Le Maroc a toujours soutenu les initiatives de l'UA visant l'industrialisation et l'intégration économique de l'Afrique    Tenue du Conseil d'Administration de L'ANCFCC    Industrie : Les bonnes perspectives de Ryad Mezzour pour 2022    L'usine de câblage automobile d'Oujda générera 3.500 emplois pour la région    Coupe d'Afrique des nations : La CAF inflige des sanctions à des contrevenants    Maroc – Malawi : Composition probable des Lions de l'Atlas    Le gouvernement attaché à la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe    L'Egypte réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    « Mon Maroc », un livre hommage au secteur touristique    Maroc : Averses orageuses localement fortes mardi et mercredi dans plusieurs provinces    Trois individus, dont deux policiers, déférés devant le parquet pour escroquerie à Inezgane    Les médias espagnols évoquent les couacs de l'approvisionnement en gaz algérien    Les médias espagnols évoquent des perturbations d'approvisionnement en gaz algérien    Le Liban et le FMI entament des pourparlers sur un plan de sauvetage de l'économie du pays    Liga : Un charter spécial pour les 4 Brésiliens du Real    (Billet 658) – Quand Israël reconnaîtra-t-il la souveraineté marocaine sur le Sahara ?    France/Covid-19 : record de décès quotidiens à l'hôpital    Le Musée Bab El Oqla de Tétouan rouvre ses portes    Hassan Benjelloun porte l'histoire de «Jalal Eddine Al Roumi» au cinéma    «Harm Reduction : The Manifesto», en sortie américaine le 26 janvier avec le Washington Times    Maroc-Israël: les ambassadeurs des deux pays à Mexico saluent les progrès réalisés depuis la reprise des relations    CAN 2021/8es : Le Maroc ne reculera devant rien face au Malawi    CAN2021 : Ce mardi, Sénégal-Cap Vert (17h) et Maroc-Malawi (20h)    Netflix déclenche une tempête en Egypte : Alcool, tromperies et homosexualité    L'ouverture des frontières demeure liée à la garantie des conditions nécessaires pour préserver la santé des visiteurs et des Marocains    Toutes les résolutions du Conseil de sécurité confirment l'implication directe de l'Algérie (politologue espagnol)    CAN 2021: une bousculade au stade d'Olembé à Yaoundé fait plusieurs morts    Maroc-Malawi: Halilhodzic est confiant avant le choc    M. Mayara met en exergue la profondeur des relations distinguées entre le Maroc et les Emirats Arabes Unis    Nasser Bourita : la révision de la carte consulaire du Royaume s'impose    Sport scolaire: Programmation de 42 championnats nationaux durant l'année scolaire en cours    9 millions de personnes risquent de perdre leur pass vaccinal le 15 février, rappelle Véran    La Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales de l'Education-Formation dresse son bilan 2021    Covid en milieu scolaire : 5.802 cas déclarés, 196 écoles et 495 classes fermées du 17 au 22 janvier    Journée mondiale de l'éducation : Désarroi de l'enseignement face à la pandémie    La reprise du trafic à l'aéroport d'Istanbul retardée à cause de la neige    Burkina Faso. L'Union Africaine appelle au dialogue    Sites industriels pilotes : attribution de l'appel à partenariat relatif aux ZI de Had Soualem et Sahel Lakhyayta    Bourse. Mutandis augmente son capital    Ordre national des pharmaciens: quelles nouveautés dans le nouveau statut ?    CGEM : lancement de l'étude « Quelles transformations pour les ICC au Maroc ? »    Le ministère de l'Enseignement supérieur déterminé à promouvoir les valeurs d'intégrité dans les universités    « Espèce de connard »: Joe Biden insulte un journaliste    Washington et Téhéran envisagent des négociations directes sur le nucléaire    Maroc-Allemagne : L'ambassadrice de retour à Berlin, un message pour l'Espagne    CAN 2021. Une bousculade avant le match Cameroun-Comores aurait fait plusieurs victimes [Vidéo]    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Omicron : l'Algérie veut rendre le vaccin obligatoire et compte imposer le passe sanitaire
Publié dans Barlamane le 01 - 12 - 2021

L'obligation vaccinale contre la Covid-19 pour tous les adultes reste encore un fait rare dans le monde. Dans certains pays, elle concerne le plus souvent des populations ciblées, comme les soignants. Le comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie de la Covid-19 en Algérie veut rendre impératif le vaccin et imposer le passe sanitaire.
Alors que l'Algérie a connu une troisième vague de contaminations mortifère, seuls 12,2 % de la population, soit environ 5,34 millions de personnes, sont complètement vaccinés, selon des données agrégées par la Banque mondiale. Dans la panique internationale provoquée par l'apparition du variant Omicron, l'Algérie réfléchit sérieusement à rendre le vaccin anti-Covid obligatoire selon ses autorités sanitaires, en dépit de résistances fortes, s'attirant déjà les foudres de l'opinion publique.
Le 30 novembre, le comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie a annoncé qu'il allait rendre obligatoire la vaccination pour tous les adultes, en plus d'imposer un passeport sanitaire. Pourtant, en octobre, «s'exprimant sur ce sujet lors d'une rencontre périodique avec les représentants des médias nationaux, le président Tebboune a exclu le recours à la vaccination obligatoire dans le cadre de la lutte anti-Covid-19», avait rapporté l'agence APS.
L'Algérie, selon des informations réitérées, compte annoncer dans les prochains jours une série de mesures restrictives afin d'accélérer la campagne vaccinale pour lutter contre la probable propagation du variant Omicron. Avant quelques mois, des internautes algériens ont partagé des vidéos de familles paniquées car ne trouvant pas de lit pour leur proche, de soignants craignant la pénurie d'oxygène (qui s'est étendue par la suite), et de corps entassés dans des morgues débordées. La situation était si tragique au point que les autorités ont réquisitionné les entreprises exerçant dans le transport et la production de l'oxygène liquide.
Dans une intervention à la télévision, début août, Abdelmadjid Tebboune a appelé ses concitoyens à «affluer massivement vers les points de vaccination anti-Covid». L'objectif affiché par le gouvernement est d'atteindre le seuil des 60 % de vaccinés dans le pays, en visant les régions à forte densité démographique, notamment Alger, Oran, Sétif et Constantine. Pour le moment, le président mal élu n'a pas été entendu.
L'Algérie peine à immuniser le population alors que près de 8 000 centres de vaccination sont déclarés opérationnels. Abdelmadjid Tebboune a insisté sur la nécessité d'avancer la mise en service de l'usine de production locale du vaccin Sinovac qui devait être fabriqué dès septembre par le groupe pharmaceutique public Saidal, à hauteur de 2 millions de doses par mois, dans le cadre d'un partenariat avec la Chine. Pour le moment, ce n'est qu'un effet d'annonce.
Selon les sources de Barlamane.com, il ne s'agit en somme que du conditionnement du sérum dans des contenants aseptiques, sa fermeture, son étiquetage et enfin l'emballage.
Alors qu'il entretient le mystère sur les vrais chiffres de la pandémie, le gouvernement algérien s'efforce de renforcer sa communication en matière de politique sanitaire. Des mosquées accueillent des opérations de vaccination, des spots publicitaires mettant en scène des personnalités avec leur carnet de vaccination, mais les Algériens restent méfiants et peu motivés.
Les hôpitaux publics algériens, déjà démunis en temps normal en raison d'une corruption endémique, d'une mauvaise gestion et d'un manque de moyens, ont appelé à l'aide au début de l'été pour obtenir notamment des équipements de protection et instruments pour la réanimation afin de faire face au variant Delta, qui a ravagé le pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.