investiture de son parti.
Face aux incessantes attaques dont je suis l'objet, Je quitte le parti de l'Istiqlal, a-t-il affirmé alors que sa formation politique a exclu tout accord avec lui pour les régionales. L'objectif de M. Chabat, qui fut très offensif dans son discours envers le président de l'Istiqlal, Nizar Baraka, est de revenir sur la scène politique nationale.
«Les procès d'intention et les agitations du microcosme du parti me semblent bien dérisoires, contreproductives et déplacés», ajoute M. Chabat.
Hamid Chabat, ancien secrétaire général controversé de l'Istiqlal, parti politique le plus ancien du Maroc, est accoutumée aux sorties incendiaires.
En 2017, il a été visé par une enquête du ministère de l'Intérieur avant de quitter la tête de son parti après que des figures historiques de la formation eurent exigé son départ. Nizar Baraka, ministre à deux reprises et ex-patron du Conseil économique, social et environnemental (CESE), dispose d'un large soutien dans les rangs de l'Istiqlal malgré les critiques de M. Chabat.
En 2016, il a présenté ses excuses à la Mauritanie pour le «malentendu» provoqué par des déclarations qui ont suscité l'embarras diplomatique à Rabat et un début de crise avec Nouakchott.
L'ancien maire de Fès a présenté ses excuses «au président, au gouvernement et au peuple mauritanien», dans un édito paru en une du journal Al Alam, l'un des organes de presse du parti.
La même année, sous sa houlette, le parti (avec 10,7 % des voix) a fortement reculé et s'est retrouvé largement distancé par le PJD (islamiste, 27 % des voix).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.